Numericable-SFR limite ses pertes de clients

 |   |  419  mots
Patrick Drahi, le chef de file d'Altice, la maison-mère de Numericable-SFR.
Patrick Drahi, le chef de file d'Altice, la maison-mère de Numericable-SFR. (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
Au troisième trimestre, l’opérateur a perdu 131.000 fidèles dans le fixe et le mobile, contre près de 720.000 lors des trois mois précédents. En parallèle, le groupe de Patrick Drahi poursuit son redressement, avec un bénéfice en hausse. Pas de quoi, cependant, rassurer les investisseurs, puisque les titres Numericable-SFR et surtout Altice (la maison-mère de l'opérateur), ont fini la journée dans le rouge.

L'hémorragie de clients chez Numericable-SFR touche-t-elle à sa fin ? Possible. Du moins, c'est ce qu'il ressort des résultats de l'opérateur au troisième trimestre.

Dans un communiqué publié ce mercredi, Numericable-SFR précise que, au 30 septembre, « le groupe comptait 21,8 millions de clients mobiles et 6,4 millions de clients fixes ».

Par rapport au trimestre précédent, l'opérateur perd donc 131.000 clients au total, dont 88.000 sur le mobile et 43.000 dans le fixe. C'est beaucoup moins que lors des trois mois précédents, où il avait perdu près de 720.000 clients. Une « [stabilisation] de la base de clients » que le groupe met notamment sur le compte d'une « bonne campagne commerciale de rentrée ».

La politique de baisse des coûts fonctionne...

En parallèle, le groupe continue de tirer profit de sa politique de baisse des coûts, et affiche de solides résultats financiers. Au troisième trimestre, l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté de l'opérateur français s'élève à 1,03 milliard d'euros, en hausse de 15% sur l'année, pour une marge opérationnelle de 37,3%.

Le chiffre d'affaires trimestriel, de 2,77 milliards d'euros, est encore en baisse de 3,5% sur l'année. Mais celui-ci ne recule que de 0,3% par rapport au deuxième trimestre 2015 », précise le groupe. Quant au bénéfice net, celui-ci s'élève à 103 millions d'euros, contre une perte de 11 millions un an plus tôt.

... et va s'étendre aux nouvelles acquisitions du groupe

La holding de Patrick Drahi a poursuivi une série effrénée d'acquisitions cette année, rachetant entre autres deux câblo-opérateurs américains. Il y applique la même stratégie que dans ses activités européennes, en coupant dans les coûts pour dégager le plus de profits possibles.

« Après une période d'acquisitions soutenue, notre principal objectif est désormais d'atteindre nos plans opérationnels et d'intégrer notre activité aux Etats-Unis », déclare le directeur général d'Altice, Dexter Goei.

Inquiétude des investisseurs

Reste que les résultats de Numericable-SFR n'ont pas convaincu les investisseurs. Mercredi, le titre a perdu près de 4% à 42 euros. Lors de la même séance, le titre d'Altice, la maison-mère de l'opérateur, a dégringolé de 9,74%, à 16,50 euros à la Bourse d'Amsterdam. « Les chiffres sont satisfaisants du côté des économies » mais l'inquiétude du marché se porte vers « la perte de clients », notamment dans le mobile sur un an, explique Xavier de Villepion, un vendeur d'actions de HPC.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/10/2015 à 18:06 :
La variation ne s'explique-t-elle pas par le délai légal pour une résiliation suite à une augmentation de tarif....??????????? non?!
a écrit le 28/10/2015 à 16:33 :
850 000 clients ce n'est pas rien.
Ca représente quel proportion de la clientèle de SFR ?
a écrit le 28/10/2015 à 16:19 :
Comment baissent-ils les coûts ? Là est la question... Combien de suppressions d'emplois ? Pratique-t-il l'évasion fiscale, la délocalisation ? Quelle est l'ampleur de la dégradation du service... ?
Réponse de le 28/10/2015 à 16:56 :
Renégo fournisseurs, baisse d'effectifs et baisse de qualité de services tant sur le réseau qu'au niveau du service clients:
On peut résumer cette stratégie de la façon suivante : "les prix d'ORANGE avec les services de FREE!
Réponse de le 28/10/2015 à 19:04 :
Tant que certains CONsommateurs continueront a payer plus de 30€ par mois leur box adsl ou fibre (bouygues est a 26€) et bien certains continueront a faire de belles marges
a écrit le 28/10/2015 à 14:43 :
Ça fait quand même 500 milles an

Le jean Marie Messier du 21 eme n'est pas sorti d'affaire

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :