Quand les cartes déjeuner deviennent plus qu’un titre de restauration

 |   |  545  mots
(Crédits : DR)
Depuis quelques temps, le titre restaurant se met à l’heure du numérique. Tout d’abord, le chèque déjeuner est devenu carte déjeuner ! Au fil du temps, on s’aperçoit même que cette carte se diversifie pour proposer encore plus de services ! Bien plus qu’un moyen de paiement, c’est aussi un avantage social considérable pour les salariés qui peuvent désormais bénéficier de services de qualité. Zoom sur ce sujet.

Qu'est-ce qu'une carte déjeuner ?

Les premiers titres restaurant ont été créés dès les années 1960 sous la forme de chèques. Aujourd'hui, la plupart des prestataires de services les proposent sous la forme de cartes. C'est le cas par exemple du groupe Up, qui propose désormais sa carte UpDéjeuner.

Une carte déjeuner est un moyen de paiement qui permet aux salariés d'une entreprise de se restaurer à proximité du travail pendant les heures de repas. Le salarié l'utilise pour payer son repas, au centime près et dans la limite d'un plafond quotidien de 19 euros.

Conformément à la législation, les titres restaurant sont cofinancées par l'employeur (50 à 60 % de la somme totale) et le salarié.

Pourquoi une carte est-elle plus avantageuse ?

La carte UpDéjeuner est intéressante sur plusieurs points.

Le titre restaurant augmente le pouvoir d'achat du salarié

Tout d'abord, le système de cofinancement permet à l'utilisateur de bénéficier d'un véritable avantage social : il finance une partie du titre restaurant. C'est un atout non négligeable mis en avant par les recruteurs au moment de la négociation salariale. De plus, il est possible de motiver davantage ses équipes avec les cartes UpDéjeuner, car en plus de profiter d'un repas pendant la pause, elles bénéficient d'un certain nombre d'avantages et de réductions auprès d'enseignes partenaires et pourront ainsi faire encore plus d'économies. De plus, en cas de vol de la carte, il suffit de la déclarer volée. Cela suffit pour faire opposition et pour pouvoir bénéficier d'une autre carte sans perdre son solde.

Le titre restaurant réduit les charges de l'employeur

Autre avantage, surtout pour les employeurs : les titres restaurant bénéficient d'un système de fiscalité très avantageux. Il est en effet possible d'être exonéré de cotisations sociales et fiscales pour les entreprises, jusqu'à 5,50 euros par salarié et par jour. C'est donc un moyen très intéressant pour réduire ses charges. D'ailleurs, il n'est pas nécessaire d'avoir un nombre de salariés minimum pour bénéficier de ce système. En effet, les cartes déjeuner sont également accessibles aux entreprises avec un seul salarié.

Le titre restaurant est désormais utilisable sur Internet

Auparavant, avec les titres restaurant sous forme papier, il n'était pas possible de payer une commande en ligne. En effet, il fallait payer son repas au moment de la livraison. Ceci a conduit de plus en plus d'enseignes de restauration rapide à ne plus pratiquer ce mode de règlement, à cause de cette procédure. Avec la carte déjeuner, c'est bien plus simple ! Ainsi, la carte est enregistrée avec un numéro de code unique que l'on peut renseigner au moment du paiement.

Vous pouvez gérer votre carte sur votre mobile

Enfin, en téléchargeant l'application UpDéjeuner sur votre smartphone, vous pouvez connaître votre consommation journalière en temps réel. Vous avez aussi la possibilité d'obtenir la liste des restaurateurs et commerçants qui acceptent ce moyen de paiement grâce à la géolocalisation. Pour finir, vous pouvez filtrer cette liste en fonction de vos critères et de vos préférences.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2020 à 9:40 :
Une mafia qui rackette les restaurateurs, presque 5% de commission prélèvés sur le prix de la commande, plus ce qu’ils prennent aux entreprises. Très juteux comme business mais sur le dos des commerçants. Avec des délais de paiement à rallonge, à l’air du numérique ils continuent de payer par chèques envoyés par la poste.
Imaginez en ce moment, comment il est facile de récupérer son argent !
a écrit le 01/04/2020 à 11:04 :
Article intéressant, mais la situation actuelle montre également une de ses limites : le plafond quotidien de 19€ fixé par décret.
En cette période de confinement, et bien que nous continuions à travailler à distance, nous ne pouvons nous déplacer chaque jour pour acheter nos repas du midi, des raisons évidentes de sécurité sanitaire nous en empêchant.
Dans ce cas, nous ne pouvons plus utiliser cette carte à son plein potentiel et avons recours au moyen de paiement habituel lors de nos courses hebdomadaires. Dommage !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :