Mario et les Lapins Crétins dopent les résultats d’Ubisoft

 |   |  312  mots
Sur la période du premier semestre de son exercice décalé 2017-2018, le chiffre d'affaires a bondi de 65,7% à 466,2 millions d'euros, avec des revenus de 264,2 millions sur le seul deuxième trimestre contre 190 millions attendus par le groupe.
Sur la période du premier semestre de son exercice décalé 2017-2018, le chiffre d'affaires a bondi de 65,7% à 466,2 millions d'euros, avec des revenus de 264,2 millions sur le seul deuxième trimestre contre 190 millions attendus par le groupe. (Crédits : Jonathan Alcorn)
Ubisoft a publié mardi des résultats supérieurs à ses attentes pour les six premiers mois de son exercice décalé, porté par la sortie du jeu "Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle" associant sa franchise à succès et la mascotte de Nintendo.

Les voyants sont au vert chez le spécialiste français des jeux vidéo. Ubisoft a publié, mardi, des résultats supérieurs à ses attentes pour les six premiers mois de son exercice décalé, porté par la sortie du jeu "Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle" associant sa franchise à succès et la mascotte de Nintendo. Le groupe a par ailleurs fait état d'un démarrage sur les chapeaux de roue pour le dernier opus de son célèbre jeu "Assassin's Creed" dans le décor de l'Egypte antique, avec des ventes en hausse de 100% par rapport au précédent jeu depuis sa sortie le 27 octobre.

L'éditeur s'en tient pour l'instant à sa prévision initiale pour l'ensemble de l'exercice et réaffirme également ses prévisions pour 2018-2019. "Notre niveau de confiance ne fait qu'augmenter au cours des trimestres", a déclaré à des journalistes le directeur financier d'Ubisoft Alain Martinez, précisant que le groupe jugeait cependant prématuré de relever ses objectifs pour l'instant.

Les ventes progressent

Sur la période du premier semestre de son exercice décalé 2017-2018, le chiffre d'affaires a bondi de 65,7% à 466,2 millions d'euros, avec des revenus de 264,2 millions sur le seul deuxième trimestre contre 190 millions attendus par le groupe. Le groupe a par ailleurs renoué avec un résultat opérationnel non-IFRS positif de 3,1 millions à comparer à une perte de 61,8 millions d'euros lors de la période correspondante de l'exercice précédent.

Ubisoft, dont les dirigeants ferraillent depuis deux ans contre la montée de Vivendi au capital, n'a pas eu de discussion avec le groupe de médias, son premier actionnaire, a déclaré Alain Martinez. L'action Ubisoft a clôturé mardi en baisse de 2,27% à 65,08 euros, donnant une capitalisation boursière de 7,5 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, elle flambe de plus de 90%.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :