La Bourse de Paris dans le rouge

 |   |  263  mots
Dans le sillage de la nette baisse à Tokyo ce matin, la Bourse de Paris entame la séance dans le rouge. A 10 heures, le CAC 40 recule de 1% à 3.138 points.

Renault signe le plus fort recul de l'indice dans les premiers échanges. Le titre perd 4,09% à 23 euros. Dans son sillage, Peugeot baisse de 2,21% à 16,81 euros.

Le secteur financier est également mal orienté. Axa cède 3,28% à 11,63 euros, Société Générale perd 3,08% à 34,67 euros et Crédit Agricole 2,6% à 10,09 euros. Dexia abandonne 1,58% à 4,42 euros et BNP Paribas 1% à 43,10 euros. Sur le SBF120, Natixis recule de 2,33% à 1,42 euro.

Saint-Gobain affiche une baisse de 3,01% à 25,30 euros, tandis que GDF Suez se replie de 2,52% à 25,70 euros. Pour sa part, EDF limite son repli. Le titre ne cède que 0,43% à 36,18 euros. Selon la presse britannique, l?électricien pourrait vendre son réseau de distribution d?électricité en Grande-Bretagne afin de réduire sa dette.

Hors CAC 40, Havas plonge de 13,21% à 1,99 euro. Le groupe publicitaire a publié vendredi soir un chiffre d?affaires en hausse de 6%, à 325 millions d?euros, un montant légèrement inférieur aux attentes. Par ailleurs, le titre pâtit d?un abaissement de recommandation de Citigroup.

STMicroelectronics se distingue avec la plus forte hausse du CAC de ce début de séance. Le titre progresse de 4,22% à 4,92 euros. Le marché salue les déclarations du PDG du fabricant de semi-conducteurs. Ce dernier a indiqué entrevoir des signes de reprise de la demande. L'action bénéficie également du relèvement de la recommandation de Goldman Sachs.


Les cours du pétrole repartent à la hausse. Le baril de WTI américain s?échange contre 56,95 dollars et celui de Brent de la mer du Nord vaut 56,56 dollars. Sur le marché des devises, l'euro retombe à 1,3471 dollar.

(également disponible en vidéo sur votre site latribune.fr)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :