Laurence Beldowski : "MERCI ! "

 |  | 783 mots
Lecture 4 min.
Laurence Beldowski
Laurence Beldowski (Crédits : WooImage/Davier)
[#8mars #DroitsDesFemmes] Dans le cadre de la Journée Internationale des Droits des Femmes, La Tribune propose à des femmes engagées dans l'entrepreneuriat, la mixité globale et l'égalité économique femme-homme de s'exprimer sur leurs actions, convictions et expériences de terrain. Laurence Beldowski est Directrice générale COM-ENT et Pilote Toutes Femmes Toutes Communicantes.

C'est désormais certain, il y aura bien un avant et un après l'affaire Weinstein dans la lutte contre les clichés sexistes. Ce combat jugé secondaire par bon nombre des communicants et communicantes il y a encore un an, est devenu miraculeusement, au cœur des préoccupations de tous et toutes, et le féminisme est soudainement devenu un engagement admirable !

Toutes celles et ceux qui militent et luttent au quotidien contre le sexisme sous toutes ses formes ne sont plus seul.es, et sont devenu.es leaders et leadeuses.

Et nous le devons à toutes ces femmes, dont les témoignages et les dénonciations ont permis à la honte de changer de camp ! La société toute entière s'est ralliée à la cause de l'égalité femme/homme.

Alors Merci !

Merci à toutes ces femmes dont le courage a renforcé le nôtre ! Dont le courage permet à des milliers de personnes, engagées depuis des décennies sur tous ces sujets de donner un nouveau souffle, une nouvelle dimension à tous ces combats.

En 2016 déjà, Toutes Femmes, Toutes Communicantes, le réseau féminin de COM-ENT, pilotée par un petit groupe d'irréductibles communicantes, lançait la campagne No More Clichés. Nous avons dû alors nous justifier : Pourquoi nous mêler d'un tel combat ? Nous n'avons cessé de le répéter, de le démontrer, et nous l'avons prouvé : La publicité est le reflet de notre société, et il est de notre devoir en tant que profesionnel.es responsables d'un métier qui prône l'éthique et une véritable déontologie, de nous y engager.

Après le succès de notre spot No More Clichés, nous avons lancé en 2017 notre Kit pour une communication non sexiste, pour accompagner toute la profession dans une communication exemplaire, avec le soutien du Ministère des Droits des femmes, du HCE et des Chiennes de Garde. Alors, 6 associations en communication nous ont suivi : L'ANDRH, les Alumni Celsa, le Synap, le Syntec RP, puis l'AFCI et LÉVÉNEMENT.

Alors Merci !

Merci aux professionnel.les de la communication qui n'ont pas attendu que le sujet soit « à la mode » pour s'en emparer à nos côtés. Et si le #etmaintenantonagit, lancé par la Fondation des Femmes il y a quelques jours, devenait le symbole de 2018 ?

2018 serait-elle l'année d'un grand consortium de tous les communicants et toutes les communicantes pour enfin montrer la puissance de frappe d'une profession unie autour de cette grande cause ?

Les communicantes et communicants, en entreprise ou en agence, free-lance ou étudiant.es, quel que soit les outils de communication produits, ont un véritable rôle à jouer dans les transformations de la société. Cette prise de conscience et ces grands changements, ne les opérons pas chacun de notre côté !

Avec Toutes Femmes, Toutes Communicantes, nous l'avons bien compris et militons en ce sens, investies au sein du collectif Sexisme Pas notre genre, rebaptisé Ensemble contre le sexisme, nous collaborons avec des associations représentant tous les domaines où il s'exerce (les violences faites aux femmes, la santé, le sport, la culture, le numérique, l'éducation, le travail et bientôt la finance, la justice ...). Grâce à la complémentarité de nos points de vue et de nos actions, nous avons lancé le 25 janvier dernier la première Journée Nationale contre le Sexisme, sous le marrainage de Marlène Schiappa et avec le soutien de Laurence Rossignol.

Des groupes de réflexion naissent dans des sphères très différentes : la Mairie de Paris, et le Parlement Européen nous réunissent pour réfléchir aux moyens à mettre en place pour des villes sans publicité sexiste.

28 annonceurs affirmaient en janvier dernier leur volonté de produire des communications responsables non sexistes. Les écoles et universités en communication multiplient les cours et sensibilisation sur le sujet. Les entreprises, via les directions des ressources humaines organisent des sessions collectives de sensibilisation au sexisme ... Et nous sommes là pour répondre à ces nombreuses sollicitations.

Alors Merci !

Merci au collectif Ensemble Contre le sexisme d'avoir intégré la communication à ses réflexions. Merci à toutes celles et ceux de tous horizons qui rejoignent cette cause et lui donne l'ampleur qu'elle mérite.

Et surtout... ne décevons pas toutes ces femmes, qui au travers de leurs paroles libérées ont donné un vrai coup d'accélérateur à l'égalité entre les femmes et les hommes.

Profitons de ce formidable élan pour avancer collectivement et réunir nos forces et zones d'influence pour faire enfin progresser notre société et réunir dans un rapport équitable les deux moitiés de l'humanité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/03/2018 à 9:38 :
Il est évident que cette vague médiatique semble vouloir changer les mentalités, on ne peut que regretter profondément que les médias ne fasse que rarement leur boulot mais bon entre le danger de l'agro-industrie, les fraudes fiscales et maintenant la lutte pour les femmes, ceux-ci semblent commencer à un peu bouger.

Dommage par contre de censurer les commentaires qui relativisent le féminisme, alors bien entendu pas ceux des gros relous qui ne font que renforcer la "cause" donc on les laisse, alors qu'il faut justement profiter de cette tendance qui comme toute tendance peut vite s'arrêter afin de lancer tout le monde, hommes et femmes dans ce débat.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :