Telefonica améliore ses ventes mais pas ses marges

Au premier semestre, l'opérateur espagnol a vu son chiffre d'affaires progresser de 5,4% et son profit net croître de 9,4%. Sa rentabilité opérationnelle est en revanche en repli. Le groupe a obtenu un crédit syndiqué pour le rachat de la participation de Portugal Telecom dans le brésilien Vivo.
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

L'opérateur espagnol signe un premier semestre mitigé. Si son bénéfice net enregistre une hausse de 9,4% sur un an à 3,77 milliards d'euros, le profit opérationnel se tasse légèrement (-0,6%) à 6,46 milliards d'euros. Sur la même période, le chiffre d'affaires augmente de 5,4% à 29,05 milliards d'euros avec une accélération au deuxième trimestre (+9%). Le deuxième trimestre est d'ailleurs supérieur aux attentes des analystes.

Malgré tout, sur les six premiers mois de l'année, Telefonica voit sa marge opérationelle se replier à 22,2% contre 23,5% un an plus tôt. L'opérateur a néanmoins gagné des clients et en totalise 273,5 millions fin juin, particulièrement dans le mobile (+5%) avec également une forte poussée d'Internet (+21,8%).

Les résultats font en outre apparaître des contrastes selon les zones géographiques. L'Espagne, son marché intérieur, accuse un repli du chiffre d'affaires de 4,5% sur un an mais également de son bénéfice opérationnel (-10,2%). Il y réalise 9,32 milliards d'euros de chiffre d'affaires. La division a été durement affectée par la récession et suscite l'inquiétude des investisseurs. En Europe et en Amérique Latine (son marché principal), la croissance est respectivement de 10,8% et 10,2%.

Les performances réalisées sur le continent latino-américain expliquent la détermination de Telefonica à mettre la main sur l'opérateur brésilien Vivo et convaincre Portugal Telecom de lui vendre sa participation dans Brasilcel, leur coentreprise contrôlant Vivo. Détermination récompensée puisque le bras de fer a pris fin mercredi avec la signature d'un accord. Il devra payer 7,5 milliards d'euros.

A ce sujet, l'opérateur a annoncé ce jeudi avoir obtenu un crédit syndiqué de 8 milliards d'euros: un crédit à trois ans de 5 milliards d'euros et un crédit "revolving" de 3 milliards, à cinq ans. Mais ces fonds ne sont pas uniquement destinés à financer l'opération conclue mercredi. "Les fonds obtenus à travers ce contrat seront destinés, en partie, au refinancement de la dette existante de l'entreprise (...)" explique Telefonica dans un communiqué transmis à l'autorité boursière espagnole (CNMV).

A la Bourse de Madrid, l'action Telefonica s'adjuge plus de 2% vers 10h30 à 17,42 euros.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.