ArcelorMittal en hausse après l'annonce d'une nouvelle levée de fonds

 |   |  318  mots
Le numéro un mondial de l'acier va bien lancer une nouvelle émission obligataire de 2,5 milliards d'euros afin de refinancer sa dette. Le groupe sidérurgique multiplie les appels au marché depuis le mois de mars.

La dette colossale d'ArcelorMittal (26,7 milliards de dollars) est bien lourde à (sup)porter. Le groupe sidérurgique multiplie les appels de fonds depuis mars. Il a confirmé ce mercredi une nouvelle émission obligataire d'un montant total de 2,5 milliards d'euros.

Cette opération se fera en deux tranches. Une première, d'un montant total de 1,5 milliards d'euros, va consister en l'émission d'obligations à taux d'intérêt de 8,25% à échéance 2013. La seconde tranche portera su un montant d'un milliard d'euros, avec un taux de 9,375%, à échéance en 2016.

L'annonce de cette nouvelle émission obligataire n'a pas surpris les marchés, hier déjà, elle était annoncée par plusieurs agences de presse. A la Bourse de Paris, les investisseurs saluent clairement la confirmation de cette nouvelle opération de refinancement. Le titre a gagné 5,34% à 22,57 euros.

Pourtant, cette nouvelle levée de fonds souligne les difficultés financières du numéro un mondial de l'acier. Le groupe a multiplié les acquisitions ces dernières années, afin d'asseoir sa position de leader, mais, en contrepartie, sa dette a explosé. Le retournement de la conjoncture économique la rend beaucoup plus difficile à gérer et ArcelorMittal multiplie les appels de fonds depuis deux mois pour faire face à ses obligations financières et allonger la maturité de sa dette.

Le groupe précise d'ailleurs que l'argent récolté d'ici le 3 juin, date de la clôture de l'offre, "sera utilisé pour allonger le profil de maturité de la dette et refinancer l'endettement existant". Mais déjà au début du mois de mai, ArcelorMittal a levé 4 milliards de dollars sur les marchés (voir article), via une augmentation de capital et une émission d'obligations convertibles.

Là encore, les fonds étaient destinés à réduire sa dette après la publication de pertes trimestrielles deux fois plus importantes que prévu (1,1 milliard de dollars) et un chiffre d'affaires divisé par deux.

(retrouvez le communiqué d'ArcelorMittal).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :