Annie Girardot s'est éteinte

 |   |  648  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
A 79 ans, la comédienne est décédée à l'hôpital. "Paisiblement", selon ses proches. Retrouvez-la dans plusieurs vidéos.

Annie Girardot s'est éteinte "paisiblement" ce lundi à l'hôpital Lariboisière. Elle avait 79 ans et souffrait de la maladie d'Alzheimer depuis plusieurs années.

La comédienne avait débuté en 1955 au cinéma dans "Treize à table" d'André Hunebelle. elle jouera ensuite avec des réalisateurs comme Visconti ("Rocco et ses frères"), Marcel Carné, Gérard Oury, Michel Audiard, Claude Lelouch et bien d'autres.

En 1977, elle obtient le César de la meilleure actrice pour "Docteur Françoise Gailland". Puis, dix-neuf ans plus tard, elle reçoit une nouvelle statuette dans la catégorie du meilleur second rôle dans "Les Misérables" de Claude Lelouch. Voir la vidéo ci-dessous.


Annie Girardot : César du meilleur second rôle
envoyé par pitchbrioche. - Court métrage, documentaire et bande annonce.

Mais Annie Girardot est également monté sur les planches à plusieurs reprises: "L'avare" en 1986, "Descente aux plaisirs" en 1997 et "Le 6ème ciel" en 1998. La télévision lui confiera également plusieurs rôles dans des téléfilms ( "Le vent des Moissons" ou "Orages d'été").

Les réactions ne se sont pas fait attendre.

- Line Renaud : "Annie était un monument du cinéma français, une immense actrice, très instinctive et toujours juste. Son départ est bouleversant. Je suis allée l'embrasser une dernière fois dimanche soir. Sa fille Julia et sa petite-fille Lola m'avaient appelée pour me dire que c'était la fin. Cela a été réconfortant de la voir entourée de tellement d'amour. J'ai trouvé Annie très paisible".

- Mireille Darc : "Annie était une très, très grande. Jouer avec elle était un éblouissement. Elle était étonnante. Elle aimait la vie. Annie était une femme de coeur et était généreuse. Pour moi, c'était plus qu'un modèle sur le plan artistique. Annie pouvait incarner tous les rôles".

- Bertrand Blier : "les Français s'en souviennent comme d'une actrice qui avait joué dans beaucoup de comédies, elle avait pris un virage très populaire après "Rocco et ses frères". Mais elle était pleine d'émotion et de souffrance. Elle craquait facilement, comme sur la scène des César".

- Nicolas Sarkozy : (...) "Elle avait servi les plus grands metteurs en scène français et italiens (...) et réussissait le tour de force de s'épanouir aussi bien dans les comédies de Michel Audiard, où sa gouaille faisait merveille, que dans les textes classiques de la Comédie-Française, qu'elle avait quittée pour se consacrer entièrement au 7ème art"."Elle avait mis l'alliage étonnant de force et de sensibilité qui caractérisait son immense talent au service d'oeuvres qui mettaient en valeur l'héroïsme ordinaire des classes populaires, ou celui des femmes confrontées aux défis quotidiens de la vie familiale et professionnelle". "Le dernier témoignage de cette générosité (...) elle l'a donné en acceptant d'être filmée pour un documentaire portant sur la maladie d'Alzheimer dont elle souffrait", a conclu Nicolas Sarkozy.

Ce documentaire, "Annie Girardot: Ainsi va la vie", réalisé par Nicolas Baulieu raconte le combat quotidien de la comédienne contre Alzheimer.

-Le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand: "la disparition d'Annie Girardot est un moment douloureux pour le cinéma qui perd l'une de ses grandes étoiles, mais aussi pour le public, avec qui elle entretenait une longue et chaleureuse complicité"."Annie Girardot a brûlé les planches comme elle a brûlé la vie: avec l'humanité et la profondeur dramatique qui plaisaient tant au public (...) L'admirable combat qu'elle menait contre la maladie en continuant à jouer nous l'aura montrée fidèle jusqu'au bout à son amour du cinéma (...).

Hommage

retrouver ce média sur www.ina.fr

 

François Sagan et Annie Girardot parlent de bonheur

retrouver ce média sur www.ina.fr

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/03/2011 à 6:06 :
Toute la profession (surtout les cinéastes ratés reconvertis en critiques de cinéma faute de talent) va s'épancher sur son talent, alors que cette même profession lui à bien tourné le dos.
a écrit le 01/03/2011 à 9:22 :
Quand vous dites qu'elle s'est éteinte, sous-entendez vous qu'elle était allumée ?
a écrit le 28/02/2011 à 16:58 :
Vous avez oublié de citer son film avec de Funes, La Zizanie, où elle joue la femme excedée d'un industriel campé par de Funes.
a écrit le 28/02/2011 à 16:37 :
Annie Girardot est une de nos plus grandes actrices .Comme le dit si bien Line renaud :" c'est une immense actrice" oui un monstre du cinema - Sinceres condoleances a sa Famille -

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :