Gnip, l'entreprise qui a fait gagner 11% à Twitter

Twitter consolide son modèle économique en achetant Gnip, une entreprise d'analyse de données. Une façon de se renforcer sur le marché publicitaire face à Facebook. A Wall Street, l'action de l'oiseau bleu a bondi de 11%.

2 mn

Twitter achète un spécialiste du big data pour augmenter ses revenus
Twitter achète un spécialiste du big data pour augmenter ses revenus (Crédits : reuters.com)

Depuis son introduction en bourse, Twitter essuie de sérieux revers. Après avoir grimpé à plus de 70 dollars fin décembre, l'action na cessé de baisser jusqu'à tomber à 40 dollars. Les investisseurs émettent des doutes sur la capacité de Twitter à dégager des revenus suffisants.

Pour rassurer les investisseurs, Twitter a acheté mardi 15 avril la société Gnip spécialisée dans l'analyse et la vente de données récoltées sur les réseaux sociaux. Les efforts de Twitter pour monétiser son audience ont été reconnus et l'effet fut immédiat : l'action de Twitter a bondi de 11% après l'annonce, soit la plus forte progression depuis son introduction en bourse en novembre.

Consolider le modèle économique 

Fondé en 2008, Gnip fait partie des rares entreprises tierces à avoir accès au flux total de Twitter, appelé "firehose". Cet accès lui permet d'analyser en profondeur tout le trafic de la plateforme de microblogging estimé à 500 millions de Tweets par jour selon Twitter. Gnip peut ensuite vendre à prix d'or ses analyses. Parmi ses clients figurent des publicitaires, des médias, des instituts de sondage et même des professionnels de la politique.

Il s'agit d'une source sérieuse de revenus. D'après Ryan Sarver, ancien responsable chez Twitter, des centaines de clients, dans la finance, dans les institutions, et dans les médias sont prêts à payer pour avoir accès aux données de Twitter.

Rassurer les marchés, opération réussie

Même si on ne sait pas combien Twitter a sorti de sa poche pour acquérir Gnip, l'annonce a été bien reçue par les investisseurs. L'action a augmenté de 11% en une seule journée. Le partenariat est un pas de plus vers une meilleure monétisation de l'audience. L'enjeu est crucial, car Twitter n'a encore jamais dégagé de bénéfices. A Wall Street, la sanction a été immédiate après la première publication de résultats depuis son IPO (initial public offering) en novembre.

L'oiseau bleu a fait déchanter les investisseurs. En 2013, Twitter a enregistré 645 millions de dollars de perte nette en 2013, dont 511 millions de dollars au cours du seul quatrième trimestre. Après l'annonce de ces résultats son action a dévissé, perdant jusqu'à 25% en Bourse.

Si l'entreprise arrive à générer des revenus supplémentaires, il ne faudrait pas que la transaction se fasse au détriment des autres partenaires de Twitter. Outre Gnip, Twitter est en partenariat avec Datasift and Dataminr qui effectuent le même type d'analyses.

 

 

 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.