SCPI : la valeur refuge par excellence quand la bourse vacille

 |   |  1052  mots
(Crédits : DR)
Les inquiétudes légitimes en matière de santé publique relatives à la progression du coronavirus ont également des conséquences en termes économiques avec la chute des marchés financiers que nous observons depuis quelques jours. Pour les investisseurs, se pose donc la question de savoir où placer son argent en cas d’agitation, qu’elle soit sanitaire, financière ou les deux à la fois. Parmi les possibilités qui s’offrent à eux en de telles circonstances figurent l’achat de parts de sociétés civiles de placement immobilier ou SCPI.

Confrontée à une situation épidémiologique jugée très sérieuse par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le monde espère la fin de la propagation du coronavirus et son éradication grâce à la découverte d'un vaccin. Dans ces conditions, il importe d'être prudent avant d'investir en Bourse et de se tourner vers d'autres formes de placement comme les sociétés civiles de placement immobilier ou SCPI.

Pourquoi les SCPI sont-elles résilientes en période de volatilité boursière ?

Les sociétés civiles de placement immobilier, connues également sous le vocable d'épargne immobilière assistée, investissent en immobilier, qu'il s'agisse d'immobilier d'habitation ou d'immobilier d'entreprise ou tertiaire (bureaux, murs de commerces et de centres commerciaux, murs d'hôtels, immobilier logistique, entrepôts, immobilier en lien avec la santé, la petite enfance et l'éducation).

Avec l'argent des souscripteurs de parts de SCPI qui deviennent associés, les sociétés de gestion achètent des actifs immobiliers. Ces derniers sont mutualisés au sein d'un parc immobilier qui compte jusqu'à plusieurs centaines d'actifs immobiliers pour les plus importantes SCPI. Ces dernières capitalisent plus de trois milliards d'euros et appartiennent à plusieurs dizaines de milliers d'associés.

Les associés porteurs de parts n'ont à s'occuper de rien et ne subissent pas la moindre contrainte de gestion comme cela serait le cas s'ils détenaient un ou plusieurs biens immobiliers en direct. Les associés des SCPI perçoivent chaque mois ou chaque trimestre des dividendes issus des loyers versés par les locataires de la SCPI. Comme les dividendes versés par les meilleures SCPI oscillent autour de 6 %, acheter des parts de SCPI est beaucoup plus avantageux que de laisser son argent sur un livret A ou sur un contrat d'assurance-vie en euros.

Ainsi que le rappelle Gabriela Kockova, manager au sein de La Centrale des SCPI, la plateforme leader dans la distribution de parts de SCPI en France (www.centraledescpi.com) : « Les SCPI investissent l'argent des associés dans l'économie réelle. Il ne s'agit en aucun cas de spéculer en immobilier. Par exemple, plusieurs produits d'épargne immobilière assistée sont investis dans le secteur de la santé, un secteur particulièrement utile à la collectivité comme l'actualité nous le démontre chaque jour. »

Le fait que l'argent des épargnants soit placé en immobilier offre une importante résilience et évite des brusques à-coups comme cela est visible en Bourse. Les SCPI investissent sur le long terme et il est nécessaire de conserver ses parts durant une dizaine d'années comme c'est le cas pour tout investissement immobilier.

Outre une diversité d'investissements par types d'actifs, les SCPI investissent dans toute l'Europe ce qui leur permet de profiter du meilleur de chaque marché immobilier. Au regard de la hausse des prix de la pierre, les épargnants peuvent espérer, outre la perception de dividendes, une revalorisation de leur capital à la suite de l'augmentation du prix des parts qu'ils possèdent en portefeuille.

Comment acheter les meilleures SCPI pour préserver la santé de son épargne ?

Il n'est pas aisé de faire son choix de SCPI parmi les près de 180 produits d'épargne immobilière assistée disponibles sur le marché. En fonction de l'importance de son investissement, il sera possible d'investir dans plusieurs SCPI afin de se créer un portefeuille multi-SCPI. Toutefois, comment mixer ses SCPI de rendement ?

Le plus simple est de recourir à des spécialistes de la question ayant pignon sur rue et qui sauront trouver les SCPI disposant des meilleures perspectives de revalorisation sur le long terme. Comme le prix des parts de SCPI est identique quel que soit leur canal de distribution, il est intéressant de passer par des hyper-spécialistes qui, à la suite de la réalisation d'un bilan patrimonial, conseilleront au mieux leurs clients.

Mieux, en cette période de taux historiquement bas, ils trouveront également pour leurs clients le meilleur crédit SCPI. Pour les investisseurs qui souhaitent effacer toute fiscalité, il est intéressant d'acheter ses parts en démembrement temporaire de propriété, d'où l'intérêt de bien se faire conseiller dans le cadre d'une étude personnalisée réalisée par des professionnels.

Ainsi que le précise Lionel Benhamou, l'un des associés-fondateurs de La Centrale des SCPI : « Chacun espère que la crise du coronavirus va rapidement se terminer. Toutefois, si elle devait persister, nous aurions tous besoin de nous nourrir et de nous soigner. C'est pour cela que les SCPI thématiques comme celles spécialisées dans le secteur de la santé et de la logistique seront à la fois très utiles à la société et très profitables pour leurs associés. C'est d'ailleurs cette catégorie de SCPI que nous demandent en priorité les investisseurs qui nous appellent au 01.44.56.00.23 ou nous rendent visite dans notre boutique du 15 rue Saint-Roch à Paris dans le 1er arrondissement. »

En cas d'inquiétude comme celle que nous vivons aujourd'hui, il est nécessaire de garder la tête froide et de ne pas paniquer, notamment s'agissant de la manière de placer son argent dans les meilleures conditions. Se tourner vers l'achat de parts de SCPI en se faisant accompagner par des spécialistes qui connaissent parfaitement bien ce marché permet de se créer un patrimoine immobilier sur le long terme mais également de dormir tranquille, ce que les Anglo-Saxons dénomment sous l'acronyme de SWAN : sleeping well at night.

Plutôt que d'être dépendant du CAC40, choisir un placement moyen-long terme comme la SCPI de rendement semble être une évidence de nos jours.

Familiarisez-vous avec le placement en parts de SCPI en vidéo :

Avertissement

L'investissement dans une SCPI n'est pas garanti, tant du point de vue des dividendes perçus que de celui de la préservation du capital. Les SCPI dépendent en effet des fluctuations des marchés immobiliers.

Avant toute décision d'achat de parts de SCPI, faites-vous conseiller par un professionnel afin d'être certain(e) que ce placement correspond à votre profil patrimonial.

Enfin, comme tout investissement immobilier, tenez compte du fait que les SCPI sont des placements de long terme dont la durée de détention minimale ne saurait être inférieure à huit ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :