Vivendi va céder 10% d'Universal Music au financier Bill Ackman pour 3,5 milliards d'euros

Vivendi a annoncé dimanche avoir signé un accord avec le véhicule d'investissement (Spac) Pershing Square Tontine Holdings pour la vente de 10% du capital d'Universal Music Group pour un montant d'environ 3,5 milliards d'euros. Les grandes manoeuvres capitalistiques de la major musicale se poursuivent avant une potentielle entrée en Bourse.

3 mn

(Crédits : Reuters)


L'Assemblée générale de Vivendi, prévue demain mardi 22 juin, pourrait bien marquer une nouvelle étape dans le processus d'introduction en Bourse de sa filiale Universal Music Group (UMG). Les actionnaires seront appelés à se prononcer sur le projet d'achat de 10% du capital par une société financière américaine, Bill Ackman. Le montant de la prise de participation tournerait autour de 3,5 milliards d'euros pour une valorisation totale proche de 35 milliards d'euros. Le groupe français veut tirer le maximum de la valeur d'UMG via un processus d'introduction en Bourse qui verra Vivendi distribuer 60% du capital de sa filiale à ses actionnaires actuels. L'argent frais obtenu suite à cette opération pourrait servir à financer ce projet de rachat d'actions.

Selon le groupe français, "l'arrivée de grands investisseurs américains apporte une nouvelle démonstration de la réussite et de l'attractivité mondiales d'UMG", désormais valorisée 35 milliards d'euros.

Des Beatles à Rihanna, un catalogue qui rapporte

A l'heure où le streaming attire de plus en plus d'utilisateurs payants, UMG fait partie des "majors" dominant le marché mondial de la musique, avec la japonaise Sony et l'américaine Warner. Son catalogue va des Beatles à Rihanna. L'entreprise, basée à Santa Monica (Californie), a enregistré au premier trimestre un chiffre d'affaires de 1,8 milliard d'euros, en hausse de 2,2% (et de 9,4% à taux de change et périmètre constants).

Si cette opération se concrétise, UMG aurait 4 principaux actionnaires, a calculé l'analyste Oddo BHF : le consortium mené par le champion chinois des technologiques Tencent (qui a déjà acquis 20% des parts auprès de Vivendi), le groupe Bolloré (18%), Pershing Square Tontine (10%) et Vivendi (10%).

Le nouvel actionnaire potentiel Bill Ackman souhaite inclure UMG dans son projet de Spac Pershing Square Tontine Holdings (PSTH) qui avait levé 4 milliards de dollars lors de son introduction en Bourse en juillet.

"UMG répond à tous nos critères d'acquisition et à nos règles d'investissement, puisqu'il s'agit de la première société musicale au monde avec une redevance sur la demande mondiale croissante de musique", a déclaré le patron de PSTH Bill Ackman, cité dans le communiqué.

Réduction de l'influence de Vivendi dans la major musicale

Et la répartition du capital pourrait être amenée à bouger encore ces prochaines semaines. Lors de l'annonce des négociations, Vivendi avait indiqué que les fonds Pershing Square et leurs filiales avaient manifesté leur intérêt pour acquérir une exposition supplémentaire à UMG, en achetant des titres au groupe français, ou sur le marché suite à la distribution d'actions.

Lire aussi 3 mnLe chinois Tencent monte à 20% dans Universal Music (Vivendi)


Les grosses manœuvres capitalistiques, qui se sont accélérées avec la montée dans le capital du chinois Tencent à hauteur de 20% visent notamment à répondre en partie aux attentes de grands actionnaires institutionnels de Vivendi qui réclament depuis plusieurs années la scission ou la distribution d'UMG "pour diminuer la décote de conglomérat de Vivendi", expliquait le groupe dans un communiqué publié début 2021.

(avec AFP et Reuters)

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.