La Tribune

Les banques allemandes commencent à vaciller

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Laura Fort  |   -  155  mots
Selon plusieurs sources, les établissements bancaires allemands auraient des besoins de recapitalisation plus importants qu'annoncé.

Les banques allemandes commencent à leur tour à vaciller. Selon des sources de régulateurs et de banquiers allemands rapportées par Reuters, les banques outre-Rhin auraient besoin de fonds propres supérieurs aux 5.2 milliards d'euros estimés il y a deux semaines par l'Autorité bancaire européenne.

Cette dernière a en effet réalisé de nouveaux calculs qui révèlent que le déficit à combler pour respecter leurs ratios de capital d'ici mi-2012 dépasserait 10 milliards d'euros. "Il pourrait y avoir une mauvaise surprise pour beaucoup de banques", affirme une des sources.

La banque autrichienne Raiffeisen a également annoncé ce vendredi un besoin de capital supplémentaire de 2.5 milliards d'euros d'ici juin 2012. Soit 600 millions d'euros de plus qu'annoncés en août dernier.

Lors d'une conférence financière à Francfort, Josef Ackermann, patron de Deutsche Bank, a par ailleurs prédit "une longue période d'incertitude et de volatilité" sur les marchés financiers.
 

Réagir

Commentaires

Paul  a écrit le 19/11/2011 à 8:34 :

Mais les banques françaises ne sont pas mieux loties, c'est même bien pire. La Bérézina approche, bientôt on va revivre une nouvelle ruée vers l'or à grande échelle.

pmxr  a écrit le 18/11/2011 à 18:24 :

Le populisme bat son plein .... nous sommes tous interdépendants !

pmxr  a écrit le 18/11/2011 à 18:21 :

Je ne comprends le jusqu?au boutisme d'Angela !... Le populisme bat son plein !

Luis  a écrit le 18/11/2011 à 16:17 :

Pourquoi l'allemagne n'aurait pas de pb!!!

gerardc27  a écrit le 18/11/2011 à 15:37 :

Le dernier rempart de l'Allemagne,c'est la France; hors la France est dores et déjà attaquée donc l'Allemagne n'a plus de rempart.

Bernie  a écrit le 18/11/2011 à 14:45 :

La, c'est (reellement) le debut de la fin ... On ferait mieux de revoir l'interview du trader Alessio Rastani a la BBC : "GS rules the world".

Hey  a répondu le 18/11/2011 à 17:30:

Cela fait un moment que toute personne sérieuse sait qu'il ne faut pas confondre état supposé d'un pays et état supposé de ses banques. Les banques allemandes sont loin d'être les plus solides en Europe, Bruxelles l'a (timidement) rappelé plus d'une fois.