Recul des bénéfices trimestriels d'ING et de Fortis

 |   |  402  mots
Mauvais troisième trimestre pour les deux champions belgo-néerlandais de la banque et de l'assurance, ING et Fortis. Le premier voit son bénéfice net sur trois mois baisser de 16,3% et le second de 5%. Mais sur neuf mois, Fortis souligne que son profit hors cessions a cru de 19% grâce à la très bonne tenue de ses activités bancaires.

Le groupe de bancassurance néerlandais ING a annoncé ce jeudi un bénéfice net en baisse de 16,3% au troisième trimestre 2006, à 1,571 milliard d'euros. Il est toutefois conforme aux prévisions des analystes. ING souligne que le bénéfice net organique n'a reculé que de 3,2% à 1,654 milliard d'euros. Le groupe a notamment comptabilisé une perte nette de 83 millions d'euros en raison de la cession des 83,7% qu'ING détenait dans la Deutsche Hypothekenbank. Le groupe belgo-néerlandais indique notamment avoir souffert de la baisse des taux d'intérêt à long terme.

Son homologue et compatriote Fortis annonce lui aussi un recul de son bénéfice net au troisième trimestre à 895,7 millions d'euros (-5%). Il souligne que "la différence par rapport à l'exceptionnel deuxième trimestre 2006 et au troisième trimestre de l'année dernière s'explique essentiellement par les résultats en trésorerie et en trading". En revanche, le chiffre d'affaires du groupe, à 23,890 milliards d'euros pour le troisième trimestre, est en hausse de 3% en comparaison des 22,737 milliards d'euros du troisième trimestre de l'année passée.

Mais Fortis communique avant tout jeudi sur ses bonnes performances sur les neuf premiers mois de l'année, avec un bénéfice net hors cessions en hausse de 19% depuis janvier à 3,6 milliards d'euros, poussé par les activités bancaires, en croissance de 25% à 2,644 milliards. Celles dans l'assurance, à 1,087 milliard, n'ont, elles, progressé sur neuf mois que de 4%. Fortis met aussi en avant le bénéfice par action du groupe qui ressort à 2,80 euros sur les neuf premiers mois de l'année, soit une progression de 3% comparé aux 2,71 euros de la même période un an plus tôt.

Jean-Paul Votron, le PDG de Fortis, souligne dans le communiqué du groupe: "Fortis a réalisé d'excellentes performances sur les neuf premiers mois de l'année 2006, dépassant d'ores et déjà les résultats hors cessions atteints sur l'ensemble de l'exercice 2005 et témoignant du même coup du bien-fondé de sa stratégie. Ces résultats confirment également la capacité de Fortis à gagner la confiance de ses clients et à consolider ses sources de revenus stables, assurant une augmentation rentable de son bilan. En témoigne notamment l'impressionnante hausse sous-jacente de 18% de nos crédits qui fait suite à une hausse de 15% en 2005."

A Amsterdam, jeudi, en fin de journée, le titre ING recule de 4,78% à 33,70 euros alors que celui de Fortis baisse de 1,68% à 32,71 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :