Le skateboard volant de "Retour vers le futur" vous en rêviez ? Lexus l'a fait

 |   |  360  mots
Du skateboard volant de Marty McFly dans Retour vers le futur jusqu'à sa version réelle, présentée aujourd'hui par Lexus, il aura fallu pas loin d'une trentaine d'années.
Du skateboard volant de Marty McFly dans "Retour vers le futur" jusqu'à sa version réelle, présentée aujourd'hui par Lexus, il aura fallu pas loin d'une trentaine d'années. (Crédits : Lexus Hoverboard, copie d'écran)
La filiale de Toyota annonce, dans une vidéo de présentation destinée à faire le buzz, la création d'un skateboard qui lévite à quelques centimètres du sol : oui, comme l'hoverboard de Marty McFly, dans le film de Robert Zemeckis sorti en 1989 qui imaginait le futur de l'année 2015. Pile au rendez-vous!

Fini les roulettes, place à la lévitation ? Lexus, la filiale luxe du constructeur japonais Toyota, a affirmé avoir créé le prototype fonctionnel d'un "hoverboard", une planche de skateboard qui glisse au-dessus du sol par lévitation comme celle de Marty McFly dans la fiction "Retour vers le futur" (sorti sur les écrans en 1989).

Sustentation électromagnétique

La planche, en apparence assez similaire à un petit modèle de surf, utilise, pour se déplacer au-dessus du sol, le principe de la sustentation électromagnétique : un procédé technique qui repose sur l'emploi combiné d'aimants permanents et de matériau supraconducteur, refroidi à l'azote liquide.

"Nous nous sommes associés aux plus grands experts mondiaux en matière de technologie de supraconductivité" pour créer cet objet avant-gardiste, a expliqué le groupe.

Le hoverboard suggéré par Lexus dans cette vidéo sera testé pour la première fois à Barcelone, cet été. Crédits : Lexus via YouTube

Bientôt des voitures et des trains "volants"?

Cependant, Lexus n'est pas le premier constructeur à tenter de réaliser le skateboard volant imaginé dans "Retour vers le futur". Hendo s'y est déjà essayé, donnant naissance à un hoverboard plutôt encombrant. Mais cette technologie de lévitation a surtout été utilisée jusqu'à présent pour des véhicules de plus grande taille : des trains et des voitures.

Elle sera par exemple employée au Japon dans la prochaine décennie pour un train à très grande vitesse qui devrait relier Tokyo à Nagoya (centre) à l'allure de 500 kilomètres/heure. Un prototype de ce "maglev" (pour "lévitation magnétique") a d'ailleurs atteint récemment la vitesse de 603 km/heure, une prouesse rendue possible par la suppression des frottements au sol.

Le prototype d'hoverboard de Lexus sera quant à lui testé "dans les prochaines semaines" à Barcelone, en Espagne, a précisé la firme.

Selon des informations recueillies par l'agence Bloomberg, Toyota a songé aussi à ce type de technologie pour l'automobile. "Ce sont des informations très confidentielles, mais nous avons fait des recherches sur la voiture volante dans notre section de R&D la plus avancée", déclarait un responsable de Toyota en juin 2014.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :