Comment la chute de Nokia s'est transformée en "bénédiction" pour la Finlande

 |   |  1560  mots
Lors du Polar Bear Pitching organisé à Oulu en mars dernier, 13 startuppers immergés dans une eau glacée ont eu quelques minutes pour défendre leur projet et tenter de remporter 10.000 euros.
Lors du Polar Bear Pitching organisé à Oulu en mars dernier, 13 startuppers immergés dans une eau glacée ont eu quelques minutes pour défendre leur projet et tenter de remporter 10.000 euros. (Crédits : O.M.)
REPORTAGE. Après la crise de l'activité téléphonie mobile de Nokia, en 2013, la ville d'Oulu, en Finlande, s'est relevée grâce à un écosystème local favorisant l'innovation et l'éclosion de startups.

« Nous avons acquis des licences, et puis... mon Dieu, que c'est froid ! » Akseli Jylhä-Ollila, président de Rat Crew Studios, grimace et suffoque dans l'eau glacée. Comme onze autres porteurs de projets, il participe au Polar Bear Pitching, un concours de startups qui a la particularité d'être organisé dans un trou découpé dans la glace. La compétition se déroule mi-mars à Oulu, cinquième ville de Finlande (200.000 habitants) au bord de la mer Baltique, à deux heures de route du cercle polaire arctique.

Installés confortablement sur des peaux de rennes, les investisseurs désignent le vainqueur qui repart avec un chèque de 10.000 euros. Pour cette cinquième édition du Polar Bear Pitching, les Norvégiens de Bookis l'ont emporté grâce à leur projet de plateforme de vente en ligne de livres neufs ou d'occasion. Leur bain glacé a duré deux minutes, par une température extérieure de moins 10 degrés.

Mia Kemppaala, enseignante à l'université d'Oulu, est l'initiatrice de cette idée folle du Polar Bear Pitching. Elle s'explique :

« Nous ne sommes ni à Londres ni dans la Silicon Valley. Notre ville est entourée de forêts, il neige cinq mois par an. Quand Nokia a arrêté son activité de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/03/2019 à 15:22 :
Et comment la chute d'Alcatel -Lucent (avec tous ses brevets) s'est transformée en "bénédiction" pour Nokia qui a obtenu cet ex fleuron français pour des cacahuètes.
a écrit le 26/03/2019 à 9:14 :
Plus on est gros et moins on est souple, l'impasse générale générée par la financiarisation de l'économie nous le hurle de plus en plus fort tous les jours.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :