La Bourse de Londres étoffe ses plateformes

 |   |  176  mots
Au plus haut depuis un an, le London Stock Exchange affiche ses ambitions avec le rachat du prestataire informatique sri-lankais MilleniumIT. Cette acquisition a pour but de "muscler" ses plateformes de transactions.

Alors que le Footsie, l'indice phare de la Bourse londonienne, touche son plus haut niveau des douze derniers mois, le London Stock Exchange (LSE), propriétaire des Bourses de Londres et Milan, a réalisé une acquisition destinée à améliorer nettement ses prestations.

Pour 30 millions de dollars (20,5 millions d'euros), l'opérateur a racheté le sri-lankais MilleniumIT, un prestataire informatique. En adoptant son système, la Bourse londonienne compte améliorer la vitesse de traitement des transactions, un élément clé de la compétition qui oppose les différentes places boursières dans le monde.

D'ici fin 2010, LSE espère avoir remplacé ses plateformes de transactions actuelles, gérées par des prestataires extérieurs, par sa solution "maison", MilleniumIT. Ce changement devrait également lui permettre de développer de nouveaux services, comme la possibilité de négocier des transactions hors séance.

Depuis l'annonce de ce rachat, le titre de LSE affiche une hausse de 6,5% à Londres, dans un marché haussier. L'indice Footsie a gagné 1,63% ce mercredi à Londres, à un nouevau plus haut depuis un an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :