La Tribune

Wall Street a fini la semaine en ordre dispersé

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  370  mots
Wall Street a clôturé la séance en ordre dispersé vendredi, la publication des chiffres de la croissance américaine, ressortis moindres qu'attendu, et la publication de résultats d'entreprises jugés décevants, n'ayant pas soulevé l'enthousiasme des investisseurs.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 74,17 points (-0,58%) à 12.660,46 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 2,11 point, soit 0,16%, à 1.316,32 points. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 11,27 points (0,4%) à 2.816,55 points.

Sur la semaine, l'indice Dow Jones a perdu 0,5% et enregistre un premier recul hebdomadaire depuis le début de l'année. L'indice S&P a gagné 0,1% et le Nasdaq a pris 1,1%.

La croissance de l'économie américaine a atteint fin 2011 son plus haut niveau depuis un an et demi mais le mouvement de restockage des entreprises et le net ralentissement de l'investissement augurent d'un ralentissement début 2012.

Le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis a progressé de 2,8% en rythme annualisé au quatrième trimestre selon la première estimation du département du Commerce, après +1,8% sur la période juillet-septembre.

Ce chiffre est le plus élevé enregistré depuis le deuxième trimestre 2010 même s'il est légèrement inférieur aux attentes: les économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une croissance de 3,0%.

La confiance des consommateurs américains a atteint en janvier son plus haut niveau depuis près d'un an grâce à un regain d'optimisme sur l'évolution du marché du travail, montrent par ailleurs les résultats définitifs de l'enquête mensuelle Thomson Reuters-Université du Michigan.

L'indice de confiance a atteint 75,0 contre 69,9 en décembre, le chiffre le plus élevé enregistré depuis février 2011.

Aux valeurs, l'action Chevron a perdu 2,46%, en réaction à des résultats trimestriels en baisse et qui ont manqué le consensus.

Ford Motor a reculé de 4,16% après avoir publié un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes en raison d'une hausse du coût des matières premières et de résultats en deçà des attentes en dehors de l'Amérique du Nord.

Le titre Procter & Gamble s'est replié quant à lui de 0,77% après avoir également publié des résultats moindre qu'attendu.

Enfin, l'américain Eastman Chemical (+6,98%) a annoncé son intention de racheter son compatriote Solutia (+41%) pour environ 3,38 milliards de dollars dans le cadre d'une opération en numéraire et en actions destinée à renforcer sa présence dans la région Asie-Océanie.

Réagir