Twitter aurait acquis une startup spécialisée dans le streaming vidéo, Periscope

 |   |  268  mots
Face au manque d'engagement de ses utilisateurs, Twitter a mis en avant ces derniers mois des contenus vidéos.
Face au manque d'engagement de ses utilisateurs, Twitter a mis en avant ces derniers mois des contenus vidéos. (Crédits : Periscope)
Dévoilée par Business Insider, l'acquisition de la startup Periscope, dont l'application n'est pas encore disponible, n'a pas été confirmée. Cette opération pourrait coûter entre 50 et 100 millions de dollars.

Twitter toujours plus près du direct. Le réseau social de micro-blogging aurait fait l'acquisition de Periscope, une startup qui a mis au point une application, encore en phase de test, permettant de diffuser des vidéos en direct depuis son téléphone (du streaming donc), rapporte mardi 10 mars Business Insider.

Citant une source proche du dossier ainsi que des investisseurs, le site économique écrit que l'accord, d'un montant compris entre 50 et 100 millions de dollars en actions et/ou liquidités, est conclu "à 100% depuis des semaines". Quelques jours plus tôt, le 4 mars, TechCrunch avait publié un article mentionnant des discussions à un stade peu avancé.

Intérêt de Twitter pour la vidéo

Face au manque d'engagement de ses utilisateurs, la firme a mis en avant ces derniers mois des contenus vidéos. Depuis fin janvier, il est désormais possible d'ajouter à ses tweets une vidéo d'une durée de 30 secondes, éditables directement depuis l'application. D'après TechCrunch, une telle acquisition s'inscrit donc comme "un choix naturel" voire "inévitable" pour Twitter puisque directement en rapport avec l'utilisation qu'en font les utilisateurs, à savoir diffuser des informations en "temps réel".

Au vue du succès rencontré ces derniers jours par une application similaire, il est clair que l'intérêt pour un outil mobile de streaming vidéo existe. Dévoilée fin février, Meerkat a réuni 28.000 utilisateurs au cours de sa première semaine, rapporte The Verge. Le jeudi 5 mars, lors de la semaine de lancement, quelque 18.000 personnes regardaient au moins une chaîne. Elles étaient deux fois plus le lendemain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :