Les raisons qui poussent à acheter un livre plutôt qu'un autre

 |  | 285 mots
Lecture 2 min.
63% des personnes interrogées affirment que l'auteur n'est pas un critère du choix dans l'achat d'un livre.
63% des personnes interrogées affirment que l'auteur n'est pas un critère du choix dans l'achat d'un livre. (Crédits : dr)
Le résumé est le principal critère de sélection pour sept lecteurs sur dix, explique un sondage publié mardi.

La soif de découverte est le principal critère poussant un lecteur à acheter un ouvrage. Tel est le résultat d'un sondage réalisé en septembre auprès de 594 lecteurs et publié mardi 4 novembre par Librinova, plateforme d'autoédition, et Youboox, une application francophone de lecture en streaming.

Ainsi, 71% des personnes interrogées privilégient le résumé d'un livre comme critère d'achat et 67% affirment "apprécier de nouveaux auteurs" plutôt que de "se cantonner à ceux qu'ils connaissent". Seul un dixième avoue ne pas oser acheter les livres écrits par de nouveaux talents.

Les recommandations des proches (53%) ou des médias (42%) sont les deux autres critères influençant fortement l'achat d'un livre.

L'auteur, un critère de sélection?

Les sondés sont 63% à affirmer que le nom de l'auteur ne les influence pas dans leur choix. Ils sont toutefois 31% à se dire "plutôt fidèles" à un auteur en achetant tous ses livres, tandis que 6% ne lisent que des auteurs qu'ils connaissent déjà.

Le nom de l'auteur ne serait alors pas très important à leurs yeux? Pas vraiement, si l'on en croit les effets d'un événement comme le prix Nobel de littérature sur les ventes. En France, ces dernières années, tous les auteurs concernés ont connu un boom des ventes de leurs ouvrages dans la semaine suivant l'annonce de leur nomination au prix Nobel de littérature. Ainsi J. M. G. Le Clézio, récompensé en 2008, est passé de quelque 4.000 livres vendus quelques semaines avant sa nomination à plus de 47.000 peu de temps après l'obtention du prix.

     Lire >> Modiano : le Nobel de littérature, formidable tremplin pour les ventes du lauréat

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/11/2014 à 17:22 :
La couverture du livre ainsi que la lecture de la première phrase comptent également pour certains.
a écrit le 07/11/2014 à 13:00 :
Comme dans bien d'autres domaines, ce qui pousse les gens à acheter, c'est le marketing. Nous vivons dans un monde virtuel dans lequel on nous fait prendre des vessies pour des lanternes... et pendant ce temps-là nos petits génies créateurs sont ignorés et meurent seuls dans leur coin :-)
a écrit le 07/11/2014 à 9:45 :
Mauvaise photo, un livre ce n'est pas une tablette, et même si le texte est identique dans un tablette, le plaisir de la lecture est infiniment plus agréable avec un livre.
Réponse de le 07/11/2014 à 10:21 :
Je suis tout à fait d'accord avec toi JB38. C'est un vrai plaisir de tourner les pages d'un livre, d'y placer notre marque pages ou d'écorner l'angle d'une page, et cette odeur si particulière d'un bouquin... Tout ce que ne peut offrir une tablette. Une vraie nostalgie !
a écrit le 07/11/2014 à 9:34 :
donc, vous avez fait un article qui explique que les gens achetent principalement des livres dont ils ont aimé le résumé...
sérieusement, vous désirez copier le gorafi ou quoi ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :