Depuis dix ans, la marche de plus en plus humaine d'Atlas, le robot de Boston Dynamics

 |   |  377  mots
VIDÉO Depuis sa création en 1992 au sein du MIT dans le Massachusetts, l'entreprise Boston Dynamics a bâti sa notoriété sur ses expérimentations avec ses droïdes et humanoïdes. Retour en images sur les évolutions du plus humain d'entre eux, le robot Atlas, dix ans après la première vidéo futuriste publiée en 2009, dans LA TRIBUNE Story.

Cheetah, BigDog, LittleDog, Petman... et désormais Atlas, le plus abouti d'entre eux. Toutes ces créations mécaniques et semi autonomes sont celles de la société Boston Dynamics, l'ancien spin-off du Massachusetts Institute of Technology (MIT), rachetée par Google X en 2013, puis, en 2017, par le géant japonais SoftBank. Le tout premier test est réalisé en 2005, avec le robot BigDog, prévu à l'origine pour accompagner des soldats sur le terrain. Mais cela fait surtout dix ans que Boston Dynamics bouscule la robotique et le fait savoir : en 2009, la firme publie sa première vidéo montrant les premiers pas hésitants du « gros chien » mais aussi de son robot Atlas, le bipède qui marche comme l'homme.

Une décennie plus tard, la firme vient de publier les dernières images d'Atlas, son androïde capable de reproduire les mouvements et la gestuelle d'un gymnaste professionnel. Conçu en 2016, Atlas fut d'abord un projet militaire et développé à l'origine pour la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency). D'ailleurs, les travaux du laboratoire datent des années 1980, comme le rappelle Futurism.

Cette année également, l'entreprise vient d'annoncer la commercialisation de son quadrupède Spot en leasing, capable de déambuler dans une usine ou de porter jusqu'à 14kg de charges.

Lire aussi : Boston Dynamics : pourquoi Google vend à Softbank ses "effrayants" robots

Tandis que le marché est naissant, avec ses vidéos virales, Boston Dynamics cherche à attirer les projecteurs. D'ici 2021, des études anticipent plus de 15% de croissance annuelle pour les robots dits de défense et de sécurité. Aux Etats-Unis uniquement, le marché devrait peser 3,15 milliards de dollars à cet horizon, selon Technavio. A titre de comparaison, le marché du cloud Iaas (infrastructure-as-a-service) a, lui, cru à un rythme annuel de 31,3% en 2018, à 32,4 milliards de dollars au niveau mondial, selon Gartner. Les marges de progression et d'adoption de ces nouveaux outils sont donc importantes.

Dans le secteur de la robotique humanoïde, au service de l'humain, on trouve d'ailleurs une multitude d'acteurs, face à Boston Dynamics, tels iRobot Corporation, Touch Bionics Limited, Northrop Grumman Corporation, Rethink Robotics Inc, Accuray Incorporated, Liquid Robotics, QBotix, Prox Dynamics, ou encore l'Allemand Bosch qui se penche aussi sur le sujet.

Lire aussi : Robots militaires : pourquoi SoftBank rachète Boston Dynamics à Google

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :