BMW i3 : Une électrique haut de gamme très chère

 |   |  1488  mots
(Crédits : DR)
La i3 est une ingénieuse petite auto chic et snob… « zéro émission ». BMW sait faire. Le hic : c’est onéreux et d’utilisation forcément restreinte.

Nous voilà au volant de la dernière petite merveille technologique de BMW. Voitures puissantes, sportives et luxueuses. Telle est l'image traditionnelle des voitures de la marque. Mais le constructeur automobile bavarois se met à l'électrique. Histoire d'abaisser les émissions moyennes de CO2 de ses véhicules. La firme munichoise a ainsi lancé à la mi-novembre son i3.

Dotée d'un châssis en aluminium et d'un habitacle en composites à renfort de fibre de carbone, la i3  mesure à peine 3,99 mètres de long (moins qu'une Renault Clio). L' i3 pèse 1,2 tonne à peine, dont 230 de batteries. La carrosserie est ingénieuse, originale à souhait, très habitable pour le gabarit, mais on a du mal à croire qu'elle offre autant de place qu'une berline Série 3, comme l'affirme le constructeur…

BMW i 3

Pleine de trouvailles oui, mais pas forcément fonctionnelle. Quatre portes, c'est bien. Mais les petites portes arrière, qui s'ouvrent à l'envers, ce n'est pas formidable pour l'accessibilité. Et impossible de les ouvrir si… le conducteur et le passager avant ont la ceinture de sécurité attachée. Mais, bon, pas moyen de faire des miracles sur un si petit véhicule, dont le coffre est limité, à cause des batteries lithium-ion. Notons que le moteur et la transmission sont aussi à l'arrière !

Gain de poids pour compenser les batteries

« L'i3 est plus légère de 250 à 350 kilos qu'une voiture électrique conventionnelle. L'habitacle en composites permet un gain de poids de 50% par rapport à l'acier, de 30% face à l'aluminium », nous affirmait le constructeur lors d'une récente visite des sites de Landshut et Dingolfing, près de Munich. Le site de composants de BMW à Landshut, en Bavière, fournit les composants des moteurs électriques, de l'habitacle, avec de la fibre de carbone provenant de la co-entreprise de BMW aux Etats-Unis. Le site voisin de Dingolfing fabrique les châssis, les transmissions et assemblera les batteries. La i3 est in fine montée dans l'ex-RDA, à Leipzig, ouf !

Une petite prise en mains s'impose avant de rouler. Pour manipuler le petit levier au volant, par exemple, lequel commande la marche avant, arrière, neutre et la touche pour le parking. Pas très évident, mais on s'habitue. Le temps d'apprécier les sièges accueillants, le belle visibilité vers l'avant et l'espace disponible… également à l'avant. Comme sur toutes les électriques, on roule en silence. Extrêmement appréciable. Le silence n'est troublé que par les crissements sur chaussée dégradée.

Une grande impression de... légèreté

Ce qui surprend aussi, mais moins positivement, c'est l'impression de légèreté. Au point de donner une certaine impression de fragilité… générée par les composites mais aussi des plastiques moins épais, qui ne donnent pas la même sensation de robustesse que sur une BMW traditionnelle. BMW explique qu'il s'agit de matériaux recyclés et de matières premières renouvelables… On peut en option profiter de bois écologiques comme l'eucalyptus clair, du meilleur effet. Toujours en option, le cuir se veut également « vert ». Il n'est traité selon BMW qu'avec des substances naturelles. Un extrait de feuilles d'olivier sert au tannage.

Le tableau de bord et les revêtements de portes sont réalisés en fibres de kénaf (jute) traitées pour former des surfaces dont la structure naturelle devient visible et palpable. Bref, ça présente bien, avec un design très contemporain, épuré. Mais, malgré toutes les explications écologiques,  la finition ne nous apparaît pas à la hauteur du prix demandé.

BMW i 3

Excellentes accélérations

Les accélérations sont excellentes. Il est vrai que la puissance maximale atteint 170 chevaux. Et la conduite apparaît aussi reposante que dynamique. C'est agréable. Le premier virage donne toutefois des frayeurs. Une petite voiture légère fait peur. On se dit qu'elle va se vautrer dans le décor au premier tournant un peu sec. Mais non ! La voiture tient la route et on se rassure au fur et à mesure. La conduite se révèle même fort amusante. De toutes façons, il y a à bord tout l'arsenal électronique pour maintenir le véhicule sur la route. Mais, attention, vu les caractéristiques physiques du véhicule, il y a des limites d'adhérence, qui arrivent bien plus tôt que sur une Clio !... Et il faudra surveiller l'usure des pneus, sinon on risque des surprises.

Vers 110, la voiture tend à s'essouffler, même si la vitesse maximale est en principe de 150 ! Avec d'énormes jantes (150/70 R19) mais des pneus étroits, le confort est plutôt raide sur les pavés. Mais les liaisons au sol se doivent d'être fermes pour accrocher au sol un véhicule à la fois petit et haut ! En ville, son terrain de prédilection, c'est globalement satisfaisant, à part le confort.

Mais, si l'on profite des ressources de la mécanique, l'autonomie baisse vite. Et si l'on met du chauffage par un matin frais, que l'on fait fonctionner autoradio, essuie-glaces, lumières, l'autonomie de 120 kilomètres environ s'en ressent, hélas.

 Prolongateur d'autonomie en option

Certes, ce véhicule purement électrique a une botte secrète. Sur demande, la BMW i3 peut être dotée d'un prolongateur d'autonomie qui, dès que la charge des batteries descend trop bas, la maintient à un niveau constant pendant le trajet. Et ce, grâce à un moteur bicylindre à essence d'une cylindrée de 650 centimètres-cube délivrant 34 chevaux, avec un petit réservoir de carburant de moins de dix litres. L'autonomie maximale passe alors à environ 250 kilomètres. On évite au moins le risque de panne sèche.  Mais, ce n'est pas ça qui permettra de faire un trajet Paris-Deauville (220 kilomètres) et retour. Clairement, il s'agit d'un véhicule pour petits parcours. Et le prolongateur d'autonomie n'est pas donné.

Branchée sur une borne de recharge publique rapide et moderne (50 kW), la batterie se recharge à environ 80% en une trentaine de minutes seulement, affirme la marque. Mais, chez soi sur une simple prise, c'est toujours pareil : il faut huit à dix heures pour recharger. C'est là toute la limite de l'exercice. Les voitures électriques sont faites pour des petits trajets et des horaires réguliers, sans surprise. Impossible de repartir en urgence au milieu de la nuit si l'on a laissé la veille au soir sa voiture « à plat »… C'est donc une deuxième ou troisième voiture pour gens riches.

Interconnectivité à toute épreuve

Ultra-moderne, la BMW i3 se veut complètement interconnectée. A la carte, l'application « BMW i Remote App » envoie les données de la voiture utiles pour planifier ses itinéraires sur le smartphone du client. Outre la fonction « Send to Phone », qui indique le chemin du parking jusqu'à la destination finale ainsi que le chemin retour à la voiture stationnée, « BMW ConnectedDrive » propose une navigation intermodale, qui, dans le planning des itinéraires, tient également compte des correspondances des transports publics. Du trajet à bord de la BMW i3 jusqu'à la dernière étape effectuée à pied en passant par la recherche d'un parking et la correspondance par un bus ou un métro…

Lors de la conduite, le régulateur vitesse « ACC+ » maintient par ailleurs la distance souhaitée par rapport au véhicule qui précède et freine la i3 jusqu'à l'arrêt complet si nécessaire. L'assistant de conduite en embouteillage vient compléter ce dispositif dans une circulation congestionnée. Il effectue aussi les petits braquages requis pour maintenir la voiture dans sa file… Bref, cette voiture ne s'adresse pas aux amateurs traditionnels d'automobiles. Passionnés de conduite comme nous sommes, reconnaissons que nous préférons largement les sportives plus classiques de la marque… Mais la i3 fait pénétrer dans un nouvel univers automobile, qui préfigure le monde de demain, qu'on s'en réjouisse ou le déplore !

Les tarifs sont tout de même salés : 30.990 euros, super bonus de 6.300 euros payé par le contribuable français déduit, pour la version de base à la présentation austère. La version à prolongateur d'autonomie est carrément à 35.590 (bonus déduit). Aïe. Les services « BMW Connected Drive » sont à 680 euros, l'accès sans clé à 480, le toit ouvrant à 990, le cendrier à 40 (!). Pour l'internet, c'est 110. Disons que, bien équipée, une i3 sans luxe majeur est vite à 35.000 euros… Soit le tarif d'une berline de gamme moyenne BMW 3.18d ! Chérot, la petite branchée. Une Renault Zoé est moins puissante, mais nettement moins chère.

 

Prix du modèle essayé : BMW i3 : 30.990 euros (super bonus déduit)

 

Puissance : 170 chevaux (électrique)

 

Dimensions : 3,99 mètres (long) x 1,77 (large) x 1,58 (haut)

 

Qualités : concept original, lignes personnelles, habitacle au design contemporain, interconnectivité, accélérations, tenue de route en ville, voiture écologique

 

Défauts : tarif salé, fonctionnalité limitée, confort raide, limites d'adhérence, finition un peu légère, autonomie réduite, long temps de recharge

 

Pas de concurrente directe

 

Note (s) :

-14,5 sur 20 (pour une voiture électrique)

-9 sur 20 (rapport prix-fonctionnalité-autonomie)

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/03/2014 à 9:33 :
Zou ! de la grisaille, encore & encore ...
Marre de l'invasion des voitures sans teintes ni nuances qui inondent les publicités, les routes, nos vies !
VIVE_L_AUTOMOBILE_EN_COULEUR
a écrit le 03/03/2014 à 11:06 :
Pourquoi votre article est-il muet sur la conso en w/km ? C'est quand même la base non ?!
a écrit le 03/03/2014 à 10:45 :
Perso je prefere la zoe moins chere de beaucoup et plus elegante. Cette BM ressemble a un C Picasso en 3 couleurs plutot que 2 ce qui explque surement la difference de prix...
Réponse de le 29/04/2014 à 15:26 :
ta ZOE moins chére ? projette sur 15ans ton loyer de batterie pour 25000km/an
a écrit le 03/03/2014 à 10:12 :
.... j'oubliais l'augmentation de l’électricité .... on nous vraiment pour des C...
a écrit le 03/03/2014 à 10:11 :
Bonjour,
La zoé cité dans l'article à un coût mensuel à ajouter à son prix d'acquisition pour la location des batteries contrairement à l'i3. Le coût total de possession Sur 48 mois n'est ainsi pas le même ....
Réponse de le 03/03/2014 à 10:31 :
Le meilleur truc c'est la voiture à air comprimé .... mais nos politiques n'en veulent .... raison fiscale !
a écrit le 03/03/2014 à 10:08 :
avec de l’électricité transporté de le réseau filaire avec mini 40% de perte .... de plus fabriqué avec les centrales nucléaires ..... les voitures électriques sont vachement écolo !!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 03/03/2014 à 11:14 :
t'as raison le petrole qui finance les terroristes qu'on doit chasser a coup de millions c'est mieux. Et le petrole arrive par magie en France, sans pertes.
Réponse de le 03/03/2014 à 14:23 :
C'est vrai que l'uranium arrive par magie lui aussi... Il doit sans doute arriver de ta cave:cle
Réponse de le 08/06/2014 à 1:22 :
Et ta soeur, elle arrive par magie aussi ?
a écrit le 02/03/2014 à 16:26 :
Donc le prix d'une Mustang V8 ou un Camaro avec toutes les options pour cette electrique qui ressemble à une Trabant sortant du show TV Pimp my Ride? Vraiment?!
a écrit le 02/03/2014 à 16:11 :
Il vaut mieux mettre des guillemets. Les centrales a charbon allemandes tournent a plein regime pour charger ce type de voiture !
Réponse de le 03/03/2014 à 11:16 :
meme se deplacer en marchant cause des "emissions" de gaz...
a écrit le 02/03/2014 à 9:23 :
La voiture électrique ne pourra vraiment exister qu'avec l'énergie nucléaire productrice d’électricité la nuit. Ce n'est pas la direction que prend l'Allemagne écologiste. Rappelons aussi que Peugeot s'est mise en déficit avec ses 208 électriques et s'est ainsi fait "rapter" par la Chine. Sinon, c'est effectivement une belle berline familiale.
a écrit le 02/03/2014 à 8:55 :
Les memes commentaires et on se retrouve au lancement de la prius en europe.Ce que fait BMW est du même tonneau , le leur souhaite bonne chance !
a écrit le 01/03/2014 à 22:08 :
baisser les émissions de CO2? j'en doute si on fait un bilan complet.
Voiture exemplaire de ce qu'est l'ecologie moderne. On ne compte que ce'uon veut. On fait des bilans partiels.
Réponse de le 27/10/2014 à 10:30 :
Pour le coup même en bilan complet BMW est le seul constructeur à être correct ! L'usine de Leipzig est autosuffisante en électricité grâce à des éoliennes autour de l'usine, peu de solvant utilisé, beaucoup beaucoup moins de plastique, des matières premières naturelles ou recyclées : donc oui grâce à la i3, le bilan global du constructeur baisse.
a écrit le 01/03/2014 à 20:20 :
Voiture à priori parfaite. Ecologique et chère, je vais en acheter une pour ma femme et une pour ma maîtresse. Faut ce qui faut.
a écrit le 01/03/2014 à 12:16 :
Pourquoi l'essai n'a-t-il pas utilisé un modèle avec prolongateur d'autonomie (pas encore disponible) ? Quel est la puissance du moteur thermique et à quelle vitesse sur autoroute correspond cette puissance (cela correspond à la vitesse à laquelle on peut faire de longues distances avec un plein de temps en temps). Avis perso : le prolongateur d'autonomie est "la" solution et Il doit être possible de le proposer à moins de 5000 Euros.
Réponse de le 02/03/2014 à 6:41 :
Les réponses à vos questions sont sur les caractéristiques.
Presque 5000 euros (4800) pour un moteur de gros scooter (650 cm3 - 34 CV) qui permet de rouler à 110 km/h quand les batteries sont vides. Il ne fait que de l'électricité. Réservoir de 9 l à cause des subventions (l'autonomie électrique doit être supérieure à l'autonomie essence). Donc plein à refaire souvent.
Réponse de le 02/03/2014 à 10:54 :
si je comprends l'article, le prolongateur d'autonomie recharge juste la batterie, cela transforme pas le bazard en hybride, ce qu'il vous faut c'est une yarris.
a écrit le 01/03/2014 à 10:57 :
Voiture pour "bobo", voilà tout. Le prix et l'autonomie dissuadera la classe modeste
Pour développer la voiture électrique il faut :
- un prix de vente inférieur à 20/25 000 €
- une autonomie de 250/300 kms avec possibilité de recharge rapide (moins de 15 minutes) et donc un réseau de distribution développé avec un standard commun (prise...)
Sous ces conditions vous aurez alors un marché qui touchera la classe moyenne qui utilise le véhicule en semaine pour le travail et le week end pour les petites promenades
En dessous de 150 kms ce marché ne touche que la seconde voiture utilisée pour le trajet domicile travail et les emplettes, et si vous rajoutez les problèmes de stationnement pour ceux qui travaillent en ville et vous limiterez encore le marché.... Mais ce qu'il faut intégrer c'est le changement des modes de consommations, et l'électrique dans la voiture partage a toute sa place...
Réponse de le 01/03/2014 à 22:16 :
patbetton Voiture pour "bobo", voilà tout. Le prix et l'autonomie dissuadera la classe modeste

En même temps, faut-il attendre l'essence à 10€/litre pour avancer sur la techno? Ça n'est pas dans vingt ans qu'il faudra se réveiller.

"Le pic, c'est encore loin papa ?"
www.manicore.com/documentation/petrole/pic_passe_petrole.html
Réponse de le 02/03/2014 à 16:14 :
Le prix de l'essence - en euro constant - ne fait que baisser depuis un siecle.
Celui de l'electricité ne fait que grimper.
a écrit le 01/03/2014 à 10:39 :
pas du tout objectif comme article, on dirait que mr Verdevoye n'aime pas BMW, je pas si cher que ça sachant que c'est de l'électric et surtout que c'est une BMW, lNCOMPARABLE FACE A RENAULT !!!!!!!!!!
a écrit le 01/03/2014 à 10:34 :
Au-delà de l'aspect technologique, sans doute précurseur des véhicules électriques du futur, je me demande comment les designers de BMW ont pu dessiner ont voiture si laide, qui n'a aucun cachet.
a écrit le 01/03/2014 à 7:26 :
A shangai kid
Plus de 11500 commandes et 6 mois d'attente, le bide dont tu parles ferait rêver moultes sociétés..... Comme mia électrique par exemple
Réponse de le 02/03/2014 à 10:24 :
Chiffres ...ADAC ?
Réponse de le 03/03/2014 à 1:01 :
Vous savez ce qu'est l'ADAC ??? Non ???
L'ADAC , c'est un organisme allemand qui dit toujours que quand une voiture allemande elle est pas bonne , elle est bonne quand même.
C'est comme ça que les allemands font pour rationaliser leurs ventes.
Par exemple quant la voiture consomme 10 litres , ils disent qu'elle fait 7 litres.
Et plus les voitures sont pas fiables , et plus ils font de la pub dessus en disant qu'elle est extra , etc...etc. Qu'elle est TRES fiable. ça , c'est l'ADAC.
Et ça dure depuis 10 ans que les gens ils ont pas encore compris.
Et qu'ils achètent toujours des allemandes et après ils disent que c'est pas fiable.
Et que c'est de la merde.
Les gens , y sont pas rationalisés.
Réponse de le 03/03/2014 à 11:10 :
maintenant, je comprends mieux pourquoi l'ADAC a annoncé que la Renault 14 (vous savez la poire) est la voiture la plus fiable de l'année, il y a quelques dizaines d’années...
a écrit le 01/03/2014 à 7:13 :
Bonjour,
Il me semble que la comparaison avec la zoé est délicate sans intégrer la location !
Sur 6 ans, 89€/mois donne +6400€!
Réponse de le 01/03/2014 à 10:52 :
La location des batteries commence à 49€, pourquoi avoir choisi 89€ ??
Réponse de le 02/03/2014 à 13:23 :
@Seb en plus c'est 79€ et si vous intégrés le prix de la loc il faut aussi intégrés les avantages...garantie à vie, remplacement en cas de nouvelle technologie et assurance dépannage.
a écrit le 28/02/2014 à 21:31 :
Jute et kénaf sont des plantes différentes.
a écrit le 28/02/2014 à 20:50 :
" L' i3 pèse 1,2 tonne à peine, dont 230 de batteries."
Soit " L' i3 pèse 1200 kg à peine, dont 230 de batteries."
soit " L' i3 pèse 1,2 tonne à peine, dont 230kg de batteries."
voire " L' i3 pèse 1,2 tonne à peine, dont 0,23 de batteries."
a écrit le 28/02/2014 à 20:48 :
10 litres pour prolonger l'autonomie de 130km, il vaut mieux avoir une petite voiture diesel qui, avec 10l de carburant, vous permet de faire plus de 300km... Utile pour BMW pour faire baisser la conso moyenne de sa gamme (normes européennes), mais ruineux pour le consommateur et, au final, pas moins polluant qu'un véhicule à moteur thermique.
Réponse de le 04/09/2014 à 23:41 :
Je pense qu'il faut bien comprendre ce qu'est le REx: un prolongateur d'autonomie qui permet de faire plus de 100km à chaque plein. On peut traverser la France moyennant plus d'arrêt à 12/13€ d'essence, ou bien aller à 300 kms et revenir sans recharger la voiture sur le lieu du séjour. Tout ceci n'étant pas en utilisant tout le potentiel d'économies d'essence que peut procurer la i3...
a écrit le 28/02/2014 à 20:24 :
Pas plus haut de gamme qu'une Renault Zoé, par contre quel prix pour ne rien apporter de mieux que la Renault! Il serait temps d'être objectif messieurs journalistes "professionnels".
a écrit le 28/02/2014 à 19:35 :
Une vague ressemblance avec la DS 3
a écrit le 28/02/2014 à 19:30 :
Une voiture électrique avec un prolongateur d'autonomie n'est pas une voiture électrique mais une hybride.
Réponse de le 28/02/2014 à 19:38 :
Pas si moteur à combustion n'entraîne pas les roues mécaniquement mais seulement un générateur produisant lui-même du courant pour le moteur électrique.
a écrit le 28/02/2014 à 19:29 :
Et il oublierait pas la location a 80
a écrit le 28/02/2014 à 17:01 :
Elle est très belle et très chère...Regardez-là bien , car ce sera un magnifique bide.
Réponse de le 28/02/2014 à 19:08 :
vous vous êtes fixé l'objectif de battre godrev pour les commentaires débiles?
Réponse de le 28/02/2014 à 19:47 :
bien d'accord avec vous je vais passer commande
Réponse de le 28/02/2014 à 20:27 :
Même pas cap d'acheter un truc à 30000 euros qui vaudra 5000 euros dans 5 ans du fait de l'usure des batteries.
Réponse de le 02/03/2014 à 10:27 :
Elle est super très moche et pas encore assez chère pour certains. Faut que BMW augmente le prix. Le " trop " cher est un " Must " pour certains.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :