Rumeurs de "profit warning" pour Carrefour, le titre recule

 |   |  159  mots
Le titre enregistre la plus forte baisse du CAC 40. La fréquentation des centres commerciaux au mois de mai a subi une chute très importante à -8,4%.

Le titre Carrefour a subi la plus forte baisse du CAC 40 ce jeudi. Il a perdu 3,67% à 29,79 euros. Les investisseurs craignent un avertissement sur résultats du distributeur.

Selon le Conseil national des centres commerciaux (CNCC), la fréquentation des centres commerciaux en mai a subi une chute très importante de 8,4%, chute amplifiée par un phénomène calendaire négatif avec un jour ouvrable de moins par rapport au même mois de 2008.

Force est de constater que la consommation du premier semestre 2009 reste à un niveau très bas et qu?aucun signe d?amélioration n?a été perceptible au cours de ce mois de mai. On attendra avec intérêt l?impact des soldes d?été qui débuteront pour la majorité des départements le 24 juin 2009 prochain. Cet indice, calculé à partir d'un panel de 54 centres commerciaux équipés de systèmes électroniques de comptage, reflète uniquement la fréquentation des centres commerciaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On comprend "l'émoi" de la communauté des traders que vous nommez indûment investisseurs. Mais bon, tels les déchets issus de la pollution flottant sur l'océan, ils sont ballotés par l'écume des vagues sans avoir conscience de la force du courant sous jacent. Je suis stupéfait de constater qu'en ce qui concerne notre bon vieux Carrefour le "marché" réagit encore aux signaux de la consommation hexagonale. Alors que tendanciellement la part de CA réalisé en France diminue. Quelle est la valeur à la casse des actifs fonciers et immobiliers de Carrefour en France, ça c'est une bonne question. Quid de l'activité de Carrefour en Chine (156 hypermarchés au moins) en Russie et dans les pays émergents, c'est une autre bonne question. S'esbaudir devant la croissance de la Chine et des pays émergents en ignorant que Carrefour y participe constitue pour moi un mystère de l'analyse financière et une exemple de l'inculture des traders. En revanche la posture de M. Arnaud tend à prouver qu'il existe encore des investisseurs.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Excellente remarque. Carrefour reste une société très solide et passer à coté de la notion internationalle du Groupe est une erésie !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :