Pub vidéo : eBuzzing repart à la recherche de fonds

 |   |  556  mots
Pierre Chappaz , fondateur de Wikio devenu eBuzzing
Pierre Chappaz , fondateur de Wikio devenu eBuzzing
La start up créée par Pierre Chappaz et spécialisée dans la publicité vidéo envisage éventuellement une introduction en Bourse dans les 18 mois. Elle vise 100 millions d'euros de chiffre d'affaires dans 2 ans.

Qu'il est coûteux le prix de la croissance pour eBuzzing! La start up, créée par Pierre Chappaz sur les cendres de l'agrégateur de contenus Wikio, avait levé en septembre dernier 17 millions d'euros, un montant valorisant la société 100 millions d'euros. « Nous commençons à réfléchir soit à un tour de table soit à une entrée en bourse dans les 18 mois. Nous envisageons de nous lancer aux Etats-Unis », a indiqué Pierre Chappaz mercredi. La société, qui s'est spécialisée dans la publicité vidéo sur Internet, est en forte croissance. « Nous allons réaliser un chiffre d'affaires de 40 millions d'euros cette année, contre 23 millions d'euros en 2011 à périmètre comparable. Nous visons les 100 millions dans les deux ans », a précisé l'entrepreneur français installé en Suisse. La société sera à l'équilibre cette année, et doit être rentable l'an prochain.

La publicité vidéo, un marché porteur

La vidéo échappe en effet à la morosité ambiante, qui frappe de plein fouet le marché publicitaire, Internet compris. « Le marché pèse 1 milliard d'euros en Europe. Il est en hausse de 35% selon Forrester, et devrait atteindre 3 milliards d'euros en 2015 », se félicite l'entrepreneur, toujours premier actionnaire du groupe avec une part inférieure à 15% du capital, devant des fonds comme Lightspeed. Dans la publicité vidéo, le format le plus répandu du marché est le « pré-roll » - ces publicités insérées dans une vidéo que l'internaute est obligé de regarder avant d'accéder au contenu. Problème : ces espaces se trouvent essentiellement sur YouTube et Dailymotion qui s'accaparent l'essentiel de ce marché. Le reste des sites médias produisent peu de vidéos. D'où une pénurie sur le marché de la vidéo. Pour répondre à ce besoin, Ebuzzing, via les agences médias, propose aux annonceurs de publier leurs vidéos « sur le Web de manière ouverte ». Tout d'abord, via un réseau de bloggeurs avec lesquels ils partagent des revenus, sur Facebook ou sur les réseaux sociaux en général.

Un nouveau format

Mais la société, qui a racheté en début d'année BeeAd, une acquisition qui a visiblement consommé une grande partie de la dernière levée de fonds, propose aussi « un nouveau format publicitaire destiné à financer les contenus à forte valeur ajoutée », obligeant l'internaute à visionner une vidéo de son choix et à sélectionner parmi plusieurs annonceurs en fonction de ses affinités, avant d'accéder au contenu. « Sur 20 minutes, on doit regarder une vidéo avant de télécharger le PDF du journal. Mais c'est limité à une fois par mois pour l'internaute », a indiqué Bertrand Quesada, qui dirige eBuzzing.

Une nouvelle version d'Overblog

Si elle pèse à peine 10% du chiffre d'affaires de la société, l'une des activités historique de la société, la plateforme de blogs Overblog, n'en a pas moins fait l'objet d'un énorme lifting. « Nous sommes repartis de zéro. On a recodé tout Overblog. L'idée est la suivante : aujourd'hui un internaute influent publie sur plusieurs plateformes (Twitter, Facebook.... ). Du coup, il y a un éparpillement de sa communauté », indique Frédéric Montagnon, son fondateur. Sur Overblog, dont la nouvelle version lancée il y a deux semaines, tous les contenus sont rapatriés en direct et automatiquement.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/06/2012 à 19:20 :
ils sont en perte d'audience ...wikio n'a pas fonctionné etwikio experts a ét un gros bide...donc chute à moyen terme!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :