Indicateur avancé de l'activité, le cuivre flanche

 |   |  294  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
Le métal rouge, qui est descendu jusqu'à 6.635 dollars la tonne a perdu 30 % de sa valeur en deux mois.

Souvent considéré comme un indicateur avancé de la conjoncture économique, le cuivre a perdu de sa superbe. Sur le LME, le contrat à terme sur le métal rouge pour livraison à trois mois est tombé ce lundi sous les 7.000 dollars la tonne, jusqu'à 6.635 dollars, retrouvant ses niveaux de juillet 2010. En seulement deux mois, le métal rouge a perdu près de 30 % de sa valeur, bien loin du record établi à 10.190 dollars en février dernier.

Après s'être longtemps souciés des capacités de production qui peinaient à suivre la demande - ce qui tirait les cours à la hausse -, les intervenants s'inquiètent désormais de l'état de cette demande en Europe, mais aussi en Chine, qui représente près de 40 % de la consommation mondiale de cuivre. Au moment d'anticiper leurs résultats, certains regardent l'écart qui sépare encore les cours actuels des coûts marginaux de production. Et à ce petit jeu, le cuivre aurait encore beaucoup à perdre, à la différence du zinc, du nickel ou de l'aluminium.

Pour certains experts, toutefois, la réaction des marchés est excessive. « La chute des cours ne reflète pas les fondamentaux », assure ainsi le directeur général de Freeport McMoRan, Richard Adkerson. « La Chine a les ressources financières, elle s'est engagée à investir dans les infrastructures et l'économie locale devient plus importante. » Bref, le géant minier n'estime pas nécessaire de revoir à la baisse ses projets.

Pour 55 % des participants à la semaine des métaux, le cours moyen du cuivre devrait se situer entre 7.000 et 9.000 dollars la tonne en 2012, 8 % l'anticipent même au-delà des 11.000 dollars, pariant probablement sur le retour de la thématique « déficit de la production ». Seuls 15 % entrevoient un cours inférieur à 7.000 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :