Données transports : Moovit dit être passé devant Google et Apple

 |   |  271  mots
Une communauté d'utilisateurs de plus de 28 millions de personnes à travers le monde.
Une communauté d'utilisateurs de plus de 28 millions de personnes à travers le monde. (Crédits : Décideurs en région)
L'application mobile de la société, créée en Israël et qui dispose d'un siège international à San Francisco, a pour particularité de combiner des données officielles fournies par les sociétés locales de transport en commun, et d'autres communiquées en temps réel par ses utilisateurs sur l'état du trafic.

La start-up Moovit a revendiqué jeudi 23 septembre la première place mondiale en matière de couverture géographique pour les informations sur smartphone en temps réel concernant les transports en commun, assurant avoir même dépassé "les services de transit proposés par Google et Apple".

L'application mobile de la société, créée en Israël et qui dispose d'un siège international à San Francisco, a pour particularité de combiner des données officielles fournies par les sociétés locales de transport en commun, et d'autres communiquées en temps réel par ses utilisateurs sur l'état du trafic.

40.000 villes dans le monde

Moovit dit désormais couvrir 40.000 villes dans le monde, quand le poids lourd de la cartographie mobile Google parlait de plus de 18.000 début juin pour son propre service d'informations sur les transports en commun, intégré à Google Maps. S'il ne divulgue pas de statistiques sur le nombre de recherches de transport en commun qui y sont réalisées, le géant internet américain dit toutefois avoir plus d'un milliard d'utilisateurs actifs pour Google Maps.

Moovit affiche pour sa part 28 millions d'utilisateurs, contre 15 millions en janvier, avec pour premier marché mondial le Brésil (6,5 millions), suivi par Israël (3 millions), puis l'Italie et les Etats-Unis (2 millions chacun).

La société avait réalisé en début d'année un tour de table de 50 millions de dollars auprès de plusieurs investisseurs dont les français Keolis (filiale de la SNCF) et le groupe Bernard Arnault. Cela portait à 81,5 millions de dollars les fonds levés ces trois dernières années.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :