Apple songe à rapatrier une partie de la production d'iPhone aux Etats-Unis

 |   |  349  mots
Pour Apple, le coût de production d'un iPhone 7 est d'environ 225 dollars pour un prix de vente à 649 dollars, selon IHS Markit.
Pour Apple, le coût de production d'un iPhone 7 est d'environ 225 dollars pour un prix de vente à 649 dollars, selon IHS Markit. (Crédits : © Michaela Rehle / Reuters)
Des iPhone "made in USA" ? Apple a demandé à ses principaux fournisseurs, Foxconn et Pegatron, de calculer le coût de production de ses smartphones aux Etats-Unis. Une demande régulièrement formulée par Donald Trump pendant sa campagne.

Apple a-t-il anticipé la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine ? En juin dernier, la firme de Cupertino a demandé à ses deux principaux fournisseurs, les taïwanais Foxconn et Pegatron, d'évaluer le coût de production d'iPhone aux Etats-Unis, a dévoilé le site japonais Nikkei. Aucune des sociétés n'a fait de commentaire pour le moment.

Pegatron a refusé de se pencher sur le dossier, estimant le coût trop important, alors que Foxconn a accepté. Les deux groupes sortent environ 200 millions d'iPhone par an de leurs usines d'assemblages chinoises, selon Nikkei. Pendant sa campagne, Donald Trump a régulièrement pointé du doigt la marque à la pomme pour la production de ses smartphones en Chine. En mars, le candidat républicain a assuré : "Je vais forcer Apple à produire ses ordinateurs et ses iPhone sur nos terres, pas en Chine." Et de poursuivre : "En quoi ça nous aide qu'ils produisent en Chine ?" Donald Trump, qui souhaite réindustrialiser le pays, a proposé d'instaurer une taxe de 45% sur les produits importés de Chine. Selon le think tank Economic Policy Institute, les Etats-Unis ont perdu 5 millions d'emplois manufacturiers entre janvier 2000 et décembre 2014.

Lire aussi : La Chine menace d'arrêter de vendre l'iPhone si Trump persiste sur les droits de douane

Une production américaine ferait "doubler les prix"

Selon IHS Markit, le coût de production d'un iPhone 7 est d'environ 225 dollars pour un prix de vente à 649 dollars. Le coût des salaires américains, couplé aux infrastructures nécessaires, ferait "plus de doubler le prix" des iPhone, selon une source anonyme citée par Nikkei. Interrogé sur le sujet en 2015 par CBS, le président d'Apple Tim Cook formulait un autre bémol. "La Chine a mis l'accent sur la fabrication". Résultat : ils ont désormais des compétences plus poussées dans le domaine que les Etats-Unis, selon Tim Cook.

En 2013, Apple a déjà implanté une usine de production en Arizona, créant 2.000 emplois. Aux Etats-Unis, le groupe emploi directement 76.000 personnes, dont près de la moitié dans ses magasins.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2017 à 9:58 :
Je viens de gagner votre jeu concours de ce jour sur le nouvel iPhone 7 alors que ferais-je pour recevoir ce que je viens de gagner car je vis a Garoua-boulaï la frontalière entre la Centrafrique et le Cameroun et je suis réfugié au Cameroun
a écrit le 21/11/2016 à 9:48 :
Il m'avait semble comprendre que si les produits Apple sont assembles en Chine, la majorite des composants semble provenir de grosses PME japonaises.

Donc c'est quoi l'idee, tout faire aux US ou juste l'assemblage?
a écrit le 20/11/2016 à 19:16 :
Les états unis vont avoir besoin de nombreux maçons pour construire le mur à leur frontière du coup ils vont devoir employer un million de mexicains.

C'est une blague certes mais qui caractérise bien ce qu'est Trump.
a écrit le 20/11/2016 à 7:43 :
Ce serait marrant que les sous-traitants refusent et vendent directement leurs propres produits 2 fois et demi moins chers qu'Apple.
Combien e temps faudrait-il à Apple pour pouvoir construire des usines pour produire lui-même ses propres produits. Alors d'accord ils ont les reins financiers pour se permettre de survivre 6 mois à 1 an sans vendre aucun produit mais leur image de marque en prendrait un coup et rien ne dit que la qualité serait meilleure ! Probablement même elle serait moins bonne car à force de sous-traiter ils ont certainement perdu une bonne partie des compétences techniques là-dessus. Après, ils peuvent essayer de débaucher les ingénieurs de leurs anciens sous-traitants mais seulement si l'administration Trump ne durcit pas trop les règles sur l'immigration (mais probablement il y aurait des exceptions dans ce cas). En fait probablement c'est la menace de se faire débucher leurs ingénieurs qui pourraient inciter les sous-traitants chinois à obtempérer. A moins que le gouvernement chinois arrive à la rescousse pour empêcher l'émigration de ces ingénieurs. Dans tous les cas cela parait risqué pour Apple de se mettre à dos ses sous-traitants chinois, déjà qu'ils sont en mauvais termes avec Samsung qui lui fournit certains composants électroniques importants. Et effectivement, la baisse très importante de la marge ne va pas dans le sens d'une production aux USA.
Donc oui, comme le disent les autres commentateurs, c'est certainement du bluff pour suivre la mode "Trump" aux USA.
Réponse de le 20/11/2016 à 12:44 :
Ce serait très difficile pour les sous-traitants de chercher à concurrencer directement Apple. Pas pour l'aspect matériel, mais pour l'aspect logiciels (IOs) et l'écosystème Apple (Applestore et ITunes). Le vrai risque est que le consommateur se tourne vers l'alternative Huawei, de plus en plus crédible et avec des produits de plus en plus attractifs.
a écrit le 19/11/2016 à 21:38 :
De la com'...Apple ne construira JAMAIS ses produits aux US. En faisant ce genre d'annonce, Apple gagne du temps, tout en se faisant passer pour un "Bon Américain".
Trump n'a aucun pouvoir pour imposer quoi que ce soit à une entreprise. Sa seule "arme"... Taxer. S'il s'amuse à ce petit jeu... mais comme c'est impossible, il ne le fera pas. C'est trop à l'encontre de ce que sont les US. Bon, US GO HOME quand même!
Réponse de le 20/11/2016 à 8:19 :
Votre commentaire illustre bien notre méconnaissances des américains vu d' Europe, bien au contraire, détrompons nous de cette image libérale, ce sont des champions du protectionnisme, même au niveau fédéral, et les politiques ont rarement peur d' aller au bras de fer face à qui que ce soit si leurs intérêts n' y sont pas.(quitte à y voir parfois des catastrophes)
a écrit le 19/11/2016 à 16:32 :
Vu les marges astronomiques que la marque se fait sur ses produits même si les actionnaires gagnent moins ils peuvent sans problème les fabriquer aux états unis pour le même prix.

Mais ça c'est la logique...
Réponse de le 20/11/2016 à 8:32 :
Encore une fois, mon point de vue rejoins le votre, la réalité c' est que le coût d' usine du dernier iphone est d' à peine 200$, s' ils étaient frabriqués aux USA il serait tout de même inférieur à 300$ ce qui représente à peine 10% de marge!
En gros, on met à mal l' économie d' une ville, d' un pays,d' un continent, voir de l' occident, pour 10% de marge et c' est cette vérité général qui rend les urnes folle.
Réponse de le 21/11/2016 à 10:47 :
Entièrement d'accord mais si les urnes deviennent folles c'est à mon avis d'abord à cause de la croissance vertigineuse de l'abstention, ce dont ne parlent jamais les médias, engendrant un électorat restant toujours plus conservateur..

Ce osnt les gens qui sont persuadés de détenir la vérité qui dictent à ceux, majoritaires, qui doutent les politiques à appliquer alors que cela devrait être l'inverse
a écrit le 19/11/2016 à 16:31 :
Tout cela est amusant mais Apple ne fabriquera jamais ces téléphones aux USA . Bref du bluff.
a écrit le 19/11/2016 à 13:02 :
Très bien pour la concurrence chinoise et autres, moi j'achète made in France, Archos :)))
Réponse de le 19/11/2016 à 17:16 :
Tout comme Wiko, Archos fabrique en Chine...
a écrit le 19/11/2016 à 12:44 :
Le calcul est vite fait : la "taxe Trump", si elle est appliquée, fait passer le prix de revient d'un Iphone fabriqué en Chine de 225 à 326$, soit une hausse d'une centaine de $. La marge d'Apple étant maintenue le prix de vente augmente d'autant. La fabrication aux USA ferait augmenter son prix de vente de 250$... La fabrication des Iphones n'ira donc jamais aux USA.
Réponse de le 20/11/2016 à 8:44 :
Pas complètement d' accord, votre raisonnement s' appuie sur une marge constante, hors, on sait tous que ce qui fixe les prix des iphones actuel c' est le prix maximal optimal que les populations prète à sacrifier pour le produit, donc si le prix augmente apple peu faire face à une baisse des ventes ou même voir un concurrent passer devant, ce qui donne bel et bien du pouvoir de négociation aux USA.
Réponse de le 20/11/2016 à 12:54 :
Apple n'a JAMAIS sacrifié sa marge pour faire du volume, et pourtant, tant pour les ordis et les tablettes que pour les téléphones, des alternatives plus performantes et beaucoup moins chères existent. Quand on voit les scènes d'hystérie collective qui accompagnent parfois la commercialisation de certains nouveaux produits Apple, on se dit que 100€ de plus sur le prix de vente aux seuls USA (les IPhones vendus ailleurs ne seront évidemment pas concernés) fera simplement diminuer un peu la part de marché d'Apple aux USA, qui est désormais un marché mature de renouvellement. Au pire les américains remplaceront un peu moins souvent leur téléphone ou ils achèteront des téléphones d'une marque (chinoise) un peu moins chère.
Réponse de le 20/11/2016 à 13:00 :
Autre chose, la Chine peut atténuer l'effet de la taxe Trump simplement en dépréciant sa monnaie, or comme, en plus de l'assemblage final des IPhone elle maîtrise la totalité de la chaine de ses composants (composant électroniques, écrans, circuits imprimés, plasturgie...) la dépréciation de sa monnaie se retrouve intégralement sur ses prix de revient. Admettons même qu'Apple décide de rapatrier la production des Iphones, il faudrait aussi répercuter la taxe Trump sur les produits importés (composants et écrans notamment).
a écrit le 19/11/2016 à 11:32 :
C'est intéressant de voir si la politique de produire à bas coût, entamée il y a environ 20 ans avec la délocalisation à marche forcée de la fabrication vers les pays low cost Chine, Mexique, Europe de l'est, Afrique du nord va pouvoir s'inverser.
Quel pays a été le premier à lancer ce mouvement qui a tiré la qualité vers le bas, juste pour faire du fric et satisfaire les banquiers et les actionnaires?
Réponse de le 19/11/2016 à 12:47 :
" qui a tiré la qualité vers le bas" Ceux qui croient encore que Chine ou Europe de l'Est ne sont pas capables de faire une production de qualité s'illusionnent...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :