Apple, Microsoft, Google, Tesla et Dell accusés d'exploitation d'enfants dans des mines de cobalt

 |   |  657  mots
La plainte a été déposée dimanche par l'IRA devant un tribunal de Washington. L'organisation représente 14 victimes anonymes, des membres de familles d'enfants tués dans l'effondrement de tunnels ou de murs, ou des enfants mutilés dans les mêmes circonstances.
La plainte a été déposée dimanche par l'IRA devant un tribunal de Washington. L'organisation représente 14 victimes anonymes, des membres de familles d'enfants tués dans l'effondrement de tunnels ou de murs, ou des enfants mutilés dans les mêmes circonstances. (Crédits : Dado Ruvic)
Pour la première fois, cinq entreprises tech américaines sont visées par une plainte émanant d'une organisation de défense des droits de l'homme. L'action collective dénonce les conditions de travail imposées à des enfants dans les mines de cobalt en République démocratique du Congo.

Une première. Apple, Microsoft, Alphabet (maison-mère de Google), mais aussi Dell et Tesla sont visés par une plainte les accusant de profiter du travail d'enfants dans des mines de cobalt en République démocratique du Congo (RDC). Une action collective a été lancée à leur encontre aux Etats-Unis par International Rights Advocates (IRA), organisation de défense des droits de l'Homme.

La plainte a été déposée dimanche par l'IRA devant un tribunal de Washington. L'organisation représente 14 victimes anonymes, des membres de familles d'enfants tués dans l'effondrement de tunnels ou de murs, ou des enfants mutilés dans les mêmes circonstances.

Le cobalt est un métal rare, très utilisé pour la fabrication des batteries de téléphones portables, des véhicules électriques et autres. Avec la prolifération des produits tech, la demande pour le minerai n'a jamais été aussi forte. Le demande mondiale devrait atteindre environ 120.000 tonnes par an l'année prochaine, soit une hausse de 30% par rapport à 2016, selon des chiffres du cabinet d'études Darton Commodities, relayés par Fortune. Elle pourrait atteindre environ 357.000 tonnes d'ici 2030.

"Conditions de travail de l'Âge de pierre"

Les conditions d'extraction et de commercialisation du cobalt en RDC, premier producteur mondial, sont vivement contestées. Selon la plainte, les enfants gagneraient entre "deux à trois dollars par jour pour effectuer un travail extrêmement dangereux, pouvant les tuer ou les mutiler", peut-on lire dans la plainte déposée.

La plainte relaye plusieurs témoignages, tous anonymisés. Elle retrace notamment l'histoire de "John Doe 1", contraint de quitter l'école à neuf ans car ses parents n'avaient plus les moyens de s'acquitter de six dollars mensuels pour payer son inscription scolaire. Commence alors sa vie de minier, où il porte sur son dos des sacs d'environ 30 kilos, à transporter sur 700 mètres, le long d'une montagne. En 2016, alors âgé de 15 ans, il chute d'environ 6 mètres de haut et devient paralysé.

"Il s'agit du contraste entre certaines sociétés parmi les plus riches au monde et les gadgets qu'elles fabriquent, et les enfants qui travaillent encore comme à l'Âge de pierre", a déclaré auprès de Fortune Terrence Collingsworth, représentant de l'IRA. "Ces entreprises ont les ressources et le pouvoir de résoudre ce problème."

Apple et Dell réagissent

L'organisation reconnait que toutes les entreprises qu'elle accuse "ont tous des politiques spécifiques prétendant interdire le travail des enfants dans leurs chaînes d'approvisionnement." Et de poursuivre : "Leur incapacité à mettre en œuvre ces politiques pour mettre un terme au travail forcé des enfants dans l'extraction du cobalt est un acte intentionnel pour éviter de mettre fin à la manne d'obtenir du cobalt bon marché."

Dell et Apple se sont exprimés dans les médias américains au sujet de la plainte, contrairement aux autres entreprises, qui ne se sont livrées à aucun commentaire pour l'instant. "Nous n'avons jamais sciemment sourcé d'opérations utilisant une forme quelconque de travail involontaire, de pratiques de recrutement frauduleuses ou de travail des enfants", s'est défendu Dell dans plusieurs médias américains. "Nous travaillons avec les fournisseurs pour gérer leurs programmes d'approvisionnement de manière responsable. Tout fournisseur signalant une faute est soumis à une enquête et, en cas de faute, retiré de notre chaîne d'approvisionnement."

De son côté, Apple dit référencer l'intégralité de sa chaîne d'approvisionnement de cobalt depuis 2014. Elle publie une liste complète de tous les exploitants depuis 2016, et "100% d'entre eux participent à des audits indépendants réalisés par des tiers", affirme auprès de Futurism un porte-parole. "Si un raffineur n'est pas en mesure ou ne veut pas respecter nos normes, il sera retiré de notre chaîne d'approvisionnement. Nous avons ainsi retiré 6 raffineurs de cobalt en 2019." Dans un rapport consacré sur le sujet en 2017, Amnesty International avait salué les actions prises par le fabricant d'iPhone.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/12/2019 à 10:46 :
On parle de "progrès", d'intelligence artificielle, de Démocratie, comme de vraies incantations, alors que l'on n'a pas évolué d'un iota au niveau du comportement social,"civilisationnel". Les progrès de la technologie n'ont pas débouché sur une technologie du Progrès. La Science et la technologie "progressent" mais l'homme reste désespérément le même. Le niveau social du Nord est la conséquence de l'exploitation, de l'esclavagisme du Sud. Le fric, plus que jamais, gouverne le monde au déni de la Démocratie, à laquelle on a insidieusement substitué des Oligarchies. Il n'y a aucune réflexion profonde, aucune stratégie globale, mettant l'humain à la première place (mais tous les humains) et préparant un aménagement global de la planète dans le respect de toutes ses composantes, ses diversités, humaines, environnementales et de ses "ressources". Comment prétendre que nous sommes dans une modernité aux succès "extraordinaires" alors que ce qui est extraordinaire, c'est que nous sommes incapables de sortir des tares que l'on traine derrière nous, depuis des millénaires...
a écrit le 18/12/2019 à 10:45 :
On parle de "progrès", d'intelligence artificielle, de Démocratie, comme de vraies incantations, alors que l'on n'a pas évolué d'un iota au niveau du comportement social,"civilisationnel". Les progrès de la technologie n'ont pas débouché sur une technologie du Progrès. La Science et la technologie "progressent" mais l'homme reste désespérément le même. Le niveau social du Nord est la conséquence de l'exploitation, de l'esclavagisme du Sud. Le fric, plus que jamais, gouverne le monde au déni de la Démocratie, à laquelle on a insidieusement substitué des Oligarchies. Il n'y a aucune réflexion profonde, aucune stratégie globale, mettant l'humain à la première place (mais tous les humains) et préparant un aménagement global de la planète dans le respect de toutes ses composantes, ses diversités, humaines, environnementales et de ses "ressources". Comment prétendre que nous sommes dans une modernité aux succès "extraordinaires" alors que ce qui est extraordinaire, c'est que nous sommes incapables de sortir des tares que l'on traine derrière nous, depuis des millénaires...
a écrit le 17/12/2019 à 14:56 :
Et toutes ces sociétés se disent proche de l'écologie dans leurs messages à destination des consommateurs ! Elles ne font en fait qu'aggraver encore plus le dérèglement en puisant inexorablement le plus de richesse possible du sol. La voiture électrique comme le tramway sont pires que les véhicules diesels. Ces derniers, bien qu'ultra polluants, une fois éteints ils arrêtent leur nocivité. Dans le cas de la mobilité électrique, trottinettes incluses, la pollution ne s'arrête jamais (application informatique, serveurs réfrigérés, etc.) et commence même avant l'utilisation de l'objet mobile. Le cobalt n'en est que l'illustration parfaite.
Réponse de le 18/12/2019 à 0:14 :
Et bien sûr, vous rédigez ce commentaire depuis une machine à écrire miraculeusement connectée à internet par pigeon voyageur?
a écrit le 17/12/2019 à 14:44 :
Ca reste un peu nul de s'attaquer au client intermédiaire, c'est à nous éclairés par des lanceurs d'alerte de refuser d'acheter des produits non éthiques, donc bouder Dell Apple, Tesla etc.
A nos gouvernements de balancer des taxes dissuasives pour tout ce qui vient du Congo tant que ce problème n'est pas résolu.
Tout en restant prudents car dans beaucoup de pays de misère, tout enfant qui ne travaille pas ne mange pas.
Mes parents ont connu ça dans ce si beau pays "la France!", l'urgence de voir le gamin passer ses 11ans et demi (l'àge du certif) pour profiter de la petite paye d'apprenti, les hommes morts pour la plupart à Verdun.
a écrit le 17/12/2019 à 13:30 :
Vu que nos dirigeants politiques sont faibles, incapables d'imposer quoi que ce soit aux propriétaires d'outils de production et de capitaux, le respect des accords et autres règles est régulé par la justice, ce qui au final n'est pas une mauvaise chose. Espérons que la justice américaine leur fera payer très cher ce mépris des conditions de trvail.

SI nos politiciens européens étaient intelligents et un temps soit peu forts ils doubleraient le budget de la justice de leurs pays, cela deviendrait carrément un investissement économique, mais bon aucune chance du coup, encore une fois dommage et de "dommage" en dommages il n'y a qu'un pas.
a écrit le 17/12/2019 à 12:38 :
outre le fait qu'on ne savait pas que microsoft avait des mineurs ( oui, on croyait que c'etait une boite qui avait plutot des informaticiens et des electroniciens), on se demande pourquoi y a que des boites americaines poursuivies?
pourquoi ya aucune entreprise chinoise, ou japonaise, ou d'ailleurs?
est ce que ce petit racisme a la petite semaine aurait une raison bien particuliere, hein?
si vous avez des explications, on est preneurs!
( et si vous savez si les entreprises en local on ete poursuivis, ou si ' comme par hasard', rien n'a ete fait de ce cote la...)
Réponse de le 17/12/2019 à 15:54 :
simple si vous faites un proces a des boites US, ca vous coute rien (l avocat prend un % s il gagne). En chine, vous etes sur de perdre car la societe sera en cheville avec un ponte du PC chinois. donc aucun interet sauf si vous voulez avoir de gros ennuis

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :