Bandeau Présidentielle Régions

Leroy Merlin et Techshop ouvrent à Lille le plus grand atelier collaboratif d'Europe

 |   |  800  mots
Dans ces espaces collaboratifs, des machines sont mises à disposition des bricoleurs du dimanche, génies méconnus ou entrepreneurs débutants.
Dans ces espaces collaboratifs, des machines sont mises à disposition des bricoleurs du dimanche, génies méconnus ou entrepreneurs débutants. (Crédits : Reuters)
L’enseigne de bricolage aura un atelier collaboratif de création et de fabrication de 2400 mètres carrés sur le site d’Euratechnologies en partenariat avec la startup américaine TechShop. Une réplique en plus grand du TechShop Ateliers Leroy Merlin ouvert à Ivry-sur-Seine fin octobre 2015.

Leroy Merlin vient d'annoncer l'ouverture à Lille fin 2016 d'un atelier collaboratif de création et de fabrication ("fab lab") qui sera mis à la disposition des professionnels et du grand public sur un espace de 2.400 mètres carrés. L'enseigne de bricolage du groupe Adeo monte ce projet en partenariat avec l'américain TechShop, pionnier de la création de ce type d'atelier, l'Université Catholique de Lille et EuraTechnologies. Elle va y investir plus de 3,4 millions d'euros.  Ce lieu sera à la fois un espace de coworking et un fablab propice à la création et accessible à tous sous forme d'abonnements.

Le premier du genre ouvert en octobre dernier par Leroy Merlin en partenariat avec TechShop à Ivry-sur-Seine est situé près d'un des magasins de l'enseigne de bricolage. Il met déjà à la disposition du grand public des outils jusqu'ici réservés aux professionnels. Le projet lillois a une autre dimension comme l'a précisé Pascal Malfoy, directeur général délégué de Leroy Merlin, lors de son annonce officielle le lundi 21 décembre au sein même d'Euratechnologies :

« A Lille, notre projet d'Atelier Collaboratif de fabrication s'inscrit au sein d'un écosystème propice à l'innovation et à la création de startups. Ce sera le plus grand Makerspace d'Europe. S'y côtoieront des porteurs de projets, des startups, des entreprises et aussi des chercheurs, des étudiants, des artistes, des artisans et des particuliers. Ce sera un lieu de brassage de compétences qui attirera les « makers » et les inventeurs ayant l'envie de faire eux-mêmes ensemble. Un peu comme le miel attire les abeilles ».

 
Un investissement de 3,4 millions d'euros

Il y aura plus de 150 machines automatiques et semi-automatiques allant de la découpe laser à l'imprimante 3D en passant par la découpe jet d'eau. Il y aura aussi des suites logicielles de design, de conception de produits et de fabrication. Des programmes de formation seront mis au point pour la prise en main des équipements. Le matériel représentera au global entre 1,3 et 1,4 million d'euros. En ajoutant les 800 000 euros dévolus au partenariat avec TechShop et la somme d'1,3 million d'euros nécessaire à l'aménagement des locaux, le montant des investissements dépassera les 3,4 millions d'euros.

Fin 2016, ce TechShop Ateliers Leroy Merlin s'installera dans l'enceinte du lycée professionnel Jean Monnet au sein du quartier d'Euratechnologies. Il déménagera un an plus tard au sein du Campus Innovation prévu pour s'étendre sur 26 000 mètres carrés. Il bénéficiera de la proximité des trois plateformes de transfert technologique de l'Inria, l'Onera et CEA Tech déjà présentes sur le site Euratechnologies.

 
Faire émerger les entrepreneurs accidentels

Pour  le site lillois emblématique du nouveau savoir faire de la métropole du nord dans le domaine du numérique, ce projet est très important. « Fruit d'une discussion de plus d'un an entre Leroy Merlin, l'Université Catholique de Lille et nous-mêmes, il s'inscrit dans notre volonté de démocratiser les outils d'innovation » a indiqué Pierre de Saintignon, président d'Euratechnologies lors de l'annonce officielle du projet faite aux côtés de Martine Aubry, maire de Lille, de Damien Castelain, président de la MEL (Métropole Européenne de Lille) et de Pierre Giorgini, président recteur de l'Université Catholique de Lille. Pierre Giorgini souligne :

« La performance de notre territoire a été le fruit de l'efficacité productive. Demain, elle se fera sur l'intensité créative. Nous avons déjà nos espaces Adicode d'intelligence collective et co-design qui permettent de réunir dans un même lieu des équipes de recherche et des espaces de travail collaboratif sur le site d'Euratechnologies en lien avec nos écoles d'ingénieurs HEI, Isa et Isen. Le TechShop Ateliers Leroy Merlin va être un lieu de plus de créativité qui permettra de faire émerger en plus des entrepreneurs accidentels auprès de population non formée »

Un lieu accessible à tous

L'accès à ce nouveau lieu se fera par la souscription d'abonnements à partir de 50, 90 ou 180 euros par mois selon les jours, les heures et les modes de réservation d'équipements offertes. Pour les populations à faible revenus, Raouti Chehi, directeur général d'Euratechnologies, envisage déjà la possibilité de sponsoriser certains abonnements par des entreprises intéressées à l'idée d'ouvrir à un public le plus large possible cette démocratisation des outils d'innovation.

Il serait en effet dommage que le modèle économique envisagé par Leroy Merlin laisse de côté les jeunes en difficulté alors que le concept de fab lab est censé stimuler la créativité de tout à chacun quelque soit son parcours.  Et Damien Castelain de lancer un nouveau slogan, le « Make In MEL » dans la continuité du « Made In MEL » qu'il prône depuis sa prise de fonction à la tête de la métropole.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/01/2017 à 15:05 :
bonjour,Madame,Monsieur
je suis très intéressée par votre très grand projet qu'il y a eu lieu sur Lille "Leroy merlin du techshop" de ce fait , je me permets de vous contacter pour savoir votre procédure de recrutement .
j'attends une réponse de votre part a fin de pouvoir intégrer vos ateliers et être un élément très actif.
je vous prie ,Madame,Monsieur mes salutations les plus respectueuses .
Cordialement .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :