L'Europe finance une batterie géante pour stocker l'énergie renouvelable

 |   |  470  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : C.Dupont/CEA)
Le stockage d'énergie, un des principaux verrous au développement des énergies renouvelables intermittentes, vient de franchir un cap. Avec d'autres partenaires et un financement européen, la PME iséroise McPhy Energy va construire la plus grande capacité de stockage jamais raccordée à un réseau électrique.

C'est une avancée majeure réalisée par une petite entreprise grenobloise, McPhy Energy, en coopération avec sept autres partenaires européens. Son exploit : 39 mégawattheures (MWh) de capacité de stockage, soit deux cents fois plus que les batteries qu'elle avait jusque là commercialisées.

Née en 2008, cette start up, associée au CNRS, a mis au point un système de stockage d'hydrogène sous forme solide grâce à des hydrures de magnésium. Ce système permet d'emmagasiner une énergie (par exemple d'origine renouvelable) en la transformant en hydrogène par électrolyse, puis de la restituer ultérieurement sous forme d'électricité grâce à une pile à combustible. "Le gros avantage, c'est que notre système fonctionne à basse pression", précise le président du directoire, Pascal Mauberger. Le stockage de l'hydrogène se fait donc sans danger.

De 4 kilos à une tonne d'hydrogène

Jusqu'ici, McPhy a vendu quelques exemplaires de batteries contenant de 4 à 5 kilogrammes d'hydrogène solide. "Nous en avons aussi un de 15 kg qui tourne dans un laboratoire du CEA et nous en commercialiserons un modèle de 100 kg début 2013, qui permettra à des industriels de disposer d'environ deux jours de back up en énergie", indique Pascal Mauberger.

Mais avec INGRID, le projet annoncé ce lundi 23 juillet par McPhy et les sept autres partenaires et financé par l'Union européenne, on passe à une toute autre échelle. Ce démonstrateur contiendra en effet une tonne d'hydrogène, ce qui correspond à une capacité de stockage de 39 mégawattheures (MWh), soit la production horaire d'une centrale solaire ou éolienne de taille moyenne.

Hydrogène décarboné

C'est dans la région italienne des Pouilles, où les énergies renouvelables (solaire, éolienne, biomasse) sont déjà bien développées avec 3.500 MW installés, que le démonstrateur va être construit, en partenariat avec Engineering Ingegneria Informatica, l'Agenzia per la tecnologia e l'Innovazione (autorité locale), Enel Distribuzione (filiale de l'électricien national et plus grand distributeur d'électricité italien) et les instituts de recherche Ricerca sul Sistema Energetico et TECNALIA (Espagne).

Le Belge Hydrogenics transformera l'énergie fournie par des sources renouvelables en hydrogène par électrolyse, "ce qui permet de fabriquer un hydrogène non carboné", précise Pascal Mauberger. Le projet contient également un volet de gestion prévisionnelle du stockage afin d'équilibrer l'approvisionnement et la demande dans un contexte où les énergies renouvelables, essentiellement intermittentes, constitueraient une part importante du mix énergétique.

Enel partenaire du projet

D'un montant total de 23,9 millions d'euros, dont 13,8 millions d'euros financés par l'Union européenne, INGRID, dont la participation de l'électricien Enel prouve le sérieux aux yeux de Pascal Mauberger, doit contribuer à démontrer le rôle de l'hydrogène dans les problématiques de stockage de l'énergie et donc l'intégration des énergies renouvelables.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/07/2012 à 15:10 :
Mc Phy est situé en Drôme...... (La Motte Fanjas) !!!
a écrit le 24/07/2012 à 7:23 :
Une technologie très intéressante mais l'article devrait montrer aussi ses limites d'application plutôt que de se contenter de répéter l'argumentation de ses promoteurs. Le désagréable ton "publicitaire" de cet article résulte de se manque. C'est vraiment dommage car du coup l'innovation n'est pas réellement mise en valeur.
a écrit le 23/07/2012 à 21:40 :
Heureusement qu'en "partenaire", il y a une société de capital-risque, sinon, on aurait pu y croire.
Réponse de le 23/07/2012 à 23:23 :
Si vous pensez à Oseo ce n'est n'est pas à proprement parler du capital risque et combien même il y aurait du capital risque ce serait normal et bienvenu surtout dans le contexte actuel.
a écrit le 23/07/2012 à 21:36 :
"39 mégawattheures (MWh), soit l'équivalent d'une centrale solaire ou éolienne de taille moyenne". L'équivalent en combien de temps ? Cet article confond puissance et énergie... C'est comme dire qu'une vitesse de 120 km/h correspond à la moitié de la distance Paris-Lille : c'est absurde !
Réponse de le 23/07/2012 à 23:24 :
On a compris qu'il pouvait stocker 39 MW ;o)
Réponse de le 24/07/2012 à 17:08 :
Relous! On stocke de l'énergie (MWh), c'est-à-dire, par exemple, la production d'une centrale de 39MW sur une heure.
a écrit le 23/07/2012 à 20:53 :
Si ça marche,les renouvelables vont prendre enfin tous leur sens : bravo à cette équipe grenobloise.
a écrit le 23/07/2012 à 19:48 :
Enfin un projet coherent et d'avenir. Et en plus c une entrprise iseroise qui est sollicite entre autre
a écrit le 23/07/2012 à 19:04 :
L'Europe n'a rien financé du tout. C'est notre travail qui a été spolié pour financer quelques entreprises appartenant aux copains coquins des réseaux étatistes européens, alors que les centaines d'autres entreprises travaillant sur le sujet non seulement n'ont rien touché mais en plus ont dû payer pour ces subventions qui les concurrencent.
Réponse de le 23/07/2012 à 19:33 :
Non c'est financé dans le cadre du projet INGRID notamment et toute entreprise concernée peut faire partie de ces programmes. Il n'y a pas des coquins dans tous les recoins !
Réponse de le 23/07/2012 à 19:34 :
Mon troll : vous n'avez pas honte d'utiliser un réseau téléphonique commuté construit par l'hydre étatique de l'administration des PTT qui a spolié des millions de français de leur argent ?
Êtes vous fier d'utiliser internet dont le développement a été outrageusement subventionné en 1969 par le gouvernement crypto-bolchevique étasunien sur le dos du pauvre contribuable américain ?

Réponse de le 23/07/2012 à 19:47 :
Vous allez sans doute nous affirmer que l'ampoule électrique par exemple n'aurait pas pu être découverte sans financement public. C'est votre droit de croire que ces technologies dépendent uniquement des financements publics, d'un pouvoir centralisé, ou pourquoi pas des guerres comme c'est la mode de l'affirmer ! Non, sérieusement, vous cherchez à vous auto-suggestionner ou seulement à troller tout ce qui ne colle pas à votre idéologie ?
Réponse de le 23/07/2012 à 19:48 :
Bravo henri ! bien mouché le ronchon qui voit des communistes partout.
Nous avons encore la chance d'avoir des chercheurs et des inventions françaises.
Réponse de le 23/07/2012 à 20:00 :
Mon troll : vous êtes le seul du forum à faire de l'idéologie et vous allez finir dans le ridicule si vous persistez avec votre chasse aux communistes.
Je vous fais juste remarquer et je ne suis pas le seul pour le coup,que c'est une excellente nouvelle !
Vive la recherche publique et privée !
Réponse de le 23/07/2012 à 23:37 :
Quand les benêts se regroupent, ils se réjouissent parce qu'entre eux, ils n'ont plus l'air idiot.
Réponse de le 24/07/2012 à 0:12 :
Mon troll a découvert un complot communiste dans cette invention : respect !
a écrit le 23/07/2012 à 18:59 :
Si ça peut être industrialisé à coûts raisonnables, c'est une excellente nouvelle !
a écrit le 23/07/2012 à 18:46 :
quelle est la prévision de rendement d'un tel stockage ?
Réponse de le 23/07/2012 à 19:27 :
Il est excellent : 97% http://www.mcphy.com/fr/stockage-hydrogene/solution-mcphy.php
Réponse de le 23/07/2012 à 21:36 :
Bizarre, "energie+". 10 bars sans compression, va falloir m'expliquer, là. Ce site semble d'ailleurs une simple page de pub.
Réponse de le 23/07/2012 à 23:18 :
Pas sans compression mais "à basse pression" comme le dit l'article, celle de l'électolyseur pour améliorer ce processus. Le site n'est pas une pub mais celui de Mc Phy. Voyez aussi les travaux du Cnrs sur ce sujet vous comprendrez mieux pourquoi et quels avantages.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :