ArcelorMittal refond sa structure

 |   |  315  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Tribune)
Avec la mise en Bourse d'Aperam, sa branche acier inoxydable, le groupe tourne une page de son développement. Entraînant au passage un changement de perception des investisseurs à son égard.

Le CAC40 compte désormais un nouveau pensionnaire. Du moins jusqu?au 1er février. Aperam, la branche acier inoxydable d?ArcelorMittal vient de faire une entrée réussie à la Bourse de Paris qui, pour des raisons techniques, l?a intégré dans la liste de ses poids lourds de manière temporaire, malgré une capitalisation de 2,2 milliards d?euros seulement.

Une chose est sûre : l?accueil du marché est pour le moins chaleureux puisque le nouvel arrivant a valu, pour son premier jour de cotation, jusqu?à 30 euros pour un prix d?introduction de référence de 27,32 euros. Au-delà d?un programme d?économies censé déboucher sur une augmentation des bénéfices de 250 millions de dollars entre 2011 et 2012, Aperam compte tirer pleinement profit de la dynamique émergente où il réalise déjà 30% de son chiffre d?affaires. Pour Arcelor-Mittal, l?intérêt ne se situe pas tant dans les enjeux financiers de l?opération que dans la confirmation de son recentrage sur les actifs miniers.

A un moment où les actions restent plutôt bon marché, une scission peut s?avérer créatrice de valeur. La somme de deux entités indépendantes et concentrées sur leur propre développement vaut parfois plus qu?un tout où chacune des parties serait diluée. Accor en est un bon exemple. En scindant ses activités hôtelières et ses métiers de services, le groupe a permis à Accor Hospitality et Edenred de libérer leur potentiel de valeur. La somme des deux reste supérieure à ce que cotait l?ancien Accor. Dans le cas d?ArcelorMittal, les investisseurs semblent miser sur une meilleure mise en valeur des actifs miniers d'Arcelor, bientôt enrichis par l?intégration de Baffinland, et donc sur un rattrapage boursier de l?action par rapport aux autres acteurs du secteur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :