Lancement de Disney+ aux États-Unis  :  un succès et quelques problèmes techniques

 |   |  229  mots
(Crédits : Marvel)
Avec son prix d'abonnement largement inférieur à Netflix, la nouvelle plateforme de streaming vidéo espère attirer entre 60 et 90 millions d'abonnés d'ici 2024. Mais le lancement du nouveau service ce mardi est émaillé d'incidents, plusieurs milliers d'utilisateurs faisant état d'erreurs de connexion.

Disney+, la nouvelle plateforme de streaming vidéo de Disney, a connu des problèmes techniques à son lancement mardi aux Etats-Unis et au Canada, plusieurs utilisateurs affirmant avoir rencontré des difficultés pour accéder à leur compte.

Des captures d'écran publiées sur Twitter et d'autres réseaux sociaux montrent le message "Impossible de se connecter à Disney+", accompagné d'une image du film d'animation "Les Mondes de Ralph" et d'une invitation à réessayer la connexion.

Le nouveau service Disney+ victime de son succès?

"La demande des consommateurs pour Disney+ a dépassé nos grandes attentes. Nous sommes heureux de cette réaction incroyable et travaillons pour résoudre rapidement le problème en cours", a indiqué un porte-parole de Disney à l'AFP.

Selon le site Downdetector, qui permet aux utilisateurs de faire état d'erreurs sur des applications et des sites Internet, près de 8.000 signalements ont été faits aux alentours de 14H00 GMT.

Les problèmes touchent principalement la côte Est des États-Unis et la Californie.

Disney+ est disponible depuis mardi à partir de 6,99 dollars par mois, un prix largement inférieur à celui de son concurrent Netflix, et propose un impressionnant catalogue, avec les films de "Star Wars", Pixar et Marvel.

Pour 12,99 dollars, les abonnés à l'ancienne plateforme D23 ont en plus accès à Hulu et ESPN+ (sports). Le groupe espère attirer entre 60 et 90 millions d'abonnés d'ici 2024.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/11/2019 à 9:22 :
Ça manque de femmes pour sauver le monde, encore pire pour chercher à le détruire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :