La Tribune

Quand le patron de Total dit "non" au forage en Arctique par soucis d'écologie

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  213  mots
Le président de Total, Christophe de Margerie, a confié au Financial Times à paraitre ce mercredi son inquiétude pour l'environnement de l'Arctique en cas de forage pétrolier dans ces régions polaires.

Le groupe Total prendrait-il fait et cause pour l'environnement? Son président, Chistophe de Margerie, a déclaré au quotidien économique The Financial Times, qu'il s'opposait au forage dans l'Arctique, et, plus largement au dessus du cercle polaire. Une première pour un groupe pétrolier.

Non au pétrole...

Dans le Groenland en particulier, "une fuite ferait énormément de mal à l'image de la compagnie", a-t-il affirmé. Celle-ci a déjà été écornée par le passé, notamment avec le naufrage de l'Erika. Sa condamnation pour "préjudice écologique" a d'ailleurs été confirmée mardi 25 septembre par la Cour de cassation française.

Ces déclarations interviennent par ailleurs une semaine après que Shell a été contraint de retarder une tentative de forage à proximité des côtes de l'Alaska en raison de dégâts sur des équipements. Un accident qui lui a déjà coûté 4,5 milliards de dollars.

... Oui au gaz

Toutefois, le patron du géant pétrolier n'est pas totalement opposé par principe à l'idée d'explorer le sous-sol arctique. Total participe déjà à l'exploitation de champs gaziers dans la région, notament celui de Shtokman, dans la mer de Barentz. Pour Christophe de Margerie, les fuites de gaz sont plus faciles à gérer que les autres hydrocarbures.

Réagir

Commentaires

@Marc  a écrit le 02/10/2012 à 12:57 :

Il n'y a pas plus idiots que celui qui croit ce qu'on lui dit.

Marc  a écrit le 26/09/2012 à 18:57 :

@ Dider
il n'y a pire sourd que celui qu ne veut pas entendre.

Asqx00  a écrit le 26/09/2012 à 14:18 :

Les fuites de gaz sont surtout moins visibles donc d'autant plus faciles à camoufler avec une bonne torchère.

Didier  a écrit le 26/09/2012 à 14:00 :

Ce n'est plus une ficelle, c'est un câble... (tiré sous l'océan Glacial arctique ?). Total se soucie de l'environnement... En voilà un scoop !

Moyen Age Intellectuel  a écrit le 26/09/2012 à 13:12 :

Ce qui est encore le plus surprenant, c'est que cette catégorie de bouffons pensent encore qu'on ne voit pas leurs arguments plus gros qu'eux. Ces dirigeants prennent vraiment le peuple pour plus con qu'il n'est, sachant que par opposition au moyen age, le peuple est plus éduqué que la caste dirigeante consanguine, qui elle vit encore sur sa lancée de sa culture monarchique moyenâgeuse...

Haha!  a écrit le 26/09/2012 à 12:50 :

Décidement, ils se moquent de nous. S'il dit non, ce n'est pas du tout par soucis d'écologie mais parce qu'il sait que TOTAL n'a aucune chance de faire parti des bénéficiaire de l'exploitation de ces ressources et donc cela avantagera ses concurrents (US et Russes) donc défavorisera TOTAL. C'est juste pour le fric!

bob44  a écrit le 26/09/2012 à 11:14 :

La bonne com', c'est gros comme une maison, Total qui se soucie de l'environnement après avoir perdu le procés Erika et sur fond de débat sur le gaz de schiste..

valentin  a écrit le 26/09/2012 à 10:13 :

Une fuite de gaz est invisible pour les yeux, alors que du pétrole noir sur un sol blanc immaculé ...

Hydargos  a écrit le 26/09/2012 à 9:35 :

Ne soyons pas naïf; c'est un petite exercice de diplomatie : on recule sur une chose (le forage pétrolier) pour mieux faire passer autre chose (le forage gazier)

En tout cas, les groupes pétroliers font quelques efforts pour leur image, c'est toujours çà de pris pour l'nevironnement