Altice Europe a vu ses ventes progresser en 2019 et reste confiant pour 2020

 |   |  443  mots
Patrick Drahi, le fondateur et propriétaire d'Altice Europe (SFR).
Patrick Drahi, le fondateur et propriétaire d'Altice Europe (SFR). (Crédits : PHILIPPE WOJAZER)
Le groupe de télécoms et de médias Altice Europe a publié un chiffre d'affaires en hausse de 5,5% en 2019, à 14,8 milliards d'euros, et prévoit une amélioration de ses indicateurs financiers en 2020 malgré le coronavirus.

Malgré la crise du coronavirus, il reste confiant pour son activité. Le groupe de télécoms et de médias Altice Europe a publié un chiffre d'affaires en hausse de 5,5% en 2019, à 14,8 milliards d'euros, et prévoit une amélioration de ses indicateurs financiers en 2020 malgré le coronavirus. Les ventes d'Altice ont progressé en 2019 dans toutes les régions où le groupe est présent et son excédent brut d'exploitation (Ebitda) a dépassé les objectifs, en augmentation de 9,4%, porté notamment par les activités en France.

Le groupe, qui ne publie pas de résultat net, se dit peu inquiet des conséquences de la crise sanitaire liée au coronavirus. "Toutes nos activités sont très résilientes" quant à la crise, a affirmé son fondateur Patrick Drahi lors d'une conférence téléphonique avec les analystes. L'activité commerciale est réduite en raison de la fermeture des boutiques SFR, mais "la bonne nouvelle, c'est qu'il y a la même diminution du churn (le taux de désabonnement)", a déclaré Patrick Drahi. L'opérateur SFR a par ailleurs indiqué à l'AFP qu'il envisageait une activité partielle pour 5.000 de ses salariés (dont 3.500 pour la force de vente), soit 40% de ses effectifs. Il entend enfin continuer le déploiement de la fibre "là où c'est possible".

Selon M. Drahi, l'activité des médias en France (dont BFM TV) sera touchée par la crise en avril, mais leurs revenus en 2019 (132 millions d'euros) restent réduits par rapport au chiffre d'affaires du groupe. Dans le détail, les activités sur l'année en France progressent de 5,9% et de 1,7% au Portugal, où la rentabilité (Ebitda) diminue cependant de 1%. En matière d'abonnés, Altice atteint 26,3 millions de clients mobiles, dont 15,8 millions en France, parmi lesquels 14 millions sont abonnés (+652.000 sur un an). Sur le fixe, le groupe a 9,3 millions d'abonnés, dont 6,3 millions en France et 2,8 millions abonnés à la fibre (+264.000 sur un an).

La filiale de publicité sur le web Teads -un actif qu'Altice cherche à céder- voit ses revenus bondir de 31,7% sur l'année. La dette nette du groupe s'affichait à 30,5 milliards d'euros au 31 décembre 2019, mais Altice assure qu'aucune ligne de crédit majeure n'arrivera à maturité d'ici 2025. "Au cours des derniers mois, nous avons signé d'importants partenariats, qui rapporteront 1,8 milliard d'euros au cours du premier semestre 2020. Nous avons également conclu un refinancement de 4,9 milliards d'euros, à des taux records pour le groupe, ce qui nous a permis de réaliser d'importantes économies d'intérêts", a précisé M. Drahi, cité dans le communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :