Telefonica améliore ses ventes mais pas ses marges

 |   |  358  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Au premier semestre, l'opérateur espagnol a vu son chiffre d'affaires progresser de 5,4% et son profit net croître de 9,4%. Sa rentabilité opérationnelle est en revanche en repli. Le groupe a obtenu un crédit syndiqué pour le rachat de la participation de Portugal Telecom dans le brésilien Vivo.

L'opérateur espagnol signe un premier semestre mitigé. Si son bénéfice net enregistre une hausse de 9,4% sur un an à 3,77 milliards d'euros, le profit opérationnel se tasse légèrement (-0,6%) à 6,46 milliards d'euros. Sur la même période, le chiffre d'affaires augmente de 5,4% à 29,05 milliards d'euros avec une accélération au deuxième trimestre (+9%). Le deuxième trimestre est d'ailleurs supérieur aux attentes des analystes.

Malgré tout, sur les six premiers mois de l'année, Telefonica voit sa marge opérationelle se replier à 22,2% contre 23,5% un an plus tôt. L'opérateur a néanmoins gagné des clients et en totalise 273,5 millions fin juin, particulièrement dans le mobile (+5%) avec également une forte poussée d'Internet (+21,8%).

Les résultats font en outre apparaître des contrastes selon les zones géographiques. L'Espagne, son marché intérieur, accuse un repli du chiffre d'affaires de 4,5% sur un an mais également de son bénéfice opérationnel (-10,2%). Il y réalise 9,32 milliards d'euros de chiffre d'affaires. La division a été durement affectée par la récession et suscite l'inquiétude des investisseurs. En Europe et en Amérique Latine (son marché principal), la croissance est respectivement de 10,8% et 10,2%.

Les performances réalisées sur le continent latino-américain expliquent la détermination de Telefonica à mettre la main sur l'opérateur brésilien Vivo et convaincre Portugal Telecom de lui vendre sa participation dans Brasilcel, leur coentreprise contrôlant Vivo. Détermination récompensée puisque le bras de fer a pris fin mercredi avec la signature d'un accord. Il devra payer 7,5 milliards d'euros.

A ce sujet, l'opérateur a annoncé ce jeudi avoir obtenu un crédit syndiqué de 8 milliards d'euros: un crédit à trois ans de 5 milliards d'euros et un crédit "revolving" de 3 milliards, à cinq ans. Mais ces fonds ne sont pas uniquement destinés à financer l'opération conclue mercredi. "Les fonds obtenus à travers ce contrat seront destinés, en partie, au refinancement de la dette existante de l'entreprise (...)" explique Telefonica dans un communiqué transmis à l'autorité boursière espagnole (CNMV).

A la Bourse de Madrid, l'action Telefonica s'adjuge plus de 2% vers 10h30 à 17,42 euros.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :