L'Ukraine a-t-elle été victime de 6.500 cyberattaques russes en deux mois ?

 |   |  280  mots
Les ministères des Finances et de la Défense et le Trésor ukrainiens ont subi des cyberattaques russes en décembre
Les ministères des Finances et de la Défense et le Trésor ukrainiens ont subi des cyberattaques russes en décembre (Crédits : © Dado Ruvic / Reuters)
Selon le président ukrainien Petro Porochenko, l'Ukraine a subi 6.500 cyberattaques au cours des deux derniers mois.

Des pirates informatiques s'en sont pris aux institutions ukrainiennes à 6.500 reprises au cours des deux derniers mois, a déclaré jeudi le président ukrainien Petro Porochenko en pointant les services secrets russes. Les ministères des Finances et de la Défense et le Trésor ukrainiens ont ainsi subi des cyberattaques au cours du mois écoulé. Une attaque informatique est sans doute aussi à l'origine d'une vaste coupure du réseau électrique, qui a plongé dans le noir une partie de Kiev, la capitale.

"Des actes de terrorisme et de sabotage contre des infrastructures stratégiques restent possibles aujourd'hui", a affirmé Petro Porochenko lors d'une réunion du Conseil national de sécurité et de défense, selon un communiqué diffusé par la présidence.

La Russie pointée

"L'enquête sur un certain nombre d'incidents suggère la complicité directe ou indirecte des services de sécurité russes qui mènent une cyberguerre contre notre pays", a souligné le chef de l'État. La Russie, qui a annexé en mars 2014 la péninsule ukrainienne de Crimée, soutient les séparatistes de l'est de l'Ukraine en guerre contre le pouvoir central. Selon un rapport de la firme de cybersécurité CrowdStrike diffusé le 22 décembre, les Fancy Bear, un groupe de pirates informatiques russes, ont réussi à espionner des unités de l'artillerie ukrainienne de fin 2014 à 2016 au moyen de logiciels malveillants implantés dans des équipements technologiques fonctionnant sous Android.

La Russie est soupçonnée de nombreux piratages informatiques par l'administration de Barack Obama aux États-Unis. Washington accuse Moscou d'avoir piraté le Parti démocrate dans le but de favoriser l'élection de Donald Trump à la présidence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/01/2017 à 19:59 :
La guerre informatique, existe puis longtemps, que ce soit pour le vole d'information,de technologie ou tous simplement la nuisance.... Voila une realitee de notre monde.... Ils nous faut nous defendre de cette etat de fait...
a écrit le 31/12/2016 à 15:21 :
Allez sur le site "cyber-berkut", vous verrez que les attaques viennent de patriotes ukrainiens russophones et ukrainophones, qui refusent le coup d’état de Kiev qui a donné comme par hasard Porochenko vainqueur, après élimination politique ou physique des opposants russophones ukrainiens.
Cela fait des années maintenant que les putschistes de Kiev accusent la Russie de tous les maux et oublient leur propres crimes envers la population russophone ukrainienne.
Réponse de le 02/01/2017 à 3:14 :
C'est bien Poutine qui attaque l'Ukraine, comme il l'a fait en Crimée en Géorgie Moldavie etc. Ils n'auraient pas les moyens militaires ni d'avoir des armes dans le Dombass et d'ailleurs perdaient la guerre avant que la Russie n'envoies ses troupe donc vous racontez des balivernes.
a écrit le 31/12/2016 à 10:01 :
SERIEUSEMENT METRISEZ LA TOILE POUR TOUS LES PAYS C EST INPORTANTPOUR SE PROTEGE / CHAQUE PAYS DOIT TROUVE LA PARADE A CETTE GUERRE NUMERIQUE ? LA PARADE C EST DE FORME DES JEUNES A CELA/J AI TOUJOUR DIT QUE SEUL L EDUCATION SAUVERAS L HUMANITE???///APRES LE PAIN L EDUCATION EST LE LE PREMIRE BESOIN DU PEUPLE///DANTON///
a écrit le 31/12/2016 à 9:01 :
Et encore un journal qui relaie la propagande de la CIA (enfin, de l'actuelle direction de la CIA, cela serait plus approprié - sans oublier Georges Soros)
Vous savez la blague qui circule à Moscou en ce moment ? D. Trump va recevoir Porochenko, ses services et ses conseillers s'en occupent - ce sera le 30 ou le 31 février 2017 - le même jour que F. Hollande d'ailleurs)
a écrit le 31/12/2016 à 7:43 :
Combien de morts ?
a écrit le 30/12/2016 à 14:35 :
Vu l'état de la Russie, ils n'ont rien à craindre d'une contre cyber-attaque puisque contrairement à nous, ils sont très peu dépendants du numérique. Pour caricaturer, on peut dire qu'ils en sont encore à l'époque du pigeon voyageur !!
a écrit le 30/12/2016 à 13:50 :
Etre voisin de la Russie de ce maffieu de Poutine n'est décidément pas une sinécure. tous les pays de la Suède à la Moldavie sont touchés.
a écrit le 30/12/2016 à 13:49 :
Poser des questions au lieu de d'obtenir des réponses, c'est ce que l'on appelle "le nouveau journalisme"? Que la réponse soit "oui" ou soit "non" le doute restera dans les esprits! La propagande occupe les médias!
Réponse de le 02/01/2017 à 3:16 :
Les cyberattaques venant de Russie notamment sont bel et bien une réalité depuis l'arrivée de Poutine. Les journaux n'en parlent pas assez. Tout comme des attaques en Ukraine, Géorgie, Moldavie, le vol de la Crimée à l'Ukraine souveraine etc.
a écrit le 30/12/2016 à 12:34 :
Les pirates n'ont en aucune manière piraté "l'élection présidentielle" américaine : ils ne sont pas intervenus sur le vote des citoyens lors de ce vote : ils ont intercepté des mails envoyés et reçus par l'un des candidats démocrates et les ont fait publier avec les conséquences que l'on sait. Les pirates ont donc, techniquement, "lancé une alerte" comme on dit si bien aujourd'hui. Quelle idée aussi de divulguer à un candidat les questions ou thèmes précis qui allaient être abordés dans un débat télévisé, sans donner les mêmes informations aux autres candidats ?! C'est ça le véritable scandale, celui qu'on fait un peu trop ouvertement semblant d'oublier. Et si on pouvait nous laisser tranquille avec ces tricheurs mauvais perdants...
Réponse de le 30/12/2016 à 19:50 :
Et comme par hasard, ils ne s'en s'en sont pris qu'aux démocrates. Vous ne nous prendriez pas pour des perdreaux de l'année des fois ? C'est comme de dire qu'un arbitre qui ne siffle que les fautes d'une seule équipe ne truque pas le match !
a écrit le 30/12/2016 à 11:35 :
Si la cyberguerre pouvait se généraliser ce serait vraiment le pied. Enfin une guerre qui ne fait pas de victimes humains bon sang !

Américains et Russes qui s'affrontent sur Overwatch ! Voilà qui serait une véritable évolution.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :