Coronavirus et télétravail  : comment bien gérer sa connexion Internet

 |   |  517  mots
Le régulateur rappelle qu’il vaut mieux placer sa box dans une pièce centrale du logement pour qu’aucun endroit ne soit dépourvu de Wi-Fi.
Le régulateur rappelle qu’il vaut mieux placer sa box dans une pièce centrale du logement pour qu’aucun endroit ne soit dépourvu de Wi-Fi. (Crédits : Tran Mau Tri Tam / Unsplash)
Le régulateur des télécoms publie un guide à destination des télé-travailleurs qui rencontrent des problèmes avec leur connexion Internet, ou soucieux de l'améliorer.

Confinement oblige, l'épidémie de coronavirus oblige des millions Français à rester chez-eux et à télé-travailler, tout en gardant parfois leurs enfants. Dans ces conditions, certains peuvent rencontrer des difficultés avec leur connexion Internet. Pour l'améliorer, l'Arcep, le régulateur des télécoms, a publié lundi soir un guide sur son site Internet. Celui-ci fourmille de conseils pour aider les particuliers à optimiser leurs télécommunications.

En premier lieu, l'Arcep suggère des astuces pour optimiser la qualité du signal Wi-Fi. Le régulateur rappelle, par exemple, qu'il vaut mieux placer sa box dans une pièce centrale du logement pour qu'aucun endroit ne soit dépourvu de Wi-Fi. L'Arcep conseille d'en éloigner tous les autres équipements radio (babyphone, micro-onde ou la base d'un téléphone sans fil) pour éviter les interférences. L'autorité recommande aussi de privilégier les fréquences Wi-Fi 5 GHz, car la bande 2,4 GHz « est utilisée par de nombreux périphériques (Bluetooth, radioamateur, micro-onde, talkie-walkie...) ce qui multiplie les risques de recouvrement et de brouillage des signaux ».

L'Arcep appelle à faire attention à certains usages, comme le streaming vidéo, qui consomment énormément de bande passante :

« Si vous gardez vos enfants à la maison, la tentation est grande de leur passer un dessin animé le temps d'assurer votre visioconférence, indique le régulateur. Problème : les plateformes de streaming vidéo (YouTube, Netflix...) monopolisent plus de bande passante que la plupart des VPN et peuvent utiliser des mécanismes pour, même en cas de congestion, rechercher une optimisation de la bande passante. Résultat, s'il doit partager le débit avec une plateforme de vidéo et que la bande passante est insuffisante, alors c'est le plus souvent le VPN qui va voir son débit réduit et non la plateforme vidéo. »

Utiliser un câble Ethernet

L'Autorité conseille de dédier un Wi-Fi à son poste de travail, en privilégiant, une fois encore, le 5 GHz. Si l'employeur a prévu un VPN (réseau privé virtuel) pour accéder aux mails et à l'espace de travail, le régulateur explique que cela peut entraîner une baisse de débit. Cela peut notamment arriver lors de visio-conférences, si l'ordinateur est connecté en Wi-Fi. Pour améliorer le débit, l'Arcep suggère de connecter directement son ordinateur à sa box, via un câble Ethernet.

En cas de réseau Internet fixe insuffisant, le régulateur rappelle qu'il est possible d'utiliser son smartphone 4G pour se connecter, en partage de connexion, avec son ordinateur. Cette recommandation est toutefois critiquée par Orange. Directeur des affaires juridiques de l'opérateur historique, Laurentino Lavezzi a indiqué, sur Twitter, n'y être pas favorable. « Les réseaux mobiles sont très sollicités en ce moment », souligne-t-il, redoutant un trafic trop élevé. Enfin, l'Arcep rappelle qu'en cas de mauvaise couverture 4G, il est possible de passer ses appels et d'envoyer ses textos via la box et des options « voix ou SMS sur Wi-Fi ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/03/2020 à 17:42 :
la 5G va consommer une bande passante phénoménale quid des autres modes ?
a écrit le 18/03/2020 à 11:33 :
De bonnes astuces mais ciblé que pour une tranche de personnes, clairement, tout cela ne m'a rien apporté, car on est pas seul à la maison, m'enfin bon, merci tout de même.
a écrit le 17/03/2020 à 13:38 :
De bonnes astuces pour ceux qui so t réellement en télétravail. La réalité est toute autre. Le problème est moins lié à la connexion internet qu'à l'accès aux applicatifs et répertoires de l'entreprise complètement bridés par l'entrepreneur lui même et qui en urgence s'aperçoit face à l'actualite qu'il n'est pas en capacité de permettre ne serait ce qu'un télétravail dégradé . La plupart des français qui sont restés chez eux ne télétravaillent pas par absence de solution technique. Je fais partie de ceux là et j'aimerais réellement aider mon entreprise (pas petite 2000 personnes) tout en gardant mes enfants mais voilà j'ai un pc portable qui ne se connecte qu'au wi fi de l'entreprise, de chez moi rien n'y rentre et rien n'en sort. Inutile.
La France et ses patrons frileux au télétravail vont peut être retenir la leçon...
a écrit le 17/03/2020 à 10:57 :
bon, la majorite des gens ne sait pas ce qu'est un port ethenet, et les jeunes surfent sur mobile ou le pb ne se pose pas
on peut utiliser un repeteur de signal si on est eloigne de sa box
ne pas avoir de meubles trop ferrailleux, et eviter les pieces construites en beton arme, l'armature fait cage de farraday
diminuer la resolution des videos quand c'est possible ( d'autant que sur un ecran de 5 pouces on ne voit pas la difference
a écrit le 17/03/2020 à 9:39 :
"L'autorité recommande aussi de privilégier les fréquences Wi-Fi 5 GHz"

Pas de streaming mais des micros ondes plein la gueule, merci l'ARCEP !

J'ai comme un mauvais pressentiment...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :