Numericable va avaler Virgin Mobile pour 325 millions d'euros

 |  | 510 mots
Lecture 3 min.
La société du flamboyant fondateur du groupe Virgin, Richard Branson, a créé l'opérateur virtuel en 1999.
La société du flamboyant fondateur du groupe Virgin, Richard Branson, a créé l'opérateur virtuel en 1999. (Crédits : Reuters)
Le câblo-opérateur annonce être entré en négociations exclusives avec Virgin Mobile en vue de son rachat. Il préserve ainsi les revenus du marché de gros de SFR qu'il est en train d'acquérir.

Les grandes manœuvres continuent dans les télécoms. Le groupe Numericable, qui a signé il y a un mois l'acquisition de SFR, annonce vendredi matin être entré en négociations exclusives pour racheter Virgin Mobile en reprenant 100% des parts de la société Omea Telecom, maison-mère du premier opérateur virtuel (MVNO) français avec 1,7 million de clients. L'opération valorise Virgin Mobile à 325 millions d'euros (dette comprise), ce qui ferait ressortir un ratio élevé de 191 euros par abonné (sous réserve du montant de la dette non précisé), contre 100 à 150 euros en moyenne dans ce type de transactions.

"Effectifs préservés"

Geoffroy Roux de Bézieux, le fondateur et président de Virgin Mobile France écrit dans un communiqué diffusé ce vendredi :

"Grâce à ce nouvel actionnaire, non seulement ce qui a été entrepris depuis 10 ans va être préservé, dont les effectifs de l'entreprise, mais la société va avoir les moyens de se développer, dans le marché du très haut débit fixe et mobile où les investissements marketing et techniques sont de plus en plus conséquents."

Omea Telecom emploie un peu moins de 200 personnes, à comparer aux 2.000 salariés de Numericable et 8.500 de SFR. La société est détenue à 46% par le britannique Carphone Warehouse (chaîne de magasins européenne The Phone House) en cours de fusion avec Dixons, à 46% par le Virgin Group de Richard Branson et à 8% par le management.

Vivendi participera au financement

Un montant qui représente l'épaisseur du trait du méga-deal en cours pour le câblo-opérateur dirigé par Patrick Drahi, le rachat de SFR à Vivendi pour 17 milliards d'euros dont 13,5 milliards d'euros. Vivendi participera d'ailleurs au financement de cette opération à hauteur de 200 millions d'euros, valorisant ainsi "la participation minoritaire qu'il a vocation à détenir dans Numericable après son rapprochement avec SFR" souligne Numericable dans son communiqué ce matin.

Eviter une perte de 100 millions d'euros de revenus

En ne laissant échapper Virgin Mobile à la concurrence, Numericable renforce la base de clients de SFR mais surtout protège les revenus de gros de ce dernier. En effet, Virgin Mobile est hébergé sur le réseau de SFR, mais aussi d'Orange, son partenaire historique, et de Bouygues Telecom depuis peu pour la 4G. Mais les deux tiers de ses clients transitent sur le réseau de SFR, ce qui rapporte environ 100 millions d'euros de chiffre d'affaires très bien margé par an à l'opérateur. D'autres acteurs étaient sur les rangs, notamment le Crédit Mutuel via sa filiale EI Telecom (CIC Mobile, NRJ Mobile), l'actuel deuxième MVNO français, qui comme Virgin, a investi dans ses propres équipements de réseau pour être moins dépendant de ses fournisseurs. Fin avril, la PME aixoise Prixtel a annoncé la reprise d'un autre petit MVNO, Zero Forfait, eux aussi hébergés sur le réseau de SFR. 

Le rachat de Virgin par Numericable devra passer devant l'Autorité de la concurrence, qui aura décidément beaucoup de dossiers télécoms sur la table.  

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/05/2014 à 18:55 :
Quid des clients virgin mobile ?
a écrit le 16/05/2014 à 18:42 :
la smart vie ... c'est x euro par mois !
a écrit le 16/05/2014 à 18:39 :
La TECHNOLOGIE ... est formidable ... si si ... j'admets .... pour rendre les gens étanches !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 16/05/2014 à 18:30 :
j'ai pris TGV en 2007 direction Bruxelles .... tout le monde était avec son portable ... voir lecteur MP3 (les mp3 ne sont pas vendus à ma connaissance) bref j'étais le dernier des Mohicans, dans ce train sans portable ni rien d'autre ... ni oreillettes pour me boucher les oreillettes .... je me suis demandé ... qu'est ce que.. je fous là !!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 16/05/2014 à 18:05 :
Je n'ai pas pas de portable .... simplement la tranquillité !
a écrit le 16/05/2014 à 18:00 :
zou ....50 euro à qui trouve ma position !
a écrit le 16/05/2014 à 17:32 :
Alliance entre numericale et free ? probable ? je ne sais pas ... Niel a oublié d’être con !
a écrit le 16/05/2014 à 15:52 :
du grand n'importe quoi....maintenant orange qui détient les tuyaux va pouvoir les faire chanter
étonnant que l on laisse un franco/ israélien acheter des télécoms??? après toutes les affaires d espionnages de ce pays
a écrit le 16/05/2014 à 15:21 :
Meme avis que Persavon: Numericable est en train de monter une dette colossale pour procéder à ses achats, c'est un peut étonnant sur un marché ou les prix sont en baisse constanct alors que les couts d'infra-structure sont devenus récurrents à cause des "générations" d'équipement, qui changent toutes les quelques années: a un moment ca risque de mal se passer.
a écrit le 16/05/2014 à 10:30 :
j' aime bien çà.. les deal monstrueux.. les trucs qui dépasse la raison.. comme en 2000.. comme en 2005-2006 .. des fusions acquisition en veux-tu en voila.. des masses de liquidités.. des achats délirants... des montages olé-olé..
épi... plouf ! tout s' éffondre.. paf la bulle de savon..
allez on parie que çà va re-re-re-couiner..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :