La Bourse de Paris termine la semaine dans le vert

 |   |  459  mots
Regain d'optimisme à la Bourse de Paris. Dans le rouge encore à mi-séance, le marché parisien est finalement reparti à la hausse dans le sillage de Wall Street et ce malgré de mauvais indicateurs américains. Le CAC 40 finit ce soir sur un gain de 2,33% à 3.487 points. Au final, sur l'ensemble de la semaine, l'indice parisien a gagné 9,18%.

 

Une fois n?est pas coutume, ce sont des valeurs bancaires qui finissent en tête de l?indice parisien. Crédit Agricole prend ce soir la première place du CAC, gagnant 8,87% à 11,23 euros. L?Union Européenne a donné son feu vert au plan d?aide français pour les banques, dont le Crédit Agricole était le premier bénéficiaire.

Société Générale grimpe également de 6,48% à 42,17 euros, Dexia progresse de 2,88% à 4,06 euros. Et BNP Paribas prend 2,44% à 56 euros.

 

Belle hausse aussi pour EDF, qui gagne 5,39% à 46,90 euros, et pour ArcelorMittal, qui prend 5,28% à 20,05 euros.

 

Sanofi-Aventis a également été salué par le marché. Le titre progresse de 4,84% à 49,43 euros. Dans ce contexte économique très perturbé, le groupe pharmaceutique est l?un des rares à avoir relevé ses prévisions de bénéfice par action pour 2008. Les résultats du troisième trimestre sont aussi un peu meilleurs qu?attendu.

 

Peugeot gagne 5,18% à 20,79 euros. A l?inverse, son concurrent Renault s?affiche lui dans le rouge. Le titre abandonne ce soir 0,95% à 23,86 euros après la publication des très mauvais résultats de son partenaire japonais Nissan.

 

On reste sur les baisses, avec Pernod Ricard qui signe ce soir le plus fort recul du CAC. Le titre abandonne 4,01% à 50,78 euros. L?action subit des prises de bénéfices après son bond de 11% hier.

 

Séance difficile également pour L?Oréal. L?action recule de 2,95% à 59,01 euros. Le groupe a publié hier soir une croissance organique nettement inférieure aux attentes. Surtout, le spécialiste des cosmétiques a lancé un avertissement sur ses résultats 2008, ce qui entraîné une série d?abaissements d?objectifs de cours et de recommandation par plusieurs brokers.

 

Axa recule également de 2,3% à 14,85 euros. Le titre baisse dans le sillage de l?allemand Allianz, affecté par les difficultés de l?américain Hartford Financial qu?il vient de racheter.

 

Sur le SRD, Nyse Euronext signe une des plus fortes hausses de l?indice, prennant 9,15% à 23,25 euros. Le groupe boursier transatlantique a enregistré une baisse de 32,6% de son bénéfice net au troisième trimestre. Il va du coup restructurer ses activités en Europe pour réduire ses coûts.

 

A l?inverse, Thales recule de 3,31% à 31,30 euros. Le spécialiste de l?électronique de défense a reconnu que le retard de l?avion militaire Airbus A400M allait pénaliser ses comptes 2008 à hauteur d?une provision de 60 millions d?euros.

 

Sur le marché des changes, l?euro tourne toujours autour de 1,27 dollar, à 1,2746 dollar. De leur côté, les cours du pétrole tendent à la baisse. Le baril de WTI s?échange contre 64,34 dollars à New York et le baril de Brent est à 61,76 dollars à Londres.

 

(également disponible en vidéo sur votre site latribune.fr)

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :