L'UFC accuse Orange et SFR de publicités trompeuses

Les deux premiers opérateurs français Orange et SFR vont devoir s'expliquer devant la justice de leurs offres Internet illimitées.
(Crédits : Reuters)

Les forfaits Internet illimités d'Orange et de SFR ne seraient pas si illimités que cela..., estime l'UFC-Que-Choisir. Et les deux premiers opérateurs français vont devoir s'en expliquer devant les juges. Accusés de "pratiques commerciales trompeuses", l'association de défense des consommateurs a confirmé avoir transmis cette semaine les assignations aux huissiers, a indiqué Gaëlle Patetta, directeur juridique à l'association UFC-Que Choisir à l'Agence France-Presse.

L'UFC leur reproche de tromper les consommateurs avec des publicités vantant un accès Internet illimité. Or, des restrictions d'usage indiquées en tout petit, viennent finalement limiter l'illimité....."En fonction du temps d'usage du réseau que vous avez utilisé, ils peuvent décider de limiter le débit", assure la juriste de l'UFC.

Au moment de sa prise de fonctions en février dernier, Stéphane Richard, patron d'Orange (France Télécom), avait fait amende honorable quant à l'usage abusif de publicités avec des astérisques. "L'industrie des télécoms a aujourd'hui en France plutôt une mauvaise image". "Je crois qu'on a un peu trop abusé des publicités avec des astérisques, c'est-à-dire l'offre formidable (...) mais à côté du mot "illimité", il y a trois astérisques qui expliquent en réalité toutes les limites qu'on met à ces offres", avait-il admis.

Ces plaintes seront jugées au civil par le tribunal de grande instance de Paris et celui de Créteil.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.