Google et Facebook repoussent le retour au bureau à 2021

 |   |  247  mots
(Crédits : Arnd Wiegmann)
La plupart des employés de Google et Facebook vont continuer à travailler de chez eux jusqu'à la fin de l'année, même si les bureaux devraient réouvrir cet été, en fonction de l'évolution de la pandémie de Covid-19.

Sundar Pichai, le PDG d'Alphabet (maison-mère de Google), a indiqué à ses salariés qu'ils travailleront sans doute de leur foyer pour le reste de l'année 2020, selon des informations confirmées par Google.

Le patron s'est adressé au personnel jeudi lors d'une assemblée générale hebdomadaire, en ligne.

Il a expliqué que les personnes ayant besoin de retourner au bureau pourront le faire en juin ou en juillet, en appliquant des mesures de sécurité renforcées. Mais ils seront l'exception.

Alphabet emploie plus de 100.000 salariés dans le monde.

Fin avril le groupe avait déjà précisé que le télétravail continuerait au moins jusqu'au 1er juin, et que le retour serait "échelonné" et "incrémental".

Même son de cloche chez Facebook, d'après les médias américains.

Le réseau social planétaire envisage une réouverture de ses différents bureaux à partir du 6 juillet, mais que tous ses employés qui le souhaitent pourront continuer à travailler de chez eux jusqu'en 2021.

Facebook employait 45.000 personnes dans le monde fin 2019 (sans compter les milliers de travailleurs employés par des sous-traitants) et prévoit d'en recruter 10.000 de plus pour accélérer le développement de son offre de produits et services, particulièrement adaptée aux mesures de distanciation sociale.

Mark Zuckerberg, le patron du groupe, avait déjà annoncé le mois dernier que son groupe ne tiendrait pas de rassemblements de plus de 50 personnes avant juillet 2021 au mieux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/05/2020 à 13:57 :
Les grandes entreprises ne cherchent pas des compétences : ils cherchent des personnes malléables , des esclaves sans stabilité personnelles et des gens « exploitables «  au service de managers incompétents.
Faire moins en argent , mais le fait d’être une star up sauve la mise grâce aux populations qui «  achètent et demandent leurs services « 

A méditer , cette situation...
a écrit le 17/05/2020 à 11:47 :
Les employeurs abusent de trop :
il faut d’urgence une charte internationale du télétravail qui détermine les cadres juridiques et la protection des salariés en cas de maladie ou accident ou autres dans le cadre de leur emploi en télétravail.

Le télétravail est une norme des grosses sociétés ou les outils le permettent , d’ici moins de 5 ans , ça sera 2 jours de télé travail et et 3 jour au bureau pour tous et toutes .

Il faut déterminer les droits et les obligations de tous et toutes dans le cadre des droits des salariés et employeurs.
a écrit le 10/05/2020 à 9:32 :
Les GAFA ayant le monopole d'internet ont tout intérêt à ce que les gens bossent par télétravail et qu'ils se voient moins en général.

Des acteurs de l'économie d'aujourd'hui incontournables et ultra puissants que notre vieille oligarchie européenne dégénérée par sa cupidité ne sait que taxer.

Le déclin c'est toujours plus long vers la fin.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :