La Nouvelle Manufacture Design réinvente la ville

 |   |  903  mots
Olivier Saguez à droite avec Jean-Philippe Cordina et Boris Gentine ont travaillé pendant 7 ans sur le projet de La Nouvelle Manufacture Design.
Olivier Saguez à droite avec Jean-Philippe Cordina et Boris Gentine ont travaillé pendant 7 ans sur le projet de La Nouvelle Manufacture Design. (Crédits : (c) Saguez&Partners)
Elle a ouvert ses portes à Saint-Ouen il y a quelques mois à peine et a déjà fait beaucoup parler d’elle. La Nouvelle Manufacture Design est l’agence d’un nouveau genre, celle de Saguez & Partners qui réalise enfin son ambition : travailler autrement dans la ville de demain.

Mi-campus, mi-laboratoire, mi-atelier, mi-coworking, mi-café.... Le ton est donné pour La Nouvelle Manufacture Design de l'agence Saguez & partners qui, depuis presque 20 ans œuvre dans le design global qu'il soit dans le domaine du transport, du graphisme, de la mobilité, du mobilier, de l'architecture d'intérieur... avec au cœur de la réflexion : la marque. Et question marque, l'agence se pose en matière de références : d'Aéroports de Paris à Suez, en passant par Air Liquide, SNCF, Bpifrance, Forum des Halles, Sanofi, Nespresso, Carrefour, Aéroport de Sao Paulo, BNP Paribas, Chanel, Aéroport de Marseille Provence et même la Tour Eiffel, elle collabore sur tous les territoires et pour tous les publics. « Nous sommes au service des gens, notre public, c'est tout le monde ! », revendique Olivier Saguez, le fondateur de La Nouvelle Manufacture Design dont le franc-parler n'a d'égal que la nuance des mots et la subtilité des styles. Pas surprenant pour celui qui a fait ses débuts aux côtés du pionnier du design et de l'esthétisme industriel, Raymond Loewy, avant de co-fonder avec Philippe Michel (l'un des publicitaires les plus réputés des années 80), l'agence Proximity BBD0, puis finalement de s'émanciper en 1998 pour créer sa propre agence Saguez & Partners et de s'installer à Saint-Ouen en 2003. « Là où il y a l'énergie, la créativité, la jeunesse au sein d'une mixité globale que l'on ne trouve qu'en banlieue. A l'inverse de Paris qui est devenue une belle endormie, une ville qui se repose sur son passé, son histoire et qui ne vit que de ce patrimoine. Aujourd'hui la création est ailleurs », scande celui qui revendique la stratégie comme un acte de création. Et de poursuivre : « Je ne crois qu'au Grand Paris. Au lieu d'avoir un maire de Paris, il faudrait un maire du Grand Paris ! Un Grand Paris ouvert, sans frontière, contrairement à ce qui existe aujourd'hui. Regardez le tramway ! Comment est-il possible d'avoir créé un tramway circulaire qui enferme la capitale et la sépare des autres villes périphériques. C'est tout simplement impensable aujourd'hui ! » Et tout le contraire de la philosophie et de l'art de vivre de La Nouvelle Manufacture Design qui a ouvert ses portes en octobre dernier dans le nouvel éco quartier de la ville de Saint-Ouen.

 Une agence ouverte sur la vie

« Nous avons ce projet depuis 7 ans », raconte Olivier Saguez, « celui de créer un lieu atypique dans lequel on travaillerait autrement. Un espace ouvert sur l'extérieur et les autres, un espace qui ferait rentrer le dehors à l'intérieur, qui serait tout à la fois centre de recherche et de réflexions avec des ateliers et des méthodes de travail collaboratives ». Comme un vieux rêve qui se réalise enfin... comme une ambition inavouable atteinte malgré elle. Et il n'est pas exagéré de dire que le projet, devenu réalité, est en phase avec ses objectifs.

Installée au cœur du quartier des Docks, dans l'ancienne Halle Alstom (qui a abrité pendant un siècle les chaînes de montage des TGV) aujourd'hui inscrite au Patrimoine Remarquable, La Nouvelle Manufacture Design a réinventé ce passé industriel pour y faire émerger un lieu hybride sur 5000 m2 dont 1000 de jardins et terrasses végétalisées qui relie la vieille ville à la nouvelle. « En fait, La Manufacture, c'est une façon de vivre », précise Olivier Saguez, « un lieu où le faire ensemble est fondateur. Ecouter et travailler ensemble. Travailler pour et avec nos clients à qui nous proposons des espaces de travail. Nous sommes avant-tout une agence ouverte sur la vie. Nos métiers doivent s'ouvrir au monde ». Comme si finalement, la créativité était cachée chez les uns et se révélait au contact des autres. Et vice-versa.

Un lieu atypique

Et quand on a la chance de visiter les lieux, on ne peut que constater la réalisation d'un projet bien pensé. D'abord l'accueil imaginé comme celui d'un hôtel, son espace d'exposition, sa tisanière, son laboratoire de recherche, puis ces ateliers brico, ces espaces de réunion, ces deux salles de sport (qui se transforment à l'occasion en salle de brainstorming), son réfectoire, sa mezzanine, sa matériauthèque, sa tente bivouac, son jardin, et entre tout cela, les bureaux ouverts des 150 collaborateurs entourés entre extérieur et intérieur de plus de 50 essences de plantes exotiques. Un Paradis tropical, La Nouvelle Manufacture Design ? Peut-être... En tous les cas, certainement The future Place to Be, qui se verra bientôt prolongée par une grande halle gourmande (12 000 m2 au total) réhabilitée avec des commerces de bouche, des restaurants et une école de cuisine ; en résumé, des espaces de vie qui viendront rejoindre le restaurant de La Nouvelle Manufacture, le fameux YAYA dont la nouvelle pépite des fourneaux, le jeune chef Juan Arbelaez officie aux pianos. Sans oublier une école dans l'agence, Design Act, co-conçue avec Strate, une des plus grandes écoles de design dirigée par Dominique Sciamma avec un programme dédié à la thématique des territoires et les services dans la ville. Lieu hybride et atypique, La Nouvelle Manufacture Design a tout d'une ville dans la ville qui n'aurait de cesse de se réinventer.

Cliquez ici pour une visite guidée de La Nouvelle Manufacture Design sur notre diaporama

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :