Oberthur Card Systems pessimiste sur ses marges, déçoit la Bourse

 |   |  317  mots
Le fabricant français de cartes à puces Oberthur Card Systems a annoncé ce matin un chiffre d'affaires en progression au deuxième trimestre, et au premier semestre, mais il lance un avertissement sur ses marges sur les six premiers mois de l'année 2006. Une annonce qui fait chuter le titre en Bourse.

L'avertissement lancé ce matin par Oberthur Card Systems a déçu la Bourse de Paris, entraînant une baisse de son titre. Certes, le fabricant français de cartes à puces a annoncé ce matin un chiffre d'affaires en progression pour le deuxième trimestre (+1,4%) et sur l'ensemble du premier semestre (+ 2,3%). Toutefois, le groupe prévoit une érosion de ses marges sur les six premiers mois de l'année, après une période agitée et un ralentissement de l'activité sur ses marchés traditionnels. "Notre première analyse suggère que la marge opérationnelle pourrait reculer jusqu'à 6% au premier semestre", indiquent de leur côté les analystes de Société Générale.

De fait, sur le premier semestre, Oberthur souffre des mauvaises performances de son produit phare, les cartes à microprocesseur, dont le chiffre d'affaires pour l'activité bancaire est en baisse.

À l'inverse, Oberthur enregistre de bonnes progressions dans les cartes pour la téléphonie mobile grâce à d'importantes commandes en Amérique du Nord, en Inde et au Moyen-Orient où Oberthur Card Systems a renforcé ses parts de marchés. La croissance des ventes est également au rendez-vous sur le segment "identité et sécurité" qui concerne la biométrie et pour tous ses autres types de cartes (magnétiques, à gratter, à mémoire).

Au niveau des perspectives, Oberthur prévoit que le chiffre d'affaires devrait continuer à progresser sur l'exercice 2006 et que la croissance va s'accélérer sur les prochains trimestres. Les cartes pour les télécommunications mobiles devraient continuer à être un moteur de croissance dans les mois à venir. Oberthur anticipe également que le marché du paiement, qui a récemment connu un plus faible niveau d'activité, devrait croître en Europe et en Asie.

Mais Oberthur ne convainc pas les investisseurs, la Bourse de Paris retenant en priorité son avertissement sur ses marges, et le titre baisse de 6,93% à 4,70 euros à la clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :