Résultats semestriels supérieurs aux prévisions pour Zurich Insurance

 |   |  767  mots
Zurich Insurance a battu le consensus des prévisions au premier semestre 2018 en affichant un bénéfice net en hausse de 19% à 1,8 milliard de dollars.
Zurich Insurance a battu le consensus des prévisions au premier semestre 2018 en affichant un bénéfice net en hausse de 19% à 1,8 milliard de dollars. (Crédits : Arnd Wiegmann)
L'assureur suisse a surpassé les attentes des analystes dans ses résultats présentés jeudi, avec une hausse du bénéfice net de 19% à 1,8 milliard de dollars. Des résultats notamment dus au déploiement d'une nouvelle stratégie en Amérique du Sud.

Après une année 2017 coûteuse en raison des catastrophes naturelles, le temps est retourné au beau fixe pour Zurich Insurance. L'assureur suisse a présenté ce jeudi des résultats semestriels dépassant les attentes, avec une hausse à deux chiffres du bénéfice pour un établissement en pleine restructuration. Les perspectives sont bonnes, tant en Suisse qu'à l'étranger pour le groupe de Mario Greco.

Le bénéfice net du premier semestre 2018 est apparu en hausse de 19% à 1,79 milliard de dollars, là où les analystes de Reuters attendaient un résultat net autour de 1,72 milliard. Le résultat d'exploitation affiche quant à lui une progression de 12% sur la période, à 2,4 milliards de dollars.

Le ratio combiné, le rapport entre les primes encaissées et les frais déboursés, qui reflète la rentabilité chez les assureurs,  progresse de 2%, en phase avec les anticipations pour le numéro cinq européen de l'assurance.

« Je suis extrêmement satisfait de nos progrès continus » a déclaré Mario Greco dans son communiqué.

En bourse, le titre de la compagnie d'assurance a d'abord progressé de 0,86% à 10h avant de retrouver à 15h30le son cours d'ouverture.

Restructurations dans un contexte instable

Mario Greco, l'ancien patron de l'assureur italien Generali et directeur général de Zurich Insurance depuis mars 2016, avait fixé des objectifs ambitieux. En novembre 2016, il a lancé un programme audacieux de simplification de la structure du groupe destiné à réduire les coûts et surtout à se concentrer sur les activités les plus rentables. Le premier semestre a porté ses fruits, des résultats bienvenus après une année 2017 très défavorable en raison de nombreuses catastrophes naturelles qui ont frappé sur tous les fronts. L'assureur avait par exemple estimé le coût lié aux ouragans Harvey, Irma et Maria à 700 milliards de dollars, après réassurance et avant impôts, générant un résultat net en baisse de 6% sur l'ensemble de l'année.

Au premier semestre 2018, Zurich Insurance a décidé de mettre l'accent sur son cœur de métier. Ainsi, il a affiché des primes brutes (chiffre d'affaires) en hausse de 3% à 18,5 milliards pour les assurances dommages et accidents, et de 18% à 17 milliards pour l'assurance vie. L'augmentation des souscriptions à l'assurance dommages et les baisse des dépenses qui lui sont liées a ainsi permis de compenser la hausse des dépenses de restructuration.

Un pan du programme de Mario Greco était également consacré à des réductions de coûts, dont la progression se montre satisfaisante : sur 1,5 milliards de dollars d'économies prévues sur la période 2017-2019, 900 millions ont déjà été réalisées. Les restructurations qui avaient aussi pris la forme de d'une réorganisation des responsabilités au sein du groupe, simplifiées pour les quatre zones géographiques couvertes (Amérique du Nord, Europe Moyen-Orient et Afrique, Amérique latine, Asie Pacifique) portent également leurs fruits. Aussi le patron du groupe a-t-il maintenu ses ambitions.

« A mi-chemin de notre plan sur trois ans, nous sommes en bonne position pour atteindre tous les objectifs indiqués d'ici 2019 » s'est-il félicité dans le communiqué.

Perspectives et repositionnements en Amérique latine

Les bons résultats de Zurich Insurance sont aussi le fruit des nouveaux investissements du groupe, notamment en Amérique latine. La compagnie d'assurance a racheté à l'assureur australien QBE tout un pan d'activités pour 409 millions de dollars, lui permettant de doubler ses activités en assurance dommages en Argentine pour y devenir le leader du secteur. Pour renforcer ses activités en assurance voyage, elle a également repris 19 prestataires implantés au Brésil, au Chili, en Colombie, au Mexique sous les marques Travel Ace et Universal Assistance.

De façon plus diversifiée, dans la même zone, Zurich insurance a renforcé son assurance vie collective et individuelle ainsi que ses produits d'épargne au Chili.

Enfin, elle a parié avec succès sur la technologie : la plateforme Zurich Insurance Mobile Solutions, créée à la fin du premier trimestre, a permis d'accélérer la transformation numérique et l'offre mobile pour multiplier les contacts avec les clients.

Bénéficiant d'une base de comparaison favorable par rapport au premier semestre 2017, qui avait vu une surcharge de 289 millions de dollars de coûts avec des révisions fiscales au Royaume-Uni, l'assureur suisse ne boude pourtant pas son plaisir, soulignant les conditions compliquées du marché actuel.

« Nos activités font preuve d'une grande résilience et ont amélioré leur profitabilité en dépit de conditions de marché difficiles » a ainsi précisé Mario Greco.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :