La France, nouvelle locomotive de la zone euro ?

 |   |  637  mots
La menace de récession s'éloigne en zone euro, pour l'instant
La menace de récession s'éloigne en zone euro, pour l'instant (Crédits : reuters.com)
Le PIB tricolore a progressé de 0,3% au troisième trimestre ? De son côté, l'activité n'a augmenté que de 0,1% en Allemagne et a reculé de 0,1% en Italie.

C'est une heureuse nouvelle que l'Insee a annoncé ce vendredi. Au troisième trimestre, le PIB tricolore a progressé de 0,3%, dépassant les estimations de l'Institut mais également de la Banque de France, ce qui permet, au passage, de rappeler l'extrême précaution avec laquelle il faut appréhender les projections des statisticiens. Que ce soit à court terme, on le voit, mais davantage encore à long terme.

L'économie française est-elle sur le chemin de la reprise, puissante et durable ? Malheureusement, tout enthousiasme excessif doit être tempéré. Cette augmentation de l'activité ne s'explique que par une variation des stocks et par une accélération de la dépense publique. La consommation, l'investissement et le commerce extérieur n'étant pas assez puissants pour accélérer la sortie de crise.

Par ailleurs, l'Insee a révisé à la baisse la croissance observée au deuxième trimestre. L'activité ne fut pas stable entre avril et juin, comme l'Institut l'avait annoncé en août, mais a reculé de 0,1%.
Quant au prolongement de l'embellie statistique, il reste très hypothétique, compte tenu du passage dans le rouge de la plupart des indicateurs macroéconomiques. Le niveau de confiance des ménages et des entrepreneurs, toutes tailles d'entreprises confondues, incite à la prudence.

L'Allemagne fera bien mieux que la France cette année

Néanmoins, pour une fois, la performance de la France dépasse la moyenne de celle de ses voisins. Selon les premières estimations réalisées par Eurostat, l'office européenne des statistiques, le PIB de la zone euro n'a augmenté que de 0,2% au troisième trimestre.

L'économie française s'offre même le luxe de faire mieux que l'Allemagne. Mais cette supériorité n'est que statistique. Certes, au troisième trimestre, le PIB allemand n'a augmenté que de 0,1% mais, comme le précisent les économistes de Barclays, la consommation reste solide et le niveau des exportations est largement supérieur à celui des importations. Malgré le repli actuel de l'investissement et les difficultés du secteur de la construction, Barclays relève de 0,2 point sa prévision de croissance annuelle pour l'économie allemande dont le PIB devrait augmenter de 1,5% cette année. A titre de comparaison, le gouvernement de Manuel Valls vise une hausse de 0,4% du PIB cette année.

L'économie italienne continue de souffrir

De leur côté, sur le plan statistique, l'Espagne, la Grèce le Portugal sortent progressivement la tête de l'eau, affichant des augmentations de leur PIB de 0,5%, 0,7% et de 0,2% sur la période, essentiellement stimulées par une reprise de la consommation des ménages.

En revanche, le cas de l'Italie est plus préoccupant. Au troisième trimestre, le PIB de la Péninsule a reculé de 0,1%, marqué surtout par les difficultés de l'industrie et du secteur agricole et agroalimentaire. En 2014, le PIB devrait reculer de 0,3%.

Les initiatives de Bruxelles et de Francfort sont bienvenues

Que retenir de l'ensemble de ces statistiques ? Chris Williamson, économiste à la société Markit reste très mesuré. " Le risque d'une nouvelle récession dans la zone euro semble un peu s'éloigner. Mais tant que le courant des affaires ne repartira pas durablement à la hausse, tant que le niveau de chômage restera élevé, notamment en France, les dépenses d'investissement se maintiendront à un niveau très faible, reculant de ce fait la perspective d'une issue définitivement favorable pour la zone euro ", estime-t-il. Selon l'Insee, l'économie française a recommencé à détruire des emplois au troisième trimestre. Selon ses calculs, 34.100 postes ont disparu dans le secteur marchand.

La politique monétaire très accommodante de la Banque centrale européenne et le plan de relance européen, dont les détails ne seront pas connus avant cet hiver, ne sont pas des gadgets superflus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/11/2014 à 14:03 :
« Meunier tu dors, ton moulin va trop vite, meunier tu dors, ton moulin va trop fort »
Le meunier c'est Hollande, le moulin c'est la dépense publique qui augmente la dette.
C'est comme un paysan qui oublierait de travailler dans les champs pour enjoliver sa maison, ou comme la cigale de la fable.
L'emploi public, passé une certaine proportion, n'est pas la solution pour l'emploi, mais sa négation !
a écrit le 19/11/2014 à 14:01 :
A part être la risée du monde occidentale, la France n'a rien d'une locomotive, on se rapprocherait plutôt du boulet !
a écrit le 16/11/2014 à 14:36 :
Peu importe le nombre de décimales considérées, 0 % cela reste sensiblement 0 %.
a écrit le 16/11/2014 à 11:43 :
Encore une théorie libérale qui part en fumée:la courbe de laffer.Notre gouvernement prouve que la croissance est compatible avec la hausse des impots
a écrit le 16/11/2014 à 9:57 :
Même si l'Allemagne fait moins bien que nous elle fait mieux que nous. l Allemagne a toujours raison et nous toujours tort.
a écrit le 16/11/2014 à 3:25 :
La France nouvelle locomotive... Avec la croissance provenant de l'accélération de la dépense publique... On croit rêver. Enfin cauchemarder plutôt, mais pas de doute on est une vraie fusée en termes de dépenses publiques...
Réponse de le 16/11/2014 à 19:31 :
Après tripatouillage des chiffres (cf. la révision en baisse du 2° trimestre), grande victoire à 0.3% !
Réponse de le 19/11/2014 à 14:03 :
C'est clair Locomotive. D'ailleurs cela fait 30 ans que la dépense publique se fait à crédit, donc on peut parler de locomotive certes, mais la France est une locomotive qui déraille !
a écrit le 15/11/2014 à 22:30 :
Locomotive…. à propos, les Japonais vient de montrer une vidéo où leur plus récent train à grande vitesse cartonne à 501 km/h, plein de passagers et….. avec un minimum de bruit. Pourquoi ? parce qu'il "lévite" sur des rails magnétiques, donc pas de contact, pas de friction, pas de bruitage entre les rails. Quand on pense aux artifices d'Alstom pour faire un TGV atteindre 500 km/h (avec deux tractions, roues plus petites que la normale et surtout vide,sans passagers) dans un essai pour vendre des rames aux Etats-Unis et à l'Argentine…. et pour rien, ça n'a pas passé. On voit mal le TGV français être désormais compétitif avec le train japonais qui ne roule pas, il levite !
Réponse de le 16/11/2014 à 14:42 :
Visiblement vous n'avez rien compris à la compétitivité. Elle ne se mesure pas à la vitesse du train mais plutôt à sa rentabilité. Au regard de la dette japonaise, il n'a pas de quoi s'extasier sur une technologie très onéreuse et probablement aussi peu rentable que le TGV français sous condition de ne pas en abuser pour satisfaire l'égo des politiciens.
a écrit le 15/11/2014 à 22:14 :
de croissance. 1. les entreprises gonflent leurs stocks faute de ventes.
et 2. l'état s'achète à crédit de la croissance des dépenses publiques.
a écrit le 15/11/2014 à 20:35 :
Traín HO
a écrit le 15/11/2014 à 19:09 :
@ lyon 69
qui dit production dit consommation....consommation engendre de la production c'est un peu comme l'histoire de la poule et de l'oeuf vaste dilemne ....
a écrit le 15/11/2014 à 18:26 :
faux débat entre la croissance due au secteur public ou au secteur privé.aux usa ou en angleterre les secteurs protégés sont bien pires que nos secteurs publics:vous préférez la royal bank of scotland ou le conseil général de Marseille?le conseil général de marseille fait moins de dégats
a écrit le 15/11/2014 à 16:07 :
la locomotive est complètement poussive et n'a plus charbon dans le tander
a écrit le 15/11/2014 à 13:18 :
Teuf , Teuf ....
a écrit le 15/11/2014 à 10:50 :
Le PIB c est bien beau et comparer les depenses au PIB cest de l enfumage.
Il faut comparer les depenses pubiques aux rentrées d impots car c est la seue chose qui compte. La aussi on peut être la " locomotive" avec .... un raux de .... 30 % .....
a écrit le 15/11/2014 à 8:32 :
au regard de la France les autres doivent donc faire machine ariere.
a écrit le 14/11/2014 à 21:32 :
Locomotive ?? Ouf... les importations sont sauvées !! CE qui est dommage, c'est que les emplois sont liés à la production, pas à la consommation !!
Réponse de le 15/11/2014 à 19:03 :
@ lyon 69
qui dit production dit consommation....consommation engendre de la production , un peu comme la poule et l'œuf vaste dilemme .
a écrit le 14/11/2014 à 21:26 :
Locomotive ? Plutôt pédalo tournant en rond et prêt à sombrer.
Réponse de le 15/11/2014 à 10:50 :
ouais! une "sacré" locomotive ! nous, nous ne nous en rendons PAS compte! toujours dans la M...DE !!
a écrit le 14/11/2014 à 21:26 :
Depuis quand une locomotive serait-elle à la dérive? En dehors du fait que l'économie de nos voisins préférés va croître en 2014 à un rythme au moins 3 fois plus élevé qu'en France (les acquis des 3 trimestres précédents le prédisent déjà); il n'y a aucune bonne nouvelle,en fait ces chiffres du PIB français sont catastrophiques: + 0,8 % de "croissance" des dépenses publiques qui représente 57 % du PIB! La totalité de la dérive s’explique par les dépenses de fonctionnement des administrations publiques et de transferts sociaux. Les dépenses de personnel (qui servent à payer les 5,5 millions de fonctionnaires) représentent 23% des dépenses et 13% du PIB. A titre de comparaison, les chiffres correspondants en Allemagne comptent pour 17% de la dépense publique et 8% du PIB. Puis, les dépenses publiques sociales représentent 33% du PIB, ce qui nous place, dans ce domaine, loin devant tous les autres pays développés. L'importance de ces dépenses n'est pas nécessairement un problème s'il n'était pas financé par l'endettement. La pression fiscale a été un fiasco, les recettes sont en baisse; le chemin sera simple: au lieu donc de réformer, les français auront droit a des ajustements: ils seront brutales mais enfin nous parlerons plus de "croissance" dans ce pays.
a écrit le 14/11/2014 à 21:18 :
De l'intox. Ce sujet a été déjà retiré des titres de la grande presse, il suffit de voir. On se demande le bien-fondé (si il y en a un !) de ce genre de bobard.
Réponse de le 14/11/2014 à 21:50 :
"La grande presse" parisienne c'est Nabilla. :-))))
a écrit le 14/11/2014 à 20:03 :
Bon bah , deux trimestres de suite la France fait mieux que le professeur de la sacro sainte rigueur économique . Dur à avaler , je sais mais force est de constater . Les losers s' en sortent pas mal, mieux que cette ribambelle d' économistes qui n' ont rien vue venir, j' attends leurs prédictions pour le quatrième trimestre .....
Réponse de le 14/11/2014 à 22:07 :
Super, la croissance repart à coup de hausses de dépenses publiques financées par de la dette. En attendant, 5M de gens dont je fais partie sont toujours au chômage.
a écrit le 14/11/2014 à 19:54 :
Une locomotive à pédale !!!
Réponse de le 14/11/2014 à 21:11 :
C'est la pédalocomotive !
Réponse de le 15/11/2014 à 12:04 :
rapide, silencieux et écologique
a écrit le 14/11/2014 à 19:51 :
bien entendue avec des dépenses public c 'est a dire l'argent du contribuable
comme d'ab c'est le peuple qui paye
a écrit le 14/11/2014 à 19:26 :
C'est fou le nombre de pessimiste en France, finalement Johnny a raison. Avec des pleurnichards pareils, comment relancer une économie ?! Je suis sûr que les entreprises françaises sont les plus assistées du monde, ça nous coûte très cher.
Réponse de le 14/11/2014 à 19:56 :
Johnny a quitté Sarko et cette fois il est pour Hollande ! sacré Johnny, l'intellignece à l'état pur !
Réponse de le 15/11/2014 à 10:53 :
Quand on voit les milliards filés aux grandes entreprises, et qu'on ne voit rien au bout, sinon qu'elles s'ENRICHISSENT de plus en plus, effectivement, il y a de quoi être très pessimistes! mais, vous apparemment vous ne l'êtes pas! surement un nanti, ou un oligarque !!
a écrit le 14/11/2014 à 19:12 :
Un titre racoleur sans rapport avec le texte.
Réponse de le 14/11/2014 à 19:14 :
tout à fait d'accord.
a écrit le 14/11/2014 à 19:09 :
Il va falloir que tous ses économistes véreux ou qui roule pour la manipulation mondialiste ,nous expliquent ! La France qui était promise au déclin se redresse et oui regarder honnêtement les nouvelles économiques et ne vous laissez pas intoxiquer par les ayatollah de la pensée germanique!
a écrit le 14/11/2014 à 18:37 :
Pourquoi ce complexe vis-à-vis de l'Allemagne qui a une population de 82 millions d'habitants dont 41 millions d'actifs ?!
a écrit le 14/11/2014 à 18:23 :
Parler de croissance quand on parle de dépense publique me semble une hérésie! Dans ce cas, on double le nombre de fonctionnaires et on est les champions du monde hors catégorie!!!! Cela fait l'affaire de certains car pendant ce temps on prête... De l'enfumage que nous payons tous avec nos impôts depuis 40 ans.
a écrit le 14/11/2014 à 18:16 :
Et la marge d'erreur est de .. ?

La France dérapant constamment sur son déficit il n'est pas étonnant que le PIB monte légèrement. Vous imaginez bien que si l'état dépensait 100 milliards d'euros en plus en déficit, le PIB monterait aussi.. mais sans doute pas d'autant et c'est là le drame, l'endettement du pays n'est pas rentable, et ce depuis bien longtemps, et plutôt que se fixer sur un pourcentage, c'est plutôt cette notion de rentabilité qui devrait imposer le constat du surendettement.
Réponse de le 15/11/2014 à 11:43 :
C'est la raison pour laquelle le RU est encore en croissance. Avec un deficit de 6 % au moins et une économie de gonflette à base de services et de bulle immobilière.
a écrit le 14/11/2014 à 18:07 :
Ce qui est intéressant dans cette affaire, c'est que les dépenses publiques (salaires, frais de fonctionnement...) rentrent dans le calcul du produit (?) intérieur brut. Ne serait-ce pas la raison pour laquelle la France est depuis longtemps la 5ème puissance économique mondiale ?
Réponse de le 14/11/2014 à 19:57 :
La 9ème puissance économique depuis octobre.
Réponse de le 15/11/2014 à 22:07 :
la France ne fera plus partie des top 10. Vers 2030 seule l'Allemagne et la Grande-Bretagne devrait faire partie de ce club.
a écrit le 14/11/2014 à 18:03 :
La France est devenu le plays le plus puissant de l'Europe, une raison de plus pour ne pas livrer les Mistrals à Poutine.
Réponse de le 14/11/2014 à 19:29 :
C'est étonnant qu'un commentaire aussi hors sujet et tendancieux que le votre soit libéré tandis que d'autres bien plus pertinants soient censurés. La modération est-elle parti pris ?
Réponse de le 14/11/2014 à 19:58 :
sécon c que tu dis.
a écrit le 14/11/2014 à 17:41 :
Titre peu sérieux.
On a une croissance de 0.3 qui vient principalement d'une hausse des dépenses publiques (et non de l'investissement). On accroit notre dette mais tout va bien...
a écrit le 14/11/2014 à 17:40 :
HAHAHAHAHA LOCOMOTIVE HAHAHAHAHA purée avec ça on regrette la micheline hahahahaha locomotive hahaha bon j'arrête j'ai une crampe :))))))))
a écrit le 14/11/2014 à 17:07 :
plus de 60% des entreprises du Cac 40 ont rendu une copie trimestrielle meilleure que prévu. Et pas seulement le CAC mais beaucoup d'ETI et de grosses PME. Et force est de constater qu'en Allemagne c'est plutôt l'inverse, n'en déplaise à certains, apparemment.
Réponse de le 15/11/2014 à 22:12 :
Le monde titre aujourd'hui: Coup de frein pour l’activité des entreprises du CAC 40. Les mots clés: "Aucun secteur d’activité n’échappe à l’environnement particulièrement morose" Cela ne veut pas dire que les plans de licenciements n'auraient pas porté leurs fruits concernant la rentabilité financière des cac 40 ainsi que les plans d'évasion fiscale.
a écrit le 14/11/2014 à 17:03 :
Une locomotive ? C'est une blague ! Une draisine tout au plus...
Réponse de le 14/11/2014 à 18:05 :
Super, la super locomotive peut tirer bien plus de chômeurs désormais !
a écrit le 14/11/2014 à 16:38 :
Avec 6 millions de chômeurs dans ses wagons,la loco va bientôt dérailler !
Réponse de le 14/11/2014 à 17:42 :
.... en gare de Bretigny !
Réponse de le 15/11/2014 à 18:28 :
NON ! près de 10 MILLIONS de chômeurs!! renseignez vous! faut rien oublier
a écrit le 14/11/2014 à 16:29 :
La croissance française c'est le déficit public et la consommation liée aux transferts sociaux, aux revenus des fonctionnaires. Ça se termine en déficit de la balance commercial. Bref du vent. Du socialisme autorisé par la BCE qui garantit l'emprunt. Lamentable.
a écrit le 14/11/2014 à 15:52 :
Beaucoup ne semble pas avoir lu l'article et se sont arrêté au titre. De plus ils ne comprennent pas le sens de ce signe de ponctuation : "?"
Réponse de le 14/11/2014 à 16:18 :
ben bon d'accooord….
a écrit le 14/11/2014 à 15:32 :
La loco qui roule seule sans un seul wagon derrière elle. Voilà la France actuellement.
a écrit le 14/11/2014 à 15:29 :
c'est l' acceleration de la depense public qui augmente le PIB ce trimestre. Bravo. Et on parle d'économie ou d' ausérité.....!!!!!!!!!
L'année derniere c'était la consommation: enfin plutot les dépenses de chauffage dû à la prologation de l' automne hiver.
a écrit le 14/11/2014 à 15:18 :
non pas une locomotive mais le tigre de l' europe !!
Réponse de le 14/11/2014 à 15:37 :
dernière nouvelle ce n'est pas un tigre mais un félin castré hé hé Dormez tranquille les socialeu(ses)x endormi(e)s Tout va très bien mme la marquise tou va très bien...tralala tsoin tsoin
Réponse de le 15/11/2014 à 11:06 :
un bon vieux matou édenté.. dans l'77 sont pire qu' à Marseille..
a écrit le 14/11/2014 à 15:14 :
rigolo !!!! cela va de plus en plus mal : les journalistes s'engraissent ainsi que les fonctionnaires et les politiques mais la population française crève !!!!! TOUT VA BIEN !!!!
Réponse de le 14/11/2014 à 15:27 :
Ils s'amusent avec nous, les journalistes. Nous sommes des misérables mortels, eux, ils appartiennent à une autre caste, ils sont des demi-dieux qui nous regardent depuis un nuage rosé, du très haut. (annemarie)
a écrit le 14/11/2014 à 15:02 :
34000 emplois detruits, ce n ' est pas une locomotive, c ' est un pousse pousse!
a écrit le 14/11/2014 à 15:00 :
oui, c'est d'ailleurs etonnant que le coq francais ne se soit pas officiellement rejouit du trou d'air de l'allemagne ( avec force lecons de morale sur comment il faur gerer son pays!)
a écrit le 14/11/2014 à 14:58 :
la france doit envoyer des experts économiques en allemagne pour les aider a redresser la barre!finie l'arrogance allemande!
a écrit le 14/11/2014 à 14:54 :
Allemagne France c'est tout aussi médiocre, surtout comparé aux USA qui feront pas loin de 3% de croissance cette année et ont retrouvé le plein emploi. Je sais on me dira que la Fed fait tourner la planche à billet (comme la BCE), sauf que ça marche chez eux et pas chez nous. Les Européens prennent la route du Japon: 20 ans de stagnation économique.
Réponse de le 15/11/2014 à 11:40 :
Non les USA feront entre 2 et 2.5 % en raison de leur premier trimestre très mauvais. Ceci dit cela reste mieux que la France et l'Allemagne mais au prix de combien de km carrés ravagés par les hydrocarbures de schistes ? D'ailleurs, il va y avoir de la faillite en chaine dans ce secteur en raison de la faiblesse du cours du pétrôle vers 75-80 $ qui est inférieur au coût de revient de ces types d'hydrocarbure. Cela devrait fortement impacter sur leur croissance peut-être dès le T4 2014 et certainement l'année prochaine.
a écrit le 14/11/2014 à 14:38 :
Pincez moi svp. Avec cette locomotive à la vapeur on n ira pas bien loin. L'année derniere la France était au bord du précipice cette année elle a fait un grand bond en avance . Tut tut sauve qui peut Tut tut ^_^
a écrit le 14/11/2014 à 14:35 :
la voila la solution a notre faible croissance !
a écrit le 14/11/2014 à 13:32 :
Cela à l'air d'embêter beaucoup de personnes lorsque la France réalise un trimestre de croissance.
Réponse de le 14/11/2014 à 14:13 :
Non ! Mais cette info est du flan !
Réponse de le 14/11/2014 à 14:14 :
Par contre pour 2015 une croissance des taxes !
Réponse de le 14/11/2014 à 14:16 :
C'est le titre de l'article qui embête !
Je lisais un édito intéressant ce matin. La France c'est 1% de la population mondiale, 3,7% du PIB mondial et … 15% des transferts sociaux mondiaux. Autant dire que la "locomotive" évoquée par le journaliste est bien plombée et ne va pas nous faire voyager bien loin ...
Réponse de le 14/11/2014 à 14:35 :
Bien sûr que non mais lorsque l’on y regarde de plus près tous les compteurs sont dans le rouge, Le seul compteur au vert c’est celui des dépenses de l’administration ? alors franchement il n’y pas de quoi je réjouir, malheureusement.
Réponse de le 14/11/2014 à 14:53 :
Sauf que ces transferts sociaux nous ont permis de globalement mieux résister que les autres pays d'Europe tant vantés lorsque ceux ci et une partie de leur population sombraient.
Réponse de le 14/11/2014 à 15:44 :
ben oui dans beaucoup de pays l'assurance (santé, retraite,...) est privée, mais ne coute pas moins cher aux gens et à l'économie !
Réponse de le 14/11/2014 à 16:59 :
Vous avez moins de 15 ans, n'êtes jamais sorti du territoire ou êtes aveugle pour affirmer que la France s'en sort mieux que les autres …
La France sombre a vue d'oeil.
15% des transferts sociaux (ie prestations sociales) du Monde … Ne pouvez-vous comprendre que l'on ne peut pas s'en sortir avec un fardeau comme celui-ci ?
Réponse de le 14/11/2014 à 18:43 :
Faut être aveugle pour ne pas voir que la France coule sous le fardeau des transferts sociaux (ie Prestations sociales) …
Réponse de le 15/11/2014 à 11:36 :
D'où le sors-tu ton chiffre de 15 % des transferts sociaux mondiaux ? Donnes-nous la référence que l'on se fasse une idée si c'est vrai ou faux. Il y a beaucoup de pays pour lesquels il est difficile d'avoir des infos fiables. De plus on peut considérer que les indemnités chômage sont aussi des transferts sociaux.
a écrit le 14/11/2014 à 13:32 :
Et Sapin va se rengorger en expliquant doctement que c'est grâce à lui et que sa politique d'hyper-imposition est la bonne. Et qu'il faut persévérer dans cette voie, contrairement aux promesses de Hollande ! ( il y a seulement 6 jours !)
Réponse de le 14/11/2014 à 15:00 :
Oui relativisons. Les impôts ont fortement diminué sous Chirac, on l'oublie souvent. Et cette diminution importante sont à l'origine d'une part importante de nos déficits actuels. Déficits qui demandent donc des efforts de BXL, donc des prélèvements. Et pour continuer à relativiser, je rappelle que les USA ont connu leur meilleure période d'expansion au moment où les impôts étaient les plus élevés (en particulier pour les plus riches...). Bref ça ne prouve rien, dans le contexte actuel, en tous cas pas plus que vos propos ne prouvent le contraire.
a écrit le 14/11/2014 à 13:31 :
Ah que voilà une explication claire de la logorrhée qui ,numérisée,impose ses hallucinations manichéennes.
a écrit le 14/11/2014 à 13:20 :
Attendons le rectificatif comme chaque fois après l'annonce, si il y avait de l'activité cela se remarquerait or il n'y a qu'a regarder autour de nous. Effroyable.......
a écrit le 14/11/2014 à 13:15 :
A part les augmentations des salaires des fonctionnaires à l'ancienneté (GVT), je ne vois pas quel peut être la source de cette augmentation du PIB !
Dans le bâtiment, je ne vois que fermeture d'entreprise avec la baisse des mises en chantier.
L'industrie va de plus en plus mal, les hypermarché doivent multiplier les promotions car les gens cherchent le moins cher. Les queues se multiplient devant les centres des impôts, les gens étant incapables de payer les augmentations demandées, à commencer par les familles nombreuses touchées par le plafonnement du quotient familial ainsi que par la réduction des aides.

Si c'est pour essayer de nous faire croire que tout va bien... je ne vois pas ce qui pourrait mettre encore plus en colère les lecteurs.
Si au moins l'article était écrit sur un ton humoristique, on pourrait se défouler en traitant les gens de l'INSEE de "guignols"... mais c'est même pas drôle.
Réponse de le 14/11/2014 à 13:19 :
C'est difficile l'économie!
a écrit le 14/11/2014 à 13:15 :
C'est une blague ce titre ? vous vous rendez compte de la situation de la France qui emprunte massivement juste pour rembourser ses intérêts ?

Comment peut on écrire un article pareil ?

La France ne fait toujours aucune VRAIE économie de structure et n'a toujours pas redéfini ses priorités.
Réponse de le 14/11/2014 à 16:14 :
si le fait d'emprunter massivement pour juste rembourser ses intérêts est un signe caractéristique de la France pour vous, c'est que vous ne connaissez pas bien l'économie mondiale actuelle (et des 30 dernières années).
Réponse de le 14/11/2014 à 19:18 :
ce qu'on ne dit pas c'est qu'il y a de l'argent de la drogue et de la prostitution, du porno là-dedans. depuis que le RU a décidé de déculloter d'une fois pour toutes et ajouter de l'argent de la drogue et du porno au PIB alors la france l'imite.
Réponse de le 15/11/2014 à 11:30 :
Non, l'insee ne prend pas en compte les secterus de la drogue et de la prostitution dans leurs claculs. Autre point très juste d'un commentateur : les problèmes de dette sont caractéristiques de l'ensemble des économies occidentales et plus particulièrement de leurs "modèles" anglo-saxons. Mais là en prime, les services publiques sont pourris. Dans ces pays-là, les gens des classes moyennes et pauvres devraient se demander où file l'argent de leurs déficits et dettes.
a écrit le 14/11/2014 à 13:14 :
Dans un mois,l'INSEE révisera ses chiffres comme pour le deuxième trimestre.
- Les français sont manipulés dans tous les sens et c'est le but de Hollande et son gouvernement .Ils nous donnent le tournis donc nous en perdons la boussole.
Réponse de le 14/11/2014 à 13:22 :
Affirmatif....
a écrit le 14/11/2014 à 13:11 :
c'est une très mauvaise nouvelle; la consommation publique hors équivaut à un gaspillage des nos impôts dont le poids est insupportable; seule la consommation privée crée des richesses. c'est un hoquet d'agonie avant que la rigor mortis ne s'installe!
a écrit le 14/11/2014 à 13:07 :
QUI PEUT ECRIRE " LA FRANCE LOCOMoTIVE "
BFM A analysé .le 0,3 n'est pas du à une croissance de l'activite MAIS de la croissance des depenses des administrations qui ont commandé de peur de ne pas voir leur budget 2015 rogné
a écrit le 14/11/2014 à 12:56 :
Encore un papier qui discrédite la prestigieuse réputation de ce journal. L'Allemagne a reçu une invitation informelle de la Russie et la Chine pour faire partie du grand marché de demain Asie-Pacifique. Merkel étudie soigneusement cette offre mais elle tente de concilier avec l'Europe de l'Est, cette espèce "d'arrière-cour allemande". La France investit encore dans une zone euro en perdition et qui minera l'UE avec elle au fond des abysses.

Dans quelques années, la France sera de facto l'unique locomotive européenne…. mais sans un seul wagon derrière elle !!!
a écrit le 14/11/2014 à 12:50 :
On voit tout les jours que la France est en pleine croissance. Croissance des impots, croissance du chômage, croissance du mensonge avec les beaux discours de Hollande sur les impots
a écrit le 14/11/2014 à 12:44 :
Très heureusement que pour les journalistes français le ridicule ne tuera jamais. Affligeant !
a écrit le 14/11/2014 à 12:44 :
Croissance sur 1 an: france +0.4%. Allemagne: + 1.3%, le triple. +0.8% de hausse des depenses publiques en france et augmentation des stocks. Allemagne: hausse de la consommation des menages et des exportations des entreprises. Structurellement c'est infiniment plus sain que le derapage budgetaire et l'endettement francais.
a écrit le 14/11/2014 à 12:38 :
Titre a mourir de rire...
a écrit le 14/11/2014 à 12:37 :
La France, nouvelle locomotive de la zone euro ?.... j'en doute fortement !!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 14/11/2014 à 12:53 :
a savoir dans quel sens, elle tire cette foutue machine ! réparée par les socialistes .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :