Paris JO 2024  : tous ensemble rallumons la flamme  !

 |   |  606  mots
(Crédits : Reuters)
Paris est proche de la ligne d'arrivée : 100 ans après sa première candidature, la capitale devrait organiser les Jeux olympiques et paralympiques d'été en 2024. Si certains s'inquiètent légitimement des dépenses budgétaires, n'est-ce pas tout de même une formidable nouvelle pour les sportifs, pour tous les jeunes et enfin pour la France qui grâce à ces Jeux pourrait remporter une médaille d'attractivité ? Préparons-nous à rallumer la flamme ! Par Philippe Founier, Président de l'agence de communication évènementielle MCI France.

La 130e session du CIO qui aura lieu le 13 septembre à Lima, ce sera un moment inoubliable de grande émotion et l'occasion d'envoyer un message à la France et au monde pour célébrer les valeurs et l'esprit sportif.

Loin des sommes astronomiques pour les transferts de joueurs de football, il est temps de se rappeler les fondamentaux du sport et de revenir aux valeurs de l'olympisme chères à Pierre de Coubertin que sont : l'excellence, l'amitié, le respect et osons-y ajouter « l'esprit d'équipe » à l'image de notre Délégation Française. Nous devons ici saluer le travail d'équipe remarquable du Comité Olympique Français, du mouvement sportif, des collectivités publiques, de l'Etat et des partenaires qui font front uni et mettent tout en œuvre pour faire gagner Paris.

Pas d'angélisme ; la candidature de Paris est aussi une question de gros sous mais au-delà des polémiques, la candidature française consiste à financer intelligemment le modèle économique des JO : il s'agit de dépense d'investissement et non de fonctionnement. De plus, la grande majorité des espaces sportifs nécessaires existent déjà et n'ont pas à être construits. Certes, l'Etat et les acteurs locaux doivent malgré tout assurer quelques investissements publics d'infrastructures mais en imaginant les jeux les plus durables de l'histoire, ces projets peuvent être des accélérateurs pour le Grand Paris et en faveur de la transition écologique.

Derrière chaque rassemblement et création événementielle se pose aussi la question du risque et de la sécurité. Là encore, transformons cette contrainte en force et faisons de cette expertise sécuritaire, un savoir-faire français valorisable voire exportable.

Pour les acteurs économiques, l'ensemble des actions de relations publiques auront une importance particulière et permettront aux entreprises et sponsors de nouer des relations voire de concrétiser des accords commerciaux. N'oublions pas que les entreprises et les partenaires Français jouent un rôle capital dans le financement, la construction, l'accueil et la concrétisation de ces jeux. Elles sont aussi pour beaucoup de sportifs un terrain de travail mais aussi de reconversion professionnelle qu'il convient de saluer.

Sur le plan sportif, c'est l'occasion de découvrir une kyrielle de disciplines, de s'adresser à une communauté de fans ou de néophytes et d'imaginer des dispositifs novateurs d'engagement, d'animation, voire d'éducation sportive. De nouvelles disciples feront leur apparition déjà à Tokyo en 2020 comme l'escalade, Le baseball-softball, le surf, le skateboard, le karaté. Et pourquoi pas la pétanque, le Kitesurf et l'E-sport en France en 2024?

C'est aussi pour les nouvelles générations la transmission d'un héritage aussi bien sportif, économique, social qu'en termes de valeurs humaines positives. Au-delà des aspects financiers, le sport est vecteur d'enthousiasme, d'engagement, d'unité ; il est tisseur de liens, de paix et d'entre-aide.

Alors tous ensemble, faisons-en sorte que nos athlètes quelle que soit la notoriété de leur discipline, puissent transmettre le témoin à une génération de jeunes battants, respectueux, à l'esprit fair-play. Et œuvrons en faveur du sport amateur et de l'éducation sportive à l'école. Saluons le travail des bénévoles, des éducateurs, des professeurs qui font éclore ces graines de champions en leur donnant le goût du collectif, de l'effort et de l'entraide sportive.

Chacun à notre niveau, osons participer et nous unir pour des jeux durables et solidaires. Engageons-nous au côté de cette belle équipe de France et soyons prêts le 13 septembre à rallumer ensemble la flamme olympique et à partager notre enthousiasme et notre passion sportive. Préparons-nous à proclamer ensemble la devise olympique de Coubertin « Citius, altius,fortius » : Plus vite, plus haut, plus fort !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/09/2017 à 10:33 :
Tous ensemble, pendant qu'on vous impose de travailler plus pour gagner moins, rallumons la flamme !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :