La Bourse de Paris finit sur une note stable

 |   |  547  mots
Dans le sillage de l'ouverture dans le vert de Wall Street, l'indice CAC s'est repris et termine sur un léger repli de 0,03% à 2.955 points.

La Bourse de Paris termine finalement à l'équilibre dans le sillage de l'ouverture dans le vert de Wall Street. Le CAC cède peine 0,03% à 2.955 points.

 

Mauvaise journée également pour les entreprises en lien avec le secteur immobilier et la construction, après les mauvais chiffres publiés ce matin pour le secteur immobilier français en 2008. La foncière Unibail-Rodamco subit le plus fort repli du CAC avec une baisse de 4,13% à 97,68 euros. Vinci recule de 2,65% à 26,85 euros, Saint Gobain abandonne 2,59% à 27,07 euros, Bouygues se replie de 1,19% à 27 euros tandis que Lafarge perd 0,47% à 35,94 euros.

 

Sanofi-Aventis cède 2,69% à 45,30 euros. Pourtant, son partenaire américain Bristol-Myers Squibb a publié des résultats supérieurs aux attentes.

 

Lagardère a annoncé la cession d'une troisième tranche de 2,5% du capital d'EADS à Natixis avec trois mois d'avance. EADS abandonne aujourd'hui 0,3% à 13,09 euros, mais le groupe de médias profite nettement de cette déclaration avec un bond de 3,87% à 30,87 euros.

Sur le SRD, Natixis est également très bien orienté. Le titre gagne 3,21% à 1,12 euro.

 

Sur le CAC, le reste du secteur bancaire évolue en ordre dispersé.

D'un côté, Crédit Agricole est en nette hausse avec un gain de 3,24% à 9,10 euros et Société Générale termine la séance dans le vert avec une progression de 0,64% à 30,45 euros.

BNP Paribas en revanche se replie de 0,16% à 24,96 euros et Dexia chute de 3,18% à 2,65 euros, au lendemain du rallye de l'ensemble des valeurs bancaires.

Axa, qui a beaucoup progressé hier, perd 2,16% à 12,24 euros. Le coût de la tempête qui a balayé le sud-ouest de la France samedi est estimé à 600 millions d'euros pour les assureurs français pour l'instant.

 

Et sur le SRD, le certificat d'investissement d'Areva chute de 7,88% à 320,50 euros. Cette fois c'est officiel, l'allemand Siemens va revendre sa participation de 34% dans une filiale du groupe nucléaire.

 

Mais revenons aux hausses. La meilleure progression du CAC à la clôture est signée Schneider Electric. Le titre s'adjuge 4,64 à 44,47 euros. Demain, le groupe devrait annoncer de nouveaux objectifs à moyen terme à l'occasion de sa réunion d'investisseurs.

 

Après plusieurs séances difficiles, Alstom rebondit de 4,17% à 36,94 euros.

 

Les valeurs liées au secteur des semi-conducteurs réalisent une bonne séance après les résultats supérieurs aux attentes de Texas Instruments. Ainsi, STMicroelectronics s'octroie 2,85% à 4,29 euros. Le français publiera ses résultats annuels après la clôture de Wall Street ce soir.

 

Sur le SRD, Thomson bondit de 7,98% à 1,42 euro et Soitec prend 1,96% à 2,55 euros

 

Veolia Environnement profite de la hausse de recommandation de Société Générale pour prendre 2,56% sur le CAC à 17,80 euros. Mais son rival, Suez Environnement a été victime d'arbitrage, et recule de 2,65% à 11,75 euros.

 

Enfin, sur le SRD, Poweo bondit de 14,12% à 13,50 euros. D'après le Figaro, une banque aurait été mandatée pour trouver un acquéreur pour le groupe.

 

Pour finir, comme d'habitude, un détour par les marchés pétroliers et les devises:

Les cours du brut repartent nettement à la baisse. Le baril de WTI américain s'échange contre 43,36 dollars et celui de Brent de la mer du Nord contre 44,56 dollars.

Du côté des devises: l'euro remonte à 1,3166 dollar.

 

 

(Retrouvez désormais le matin à 10 heures l'ouverture de la Bourse de Paris pour une tendance complète, la mi-séance à 13h30 et la clôture comme d'habitude à 18 heures).

(également disponible en vidéo)

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :