Votre loyer est trop élevé ? Vérifiez grâce au site lancé par Emmanuelle Cosse

 |   |  270  mots
La ministre du Logement Emmanuelle Cosse dote la loi sur l'encadrement des loyers d'un nouvel outil.
La ministre du Logement Emmanuelle Cosse dote la loi sur l'encadrement des loyers d'un nouvel outil. (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
Vérifier en sept clics si votre appartement n'est pas trop cher par rapport à ce qu'impose la loi d'encadrement des loyers, voilà le concept de la nouvelle plateforme lancée par le ministère du Logement.

La ministre du Logement Emmanuelle Cosse a annoncé le 26 juillet 2016 la mise en place d'une plateforme publique vous permettant de savoir si votre contrat de location est conforme à la loi sur l'encadrement des loyers, promulguée il y a presque un an (le 1er aout 2015). S'inspirant de l'outil Rentswatch, le site vous permet en quelques clics de savoir si le prix que vous payez chaque mois pour votre logement n'est pas trop élevé par rapport au loyer de référence et au loyer maximum autorisé de votre secteur. Ces niveaux sont calculés selon un certain nombre de critères : superficie du logement, nombre de pièce(s), année de construction, logement meublé ou non, etc. Le loyer maximum autorisé correspond au loyer médian augmenté de 20%.

Ainsi, pour un appartement de 2 pièces non meublé de 38 mètres carrés construit avant 1946 situé dans le secteur sainte-marguerite (11e arrondissement de Paris), le loyer ne pourra pas dépasser 1.052,60 euros (27,70 euros le m2). Si, à la fin du test vous vous apercevez que votre appartement est trop cher par rapport à ce que prévoit la loi, le site vous renvoie directement vers une page vous expliquant comment faire valoir vos droits. Pour l'instant limité à la capitale, l'outil sera bientôt étendu à Lille puis au reste de l'agglomération parisienne lorsque l'encadrement des loyers sera appliqué dans ces zones.

La ministre du Logement voit dans cette plateforme une "véritable démarche de service public" permettant aux locataires de "regagner du pouvoir d'achat", faisant ainsi écho au comparateur public des tarifs bancaires, lancé l'an dernier avec les mêmes objectifs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/07/2016 à 16:19 :
loyer modéré pour mon appartement HLM à Lyon. mais régie toute puissante et donc charges immodérées tributaires de décisions techniquement douteuses et non discutables si ce n'est dans un rapport de forces.
en exemple l'installation d'éclairage à détection de présence dans la montée d'escalier à la place de la minuterie. problème, cet éclairage fonctionne en continu, même en plein soleil ( cage d'escalier ensoleillée le jour ). résultat : l'électricité des communs pour l'ensemble du bâtiment est passé de moins de 800€ annuel en 2012 à plus de 2700€ en 2015. bien entendu, le réglage de l'éclairage, voire un retour à la minuterie ne semble pas devoir se réaliser dans des délais satisfaisants
a écrit le 27/07/2016 à 15:24 :
A quand un site ou on peut vérifier si les prélèvements obligatoires sont trop élévés(en quelques clics?)
Réponse de le 28/07/2016 à 15:40 :
trop simple
a écrit le 27/07/2016 à 10:22 :
Ah la saleté ! Elle va faire baisser mes petits loyers alors que moi j'ai travaillé dur toute ma vie et que je mérite amplement de profiter de mes petites rentes pour compenser ma petite retraire et faire fructifier mon petit héritage pour le transmettre à mes petits enfants ! Petite c.......
a écrit le 27/07/2016 à 9:13 :
Seulement Paris ? C'est une blague ?

Population Île de France: 11 millions

Population française: 64 millions

Enfin espérons que les politiciens savent encore lire...
a écrit le 27/07/2016 à 8:12 :
En voyant la ligne de ces deux donzelles, l'on ne doit pas s'etonner de l'etat financier de ce parti en banqueroute. Les notes de frais de restaurant entre autre devraient etre scrutees avec soins.
Réponse de le 27/07/2016 à 10:42 :
Que vous etes méchant.
Les ministres de la réüpublique ne vont pas au restaurant car les ministéres ont leur propres cuisinniers qui ne sont pas ceux de la cantine scolaire.
Je sais que L'élys´´ee avait même un patissier.
Evidement je ne parles pas du coiffeur des majordomes, femmes de ménage et de la domesticité digne du XIXème payé par la république aux taux horraire du XXième siécle.
Voila pouruqoi il faut que ces postes redescendent au prix du XIXième siécle pour permettre aux ministre de maintenir leur train de vie lorsqu'il quittent leur poste sans devoir se réfugier à l'assemblée ou les memes services sont mutualisés. Quelle décadence. Pour els plus chanceux il reste les présidences de région ou le ministére des affaires étrangéres pour maintenir un train de vie convennable.
a écrit le 27/07/2016 à 7:53 :
combien a couté ce site aussi simpliste (1 seule commune : PARIS !) à ce ministère ?

Quand on fait les choses on va jusqu'au bout ....la France ce n'est pas que PARIS !
a écrit le 27/07/2016 à 7:48 :
j'ai testé le site seul regret c'est que seul PARIS est mis en ligne !!! à croire que tous les français habitent PARIS....
a écrit le 27/07/2016 à 7:06 :
Évidemment comme d'habitude un outil pour PARIS, et comme d'habitude pour les ministres le reste de la France c'est pour dans x années
a écrit le 26/07/2016 à 22:34 :
Pourrions nous vérifier les comptes des verts les dépenses de Mme Coste et de Mme Duflot lors de leur passage à la région Paris. Pourrions nous vérifier comment a été payé le loyer des locaux des Verts sous la "présidence" de notre guignol de l'écologie M. Placé, le nouveau militaire d'opérette. Pourrions en 1 clic connaître HONNETEMENT toutes les magouilles de nos écologistes en commençant par l'argent de la formation et le groupe écolos, écolos un mot qu'ils ont usurpé pour exister et se servir en d'argent public.
Réponse de le 27/07/2016 à 7:29 :
Excellent
+1
J'y ajouterai : peut-elle aussi créer une plateforme pour les bailleurs afin que ces derniers soient informés des lourdeurs et longueurs des procédures devant un locataire avec des lourds impayés. Et en publiant sur cette plateforme les cas extrêmes comme celui très récent de Noisy le Sec où deux familles sont expulsées après 16 ans de procédures pour impayés et pour lesquelles ses amis du DAL réclament l'effacement des dettes !.
Ce serait un bon pas vers une égalité des droits entre locataires et bailleurs !
Réponse de le 28/07/2016 à 15:16 :
RHooooo!vous etes méchant!Il y a des moyens bien plus subtils comme l'emploi partiel de Contassot a la banque de France pour un salaire confortable et un temps de travail encore plus confortable

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :