Les Français sont plus nombreux que les Britanniques à penser que l'Europe fait fausse route

Le pessimisme est de mise en France, selon une enquête de l'Institut Gallup publiée ce mercredi. Les Français pensent majoritairement que l'Union européenne va dans le mauvais sens. Un sentiment qui semble même plus partagé qu'outre-Manche, pourtant berceau de l'euroscepticisme.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Photo Reuters)

Les Français ne se sentent décidément pas Européens. C'est en tout cas ce que laisse penser une étude Gallup publiée ce mercredi, selon laquelle le désenchantement à l'égard de l'Europe serait grandissant. Au total, dans les six pays auscultés par Gallup (Pays-Bas, Danemark, Pologne, Allemagne, Grande-Bretagne et France), les personnes interrogées pensent majoritairement que "les choses vont dans la mauvaise direction", les Français en tête.

Les Français craignent de nouveau la mondialisation


"Les Français sont en train de perdre confiance dans la mondialisation et sont de plus en plus inquiets concernant leur position vis-à-vis de l'Europe. Nos conclusions reflètent cette prise de distance en France à l'égard de l'UE pour se focaliser sur des problèmes nationaux plus urgents", explique Anna Manchin, directrice du pôle Europe chez Gallup, dans une note annexe.


http://pdf.reuters.com/pdfnews/pdfnews.asp?i=43059c3bf0e37541&u=2013_06_05_09_05_9b7fbb7875124c98ae97dfcf2445dc08_PRIMARY.jpg

Les Français plus eurosceptiques que les Britanniques ? 

En effet, les optimistes se font rares. Toujours d'après cette enquête, 17% des Français pensent que les choses "vont dans la bonne direction" au sein de l'Union européenne et ils sont 62% à juger que l'Union européenne fait fausse route. Les sondés sont également 85% à ne pas approuver la politique de François Hollande.

Même les Britanniques ne sont pas aussi pessimistes. C'est dire. Ainsi, "seulement" 56% de nos voisins outre-Manche jugent que l'Union européenne se trompe de direction tandis que 82% des personnes interrogées désapprouvent la politique mise en oeuvre par le Premier ministre, David Cameron.

Relativisons toutefois le degré de l'euroscepticisme français. S'il fallait voter "pour" la sortie de leur pays de l'Union européenne, les Français arrivent en 4e position (34%), derrière le tiercé de tête (dans l'ordre) Royaume-Uni (55%), Danemark (39%) et Pays-Bas (39%). Les Britanniques conservent leur titre

Pour aller plus loin: Union européenne: Jose Manuel Barroso dénonce l'urgence sociale

 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 07/06/2013 à 1:07
Signaler
La question du soutient aux politiques de l?Europe n?a rien à voir avec le sentiment d?appartenance à l?Europe. Le plus grand nombre des citoyens déçus par l?Europe ne sont absolument pas nationalistes. La défense des services publics, le libre écha...

à écrit le 06/06/2013 à 20:34
Signaler
L'Europe ne peut pas fonctionner et c'est une volonté, cette tour de Babel avec des intérêts divergents a été voulue et mise en place par les US contrairement à la propagande européïste entretenue. Voir utilement les excellentes analyses sourcées d...

à écrit le 06/06/2013 à 20:16
Signaler
L'Europe va mal et c'est voulu, le système vérutable tour de Babel a été conçu pour s'autoparalyser, voir l'excellente

à écrit le 06/06/2013 à 12:28
Signaler
Ah! Quand les français sont plus nombreux à penser...merci, mais moi, je ne vais pas y penser.

à écrit le 06/06/2013 à 11:25
Signaler
Tout le monde devra se rendre compte , que tels les scrutins sont organisés vous ne pouvez rien changer, aussi bien pour l'Europe que pour la politique de notre pays, il va falloir en prendre conscience collectivement. C'est les mêmes familles politi...

à écrit le 06/06/2013 à 7:46
Signaler
Le peuple n'a rien à dire dans cette dictature et tout ça va forcément mal se terminer, quand tout les EX 68ares genre "con bandit oups conbendit" seront enfin de l'engrais et après avoir tout bousillé pour les suivants ! Regardez la Lettonie, c'es...

à écrit le 06/06/2013 à 7:03
Signaler
On ferait mieux de sortir dès maintenant de la zone euro, car de toute façon, nous allons droit dans le mur.

à écrit le 06/06/2013 à 6:29
Signaler
Mais, le problème ne vient-il pas du fait que la France n'a aucun projet pour l'EU? des hommes politiques frileux et souvent aux idées peu européennes? un c?ur qui balance entre une France indépendante et une Europe quasi fédérale? si la France sembl...

le 06/06/2013 à 7:09
Signaler
Avec l'Europe, la France a perdu de sa flamme. Les français veulent avoir une identité et se reconnaitre entre eux. Nous ne voulons pas d'un simple chef de service qui applique les directives de Bruxelles. Les Français se sont exprimés sur le sujet, ...

le 06/06/2013 à 7:11
Signaler
"Institutions fortes et démocratiques" zone euro, il y a comme une contradiction. Démocratie : on me demande mon avis.

à écrit le 05/06/2013 à 23:16
Signaler
La Merkelitaigue gagne l'Europe!

à écrit le 05/06/2013 à 21:40
Signaler
Quand depuis le début des années 80 l'Europe se soucie principalement du calibre des saussices, c'est sur qu'on va dans le mur. Aucune direction, aucun leadership, aucun objectif declaré. Un systeme pas démocrate qui est controlé par des technocrates...

à écrit le 05/06/2013 à 20:54
Signaler
De fait l'Europe n'a jamais su dépasser le stade de l'Union économique faute d'un projet porteur qui soit autre chose qu'un simple transfert de compétences à une entité centrale qui est plus occupée a empêcher la formation de solides sociétés a la ta...

à écrit le 05/06/2013 à 20:23
Signaler
Dans la mesure ou c'est le traité de Lisbonne qui s'est assis sur le référendum, il y a certainement des raisons...Sarkotruc nous a bien enflé.

le 05/06/2013 à 21:54
Signaler
++ 100

le 05/06/2013 à 23:25
Signaler
Ils ont bien mis les main dans les poches de tout le monde, mais quand les poches seront vides?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.