Randonnée dans le Nord du Vietnam : rizières, cascades et croyances

 |   |  424  mots
Sur les plateaux, les rizières en terrasses, forêts de bambous et cascades naturelles se révèlent, avant de replonger dans l’épaisse jungle... | © degist
"Sur les plateaux, les rizières en terrasses, forêts de bambous et cascades naturelles se révèlent, avant de replonger dans l’épaisse jungle..." | © degist (Crédits : © degist)
Presqu’à la frontière chinoise, aux confins des montagnes de Sapa, les villages et rizières du Nord du Vietnam offrent un paysage enchanteur qui n’a d’égal que la gentillesse de ses habitants. Issus de minorités ethniques, fiers de leurs traditions, ses héritiers d’une autre époque entendent conserver un mode de vie qui leur est propre...

Sapa, une ancienne station d'altitude fondée par les militaires et missionnaires catholiques français au début du 20ème siècle, est situé à 1500 mètres d'altitude, sur un affluent du Fleuve Rouge. Point de départ pour les excursions et trekkings de la région, Sapa offre un bel aperçu de la diversité ethnique de la région, abritant elle-même 30 minorités différentes.

 

 

Rizières en terrasses, forêts de bambou et cascades naturelles

 

Village construit face à un lac, sur les flancs de colline, on y trouve à proximité le Mont Fansipan qui, du haut de ses 3143 mètres, est le point culminant du Vietnam. Accessible à pied, le chemin qui mène à la montagne est une magnifique route sinueuse où se succèdent les rizières en terrasse. Depuis Sapa toujours, visitez la cascade de Thac Ba, chute d'eau sauvage où il est même possible de se baigner. Ne manquez pas de flâner dans le marché, populaire dans tout le pays pour ses petites babioles colorées !

 

Dans les montagnes brumeuses recouvertes de forêt tropicale, partez à l'assaut de la vallée de Muong Hoa et de ses nombreux petits villages pittoresques. Il s'agit d'un trekking de niveau avancé, dans la jungle humide et dense, en suivant des petits passages improvisés qui alternent montées et descentes. Une nature d'une splendeur rare, berceau des croyances animistes des ethnies des montagnes. Sur les plateaux, les rizières en terrasses, forêts de bambous et cascades naturelles se révèlent, avant de replonger dans l'épaisse jungle.

 

 

Un accueil chaleureux qui fait oublier les heures de marche

 

Rencontrez les Daos rouges, représentants vietnamiens de la communauté chinoise des Yao, que l'on retrouve également au Laos et au Myanmar. Admirez leur parure et coiffure traditionnelles et profitez de leur accueil chaleureux, récompense incroyable qui vous fera oublier la difficulté de la marche !

 

Depuis des siècles, reculés dans leurs vallées, les Daos n'accueillent que depuis très récemment des étrangers. Vivant de la riziculture et de l'artisanat, tissage et broderies, ces habitants sont très pauvres, mais riches d'une culture qu'ils maintiennent à tout prix, une culture influencée par le rythme des saisons qu'ils seront ravis de vous faire découvrir... Une vie simple, faîte de prières et de croyances populaires où le ciel et la terre sont les éléments essentiels de leur subsistance. Un dépaysement à tous points de vue.

 

 

> > > Pour plus de destinations, retrouvez notre espace voyage

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :