La Tribune

La Poste prépare le lancement d'une offre d'accès à Internet pour 2012

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Juliette Garnier  |   -  400  mots
La Poste Mobile vient de lancer sa gamme de forfaits et de cartes prépayées. En 2012, elle lancera une offre mêlant téléphonie fixe, adsl et téléphone mobile.

 

La Poste ne s'en tiendra pas à la téléphonie mobile. Lundi, elle a dévoilé son offre « simple, claire et accessible à tous ». « Et à un niveau de tarif compétitif », assure Jacques Rapoport, directeur général de l'enseigne La Poste. Sans engagement, valable sept jours sur sept, son offre comprend des recharges prépayées à partir de 5 euros et des forfaits à partir de 10 euros pour 30 minutes de communication. Cette gamme sera complétée, mi-juillet, d'un forfait de 45 minutes et 60 sms à 10 euros, soit le tarif dit social que le gouvernement a imposé en mars.

La Poste Mobile est d'ores et déjà vendue dans une centaine de bureaux de poste, dont 20 en Ile-de-France. « Son réseau de vente sera étendu à 1.000 bureaux de poste en juin, 2.000 en septembre », indique Jacques Rapoport. Le nouvel opérateur bénéficiera ainsi très vite d'un réseau de vente d'une échelle égale voire supérieure à celle de ses concurrents. Orange exploite près de 1.000 magasins. Bouygues Telecom en aligne 630 boutiques et SFR en fédère plus de 800. « Or, historiquement, le réseau physique de distribution des opérateurs a toujours conditionné leur part de marché », rappelle Jean-Charles Ferreri, associé du cabinet de conseil Roland Berger.

3% de part de marché

Fort d'un réseau de vente déjà national, La Poste en afficherait presque des objectifs démesurés de vente : d'ici à quatre ans, elle entend avoir rallier 2 à 2,5 millions de clients et générer 500 à 600 millions d'euros de chiffre d'affaires. « Nous voulons atteindre une part de marché de l'ordre de 3 % », espère Jacques Rapoport. Dans un marché de 65,5 millions de cartes SIM que dominent Orange, Bouygues Telecom et SFR, l'objectif parait ambitieux. D'autant que Free voit gros. L'opérateur alternatif prépare le lancement de son offre de téléphonie mobile pour la fin 2011.

La guerre que se livrent les SFR, Bouygues Telecom et Orange pour inciter les usagers à changer d'opérateurs va donc redoubler. D'autant que La Poste prépare le lancement d'une offre dite quadruple play. « Ce sera pour 2012 », précise Thierry Zemmour, directeur général de La Poste Mobile. Ce lancement est logique, conforme à l'air du temps du tout-en-un qu'a imposé Bouygues Telecom pour rendre ses clients captifs. « Aucun nouvel opérateur de téléphonie mobile ne peut aujourd'hui se passer d'une offre proposant aussi du téléphone fixe », juge Jean- Charles Ferreri. Juliette Garnier

Réagir

Commentaires

amybe  a écrit le 31/05/2011 à 18:41 :

Ne serait-il pas préférable que la poste modernise les lignes téléphoniques qui ne permettent pas de recevoir des débits internet décents!!!!!!!
Même en banlieue de paris, les débits offerts sont ridiculement bas car les DSLAM sont trop loin des utilisateurs.