L'ONU Femmes s'implante en France

 |   |  734  mots
Women in the Iranian city of Khorramabad are dressed for the ceremony of Chehel Manbar. The commemoration of the battle of Karbala, when Hussein, a grandson of the Prophet Muhammad, was killed, is one of the most important ceremonies of the year for Shia Muslims.
Women in the Iranian city of Khorramabad are dressed for the ceremony of Chehel Manbar. The commemoration of the battle of Karbala, when Hussein, a grandson of the Prophet Muhammad, was killed, is one of the most important ceremonies of the year for Shia Muslims. (Crédits : http://www.worldpressphoto.org/awards/2013/observed-portraits/ebrahim-noroozi?gallery=6096)
L'Organisation des Nations Unies, consacrée à la promotion de l'égalité et l'autonomisation des femmes dans le monde dispose désormais d'une antenne en France. L'objectif ? Sensibiliser et récolter des fonds.

Né en 2010 de la fusion d'associations pour la promotion des femmes, l'ONU femmes présidé jusqu'à l'an dernier par la Chilienne Michelle Bachelet vient d'annoncer l'ouverture de son 17ème Comité en France. Déjà, l'Angleterre, l'Allemagne et l'Australie disposaient notamment d'antennes pour promouvoir les travaux de l'organisation, sensibiliser, informer mais aussi lever des fonds pour venir en aide aux femmes qui, dans le monde entier, ont besoin de soutien pour faire valoir leurs droits, prétendre à l'égalité et devenir autonomes.

En 2012, l'ONU Femmes disposait d'un budget de fonctionnement de 220 Millions d'euros. Cette année, la crise économique impactant les collectes de dons, l'organisation peine à tenir son budget. Comme souvent, les pays nordiques (la Norvège, la Suède) et l'Angleterre contribuent en première ligne au budget ; la France, elle, se situe en 18ème position des pays contributeurs avec 1,8 M€ versés en 2012 (le budget 2013 étant en attente de clôture).

Après l'intervention très remarquée à l'ONU en juin dernier de Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, présentant ses quatres objectifs, "Prévention, Protection, Poursuites et Participation des femmes aux processus de paix et de reconstruction", les représentantes françaises de l'organisation espèrent que le gouvernement maintiendra ses engagements, a indiqué Miren Bengoa, la présidente du tout nouveau comité français d'ONU femmes.

 

Pour illustrer cet article, nous avons choisi de rendre hommage au photographe Ebrahim Noroozi qui a reçu deux prix au World Press Photography 2013. Dont le premier prix pour l'histoire de cette jeune femme iranienne (29 ans) et sa fille qui ont été victimes d'une attaque à l'acide.

Victims of Forced Love

Somayeh Mehri (29) and Rana Afghanipour (3) are a mother and daughter living in Bam, southern Iran. They were attacked with acid by Somayeh's husband Amir. Somayeh had frequently been beaten and locked up by her husband, and finally found the courage to ask for a divorce. Amir warned her that if she persisted in her attempts to leave him, she would not live out life with the face she had.

One night in June 2011, he poured acid on Somayeh and Rana as they slept. Somayeh's and Rana's faces, hands, and, in places, their bodies were severely burned. Somayeh was blinded, and Rana lost one of her eyes. Somayeh's father sold his land in order to raise money to pay their medical expenses, and fellow villagers have also helped.

http://www.worldpressphoto.org/awards/2013/observed-portraits/ebrahim-noroozi?gallery=6096

Phumzile Mlambo-Ngcuka salue le lancement du Comité National d'ONU Femmes France

 

Date: 14 November 2013

 

Paris -

La Directrice exécutive d'ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, a salué aujourd'hui le lancement  du Comité National d'ONU Femmes France. Rejoignant les 16 autres Comités Nationaux déjà existants, ce dernier va contribuer à plaider en faveur de l'égalité de genre et l'autonomisation des femmes ainsi qu'à lever des fonds pour la mise en œuvre des activités d'ONU Femmes dans le monde.

« Aujourd'hui nous souhaitons le meilleur au Comité National d'ONU Femmes », a dit la Directrice exécutive d'ONU Femmes.

« Nous nous réjouissons de travailler étroitement avec ce nouveau Comité National pour faire progresser les droits des femmes, l'autonomisation des femmes et l'égalité de genre dans le monde entier ».

Lors d'un évènement organisé à Paris en présence de journalistes, la Présidente du Comité ONU Femmes France Miren Bengoa a présenté les différents axes d'action que l'équipe s'attachera à mettre en œuvre. La première des priorités sera de relayer les messages et les activités d'ONU Femmes sur le territoire national français. Le Comité mettra également en place des actions de plaidoyer et de sensibilisation destinées à la population française et contribuera à mobiliser des ressources afin d'aider au financement des programmes d'ONU Femmes à travers le monde.

« Fondé sous le statut d'association de droit français, le Comité est reconnu par ONU Femmes pour porter ses actions de sensibilisation et de plaidoyer  en France », a pour sa part déclaré Mme. Bengoa.

« L'objectif du Comité ONU Femmes France est de défendre les enjeux relatifs aux droits des femmes, tels que la participation et le leadership des femmes dans la vie politique, économique et sociale ainsi que la lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes », a-t-elle ajouté.

- See more at: http://www.unwomen.org/fr/news/stories/2013/11/launch-of-new-national-committee-in-france#sthash.vXNwdx4Q.dpuf

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/11/2013 à 9:08 :
La reconnaissance du travail des femmes, leur participation à la vie économique et leur accès à l autonomie financière sont des facteurs de leur émancipation. Or, dans la plupart des pays du monde, les femmes sont discriminées dans l accès au marché du travail et dans leur progression de carrière. De même, elles sont moins bien rémunérées que les hommes. En France, l écart de salaire entre les femmes et les hommes est de 27% et elles ne représentent que 15% des membres des conseils d administration des entreprises du CAC 40.
Dans tous les pays du monde, les femmes continuent d assumer l essentiel des tâches domestiques et de soins qui ne sont pas rémunérés et ne sont pas comptabilisées dans le Produit Intérieur Brut. Si bien, qu elles travaillent souvent deux fois plus que leurs homologues masculins tandis que la maternité les pénalise directement dans la progression de leur carrière! En France, en moyenne, les femmes qui ont un enfant voient leur rémunération décrocher de 10% par rapport à celle des hommes
Les violences faites aux femmes sont multiples. Elles existent aussi bien dans la sphère privée (violences domestiques, conjugales, mariages précoces et forcés, mutilations génitales féminines) que publique (viol, harcèlement sexuel, traite, prostitution). Les violences sexuelles deviennent dans certains contextes des armes de guerre et le corps des femmes devient un enjeu politique. Partout, la persistance d attitudes et de comportements perpétuant les stéréotypes de genre entraîne la stigmatisation des victimes et des survivantes, notamment par leurs proches et trop souvent les auteurs des violences ne sont pas punis par la justice. La lutte contre les violences faites aux femmes est consacrée par de nombreux accords internationaux. En dépit des efforts considérables déployés par de multiples pays pour lutter contre la violence à l égard des femmes, cette violation fondamentale des droits des femmes persiste Dans le monde, une femme sur 7 est victime de violences, 100 millions de filles ont subi des mutilations génitales et 60 millions sont mariées avant l âge de 15 ans. En France, en 2012, 148 femmes sont mortes de violences conjugales, 16% des femmes déclarent avoir subi des rapports forcés ou des tentatives de rapports forcés au cours de leur vie et moins d une femme sur 5 se déplace à la police ou la gendarmerie

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :